Office fédéral de l'environnement OFEV

La présente édition est conçue pour les navigateurs sans soutien CSS suffisant et s'adresse en priorité aux malvoyants. Tous les contenus peuvent également être visualisés à l'aide de navigateurs plus anciens. Pour une meilleure visualisation graphique, il est toutefois recommandé d'utiliser un navigateur plus moderne comme Firefox 3 ou Internet Explorer 7.

Début sélection langue



Début secteur de contenu



Définition de notions hydrologiques

Lames d'eau écoulées naturelles

  • Pour calculer la lame d'eau écoulée, on divise le volume d'eau écoulé pendant un intervalle de temps donné par la surface du bassin versant. Le résultat est donné en millimètres (mm), pour faciliter la comparaison avec la précipitation tombée.
  • Dans beaucoup de bassins versants, l'écoulement subit des influences anthropiques, tels que les dérivations et les adductions d'eau pour l'utilisation des forces hydrauliques, pour l'approvisionnement en eau potable et pour l'assainissement des eaux. Dans les bassins de recherches hydrologiques, ces effets sont recensés mensuellement et les débits mesurés sont corrigés en conséquence.
  • Les lames d'eau écoulées naturelles sont déterminées pour tous les bassins de recherches hydrologiques, chaque mois, chaque année et chaque année hydrologique (du 1er octobre au 30 septembre).

Dérivations et adductions

Sur demande du Service hydrologique national, les quantités d'eau dérivées et adductées sont mesurées chaque mois au moyen d'appareils de mesures spéciaux aménagés dans les installations d'eau potable, dans les stations d'épuration des eaux usées, et au niveau des forces hydrauliques. Ces données ne sont pas accessibles au public.

Précipitations moyennes sur une surface

Les précipitations surfaciques sont déterminées chaque mois, chaque année civile et chaque année hydrologique pour tous les bassins de recherches hydrologiques.

Évaporation surfacique annuelle

L'évaporation surfacique annuelle peut être calculée. Elle correspond à la différence entre les précipitations surfaciques et la lame d'eau écoulée. Les modifications des réserves au niveau du territoire n'étant pas connues, seules les valeurs annuelles, ou mieux les moyennes pluriannuelles sont en mesure de livrer des résultats satisfaisants.

Types de régime

Source: Atlas hydrologique de la Suisse, tableau 5.2
En général en hydrologie, on résume sous la dénomination « régime » les variations relatives et absolues d'un élément du régime hydrologique dans un laps de temps déterminé. Et sous « régime d'écoulement », on entend souvent le comportement hydrologique global d'un cours d'eau. Selon la définition classique, on décrit le régime comme étant les variations saisonnières moyennes du débit sur de longues années.


Les 16 types de régimes d'écoulement en Suisse

Caractéristiques physiographiques d'un bassin versant

Les caractéristiques physiographiques d'un bassin versant sont des caractéristiques d'un territoire, qui demeurent constantes dans un laps de temps déterminé. On y distingue les spécificités morphométriques, pédologiques, hydrogéologiques, climatiques et les caractéristiques anthropogènes telles que l'utilisation du sol. Elles ont plusieurs buts différents:

  • Bases lors de la planification des programmes de mesures et des emplacements
  • Choix des territoires à étudier
  • Description générale des bassins versants hydrologiques
  • Considérations comparatives
  • Base pour le report des données mesurées dans des territoires non observés
  • Base pour les régionalisations
  • Considération des systèmes
  • Valeurs d'entrée lors de la modélisation

Contact: hydrologie@bafu.admin.ch
Dernière mise à jour le: 07.01.2013

Fin secteur de contenu




Office fédéral de l'environnement OFEV
info@bafu.admin.ch | Informations juridiques
http://www.bafu.admin.ch/hydrologie/01831/01842/01997/index.html?lang=fr