Les nouveaux rapports sur l’environnement: Davantage que des chiffres

En 2015, le Conseil fédéral se charge pour la première fois de la publication du rapport sur l’environnement. Et ce parce qu’en juin 2014, il a mis en vigueur des modifications de la loi suisse découlant de l’adhésion à la Convention d’Aarhus. L’exécutif fournit ainsi au grand public des informations détaillées et étayées sur l’état de l’environnement.

Texte: Lucienne Rey

Pour savoir comment les valeurs-clés de l'environnement ont évolué au cours des dernières décennies, il suffit de plonger dans l'un des rapports sur l'environnement qui paraissent régulièrement depuis 1990: on y trouve autant des informations sur la part des surfaces vouées à la culture biologique et le développement de la biodiversité que des données sur la consommation de matières premières et d'énergie de la population suisse ainsi que des statistiques générales sur l'état du sol, de l'air et de l'eau. Des indicateurs assortis de pictogrammes sur le principe des feux de circulation permettent de savoir sur-le-champ si les modifications sont dans le vert (elles ont apporté une amélioration) ou si la tendance négative persiste malgré les efforts consentis (lorsque le feu est au rouge).

Cover Rapport sur l'environnement 2015

Un rapport convivial...

Suite à la ratification de la Convention d'Aarhus par le Parlement en 2013, la Suisse s'est engagée à présenter un rapport sur l'état de l'environnement au moins tous les quatre ans. L'OFEV l'a fait depuis 2007 à un rythme biennal, en partie conjointement avec l'Office fédéral de la statistique (OFS). Le Conseil fédéral s'acquitte de cette tâche pour la première fois avec la publication Environnement Suisse 2015 . En sa qualité d'éditeur, l'exécutif se doit de bénéficier d'un large soutien. Il y a donc eu une consultation officielle des offices, auprès des différents services impliqués à l'échelle fédérale. « Les auteurs ont fait face à de nouveaux défis », explique Brigitte Reutter, cheffe suppléante de la section Observation de l'environnement à l'OFEV. « La centaine de personnes qui ont participé à la rédaction ont dû se concerter. »

Le rapport se veut convivial, car il s'adresse à un large public. « Nous avons adapté le ton en conséquence », confirme Brigitte Reutter. Les illustrations occupent en outre une place plus importante: en sus des différents diagrammes, des photos reflétant toute la palette environnementale sous une forme artistique brisent l'austérité graphique de la présentation.

rapport sur l’environnement de l'AEE 2015
rapport sur l’environnement de l'AEE 2015

... et quadriennal

Le rapport Environnement Suisse ne paraîtra plus tous les deux ans, mais tous les quatre ans. « Nous avons constaté qu'il n'y a que peu de changements en deux années », précise la collaboratrice de l'OFEV. Le rythme quadriennal satisfait aussi aux exigences de la Convention d'Aarhus. L'Agence européenne pour l'environnement (AEE) publie une telle étude tous les cinq ans, en y inscrivant notamment les données suisses dans un contexte européen. Deux rapports sont donc prévus cette année: celui de la Suisse, paru en janvier et celui de l'UE en avril. Ils livrent ainsi, à une échelle différente, une vue d'ensemble qui permet d'évaluer les multiples conséquences de notre mode de vie et de notre économie pour l'environnement.

Informations complémentaires

Contact
Dernière modification 11.02.2015

Début de la page

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/documentation/magazine/magazine--environnement--1-2015--a-la-loupe/les-nouveaux-rapports-sur-lenvironnement--davantage-que-des-chif.html