Recherche plein texte

Début secteur de contenu

Début navigateur

Fin navigateur



Types de bruit

La principale source de bruit en Suisse est de loin la circulation routière, suivie des chemins de fer et de l’aviation. Les autres émetteurs de bruit sont les installations de tir, l’industrie et l’artisanat, les chantiers, les machines en tous genres et les activités de la vie quotidienne (bruits de voisinage, musique, aboiements, etc.).

Bruit de la circulation routière -

Une personne sur cinq est exposée durant la journée à un bruit nuisible ou incommodant dû à la circulation routière et une personne sur six durant la nuit. En dépit des progrès réalisés dans la lutte contre ce bruit, la population est aujourd’hui plus fortement incommodée qu’il y a 20 ans.

Bruit des chemins de fer -

En Suisse, près de 70'000 personnes sont exposées à des niveaux de bruit excessifs ou incommodants dus aux chemins de fer pendant la journée, chiffre qui passe au double pendant la nuit.

Bruit du trafic aérien -

En Suisse, le nombre de personnes exposées à un bruit excessif dû à l’aviation est de 65 000 durant la journée et grimpe jusqu’à plus de 95 000 durant la nuit. La plupart d’entre elles vivent dans les agglomérations autour des deux aéroports nationaux.

Bruit de l’industrie et de l’artisanat -

Le bruit causé par l’industrie et l’artisanat, par les exploitations agricoles, les installations de loisirs et de production d’énergie, les parkings couverts ou le transbordement de marchandises est très localisé et il a considérablement diminué grâce à la législation sur la protection contre le bruit.

Bruit de tir -

Le bruit de tir émanant de places d’armes et d’exercice militaires dérange quelque 20 000 personnes en Suisse. Dans le cas des stands de tir civils, le nombre de personnes concernées a fortement baissé grâce aux assainissements phoniques. Il reste encore des lacunes à combler s’agissant des places militaires et de petites installations de tir aux armes de sport et de chasse.

Bruit des chantiers -

Les travaux de construction tels que dynamitage, battage, fraisage ou dragage causent un bruit parfois extrême. Au vu de la grande variété des bruits des chantiers, le législateur a renoncé à fixer des valeurs limites pour ce domaine. Au titre de la prévention, les émissions de bruit doivent toutefois être limitées autant que cela est réalisable sur le plan de la technique et de l’exploitation et économiquement supportable.

Bruit des appareils et des machines -

Le bruit produit par les appareils et les machines n’est généralement pas permanent, mais il est émis dans les zones normalement calmes et à des heures du jour en principe tranquilles. C’est le cas des machines de chantier, des souffleurs de feuilles ou des tondeuses à gazon. Aux fins de protéger la population contre les émissions sonores de ces engins, la Confédération a édicté l’ordonnance sur le bruit des machines (OBMa).

Autres sources de bruit -

Les sources d’émissions pour lesquelles l'ordonnance
sur la protection contre le bruit (OPB) ne fixe pas de valeurs limites d’exposition sont appelées «autres sources de bruit». En plus des installations sportives, des établissements publics et des manifestations de loisirs, d'autres sources de bruit peuvent déboucher sur des conflits: aboiements de chiens, cloches d’églises, clapotis de fontaines, musique de voisins ou encouragements de fans de football.


Contact: noise@bafu.admin.ch
Dernière mise à jour le: 16.04.2013

Fin secteur de contenu

Recherche plein texte



http://www.bafu.admin.ch/laerm/10519/index.html?lang=fr