Métaux rares

Présents dans nos natels, nos écrans ou nos véhicules, les métaux rares nous rendent de précieux services. Vu que certains de ces métaux sont utilisés en très petites quantités, ils sont souvent perdus lors de l'élimination des produits. Pour des raisons écologiques, il convient d'utiliser les métaux rares avec parcimonie et de les recycler.

Les métaux rares, dont font aussi partie les « terres rares » comme le néodyme, le lanthane, l'europium et le thulium, sont essentiels à la fabrication d'aimants, de moteurs, de moniteurs et d'autres applications pour l'électrotechnique et l'électronique. De manière générale, ils sont importants pour toutes les technologies clés. Toutefois, en raison de l'évolution technologique rapide, il est difficile de prédire le rôle que chaque matière jouera à l'avenir. 

La production de métaux rares pollue l'environnement

Pour produire quelques grammes de métaux de haute technologie, l'industrie minière doit extraire des tonnes de roches. Elle utilise souvent des produits chimiques afin de récupérer les métaux contenus dans la pierre. A proximité des mines, les eaux sont donc pour la plupart très polluées. Dans l'optique du développement durable, il est prioritaire de réduire la pollution de l'environnement due à l'extraction des matières.

Influence possible de la Confédération

En Suisse, il n'existe pas de mine d'extraction des métaux rares. La Confédération ne peut donc avoir qu'une influence limitée sur la manière d'extraire les matières et son impact écologique. Il serait toutefois possible de mettre en place des conventions internationales, d'élaborer des normes et des certificats, ou d'engager une collaboration technique ayant trait aux procédés d'extraction et au recyclage des appareils.

En revanche, le Conseil fédéral peut déterminer ce qu'il advient des produits contenant des métaux rares lorsqu'ils arrivent en fin de vie. Il peut donc demander, dans le cadre d'une ordonnance, à ce que certains métaux présents dans les déchets soient récupérés. Cela peut contribuer à une économie de matières premières, ainsi qu'à une diminution de l'impact environnemental lié à la production de métaux rares.

Dans le domaine de la promotion des technologies, des fonds ont été alloués pour développer des procédés techniques permettant une récupération efficace des matières.

L'OFEV est actif

L'OFEV examine actuellement la pertinence, d'un point de vue économique et écologique, de récupérer les métaux rares contenus dans les composants électroniques en Suisse. Il existe à ce sujet plusieurs études sur les potentiels et les possibilités pour les équipements électriques et électroniques, ainsi que pour l'électronique automobile.

L'ordonnance du 14 janvier 1998 sur la restitution, la reprise et l'élimination des appareils électriques et électroniques (OREA) est en cours de révision. Dans ce cadre, des prescriptions concernant le recyclage des métaux rares sont également examinées.

Informations complémentaires

Contact
Dernière modification 11.07.2019

Début de la page

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themen/thema-abfall/abfall--fachinformationen/abfallmengen-und-material--stofffluesse/seltene-technische-metalle.html