Conséquences de la perte de biodiversité

La biodiversité fournit des services indispensables et d’une grande valeur écologique, économique et sociale. Sa dégradation menace les moyens d’existence des populations et la performance économique des pays. L’OFEV a établi un inventaire des principaux services écosystémiques.

La biodiversité est le fondement des activités et du bien-être humains.

Comme le capital humain (connaissances, main d'œuvre) et le capital physique (machines, outils de production, etc.), la biodiversité est une ressource qui permet de fournir des produits et des services de valeur. Elle constitue le capital naturel, et ses prestations peuvent être considérées comme des « dividendes » dont bénéficient l'économie et la société.

Un coût économique élevé

La plupart des services écosystémiques sont des biens publics qui ne s'échangent pas sur les marchés. Leur utilisation gratuite va de soi. Cela conduit à une surexploitation des ressources naturelles.

Selon certaines estimations, le recul de la biodiversité et des services écosystémiques représenterait une perte de 4000 à 20 000 milliards de francs par an à l'échelle mondiale. Dans l'Union européenne (UE), le coût annuel de l'inaction politique (c'est-à-dire le coût lié à la compensation des services écosystémiques perdus du fait de l'appauvrissement de la biodiversité) est estimé à environ 4% du produit intérieur brut (PIB) européen jusqu'en 2050.

La quantité et la qualité des services fournis par les écosystèmes sont comparables en Suisse et dans l'UE. On peut donc en déduire qu'en Suisse également, l'inaction coûterait plus cher que d'œuvrer à présent à la protection et à la promotion efficaces de la biodiversité.

Nous avons en outre l'obligation morale de préserver la biodiversité pour les générations futures. Cette responsabilité éthique est inscrite dans la Constitution fédérale de la Confédération suisse.

Inventaire des services écosystémiques

L'OFEV a défini 23 services écosystémiques principaux et une série d'indicateurs associés. Cet inventaire met en lumière et mesure de manière systématique la contribution du capital naturel au bien-être. Il propose l'un des premiers jeux d'indicateurs relatifs aux services écosystémiques spécifiques à un pays. L'OFEV a ainsi défriché un nouveau domaine et participé aux efforts similaires conduits à l'échelle internationale.

Indicateurs pour les biens et services écosystémiques (Synthèse)

Cover Indicateurs pour les biens et services écosystémiques (Synthèse)

Systématique, méthodologie et recommandations relatives aux informations sur l'environnement liées au bien-être. 2011

Les services fournis par les écosystèmes

La classification internationale de l'« Évaluation des écosystèmes pour le millénaire » distingue quatre catégories de services écosystémiques :

  • les services d'approvisionnement,
  • les services de régulation,
  •  les services culturels,
  • les services de soutien.

Informations complémentaires

Contact
Dernière modification 02.10.2018

Début de la page

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themen/thema-biodiversitaet/biodiversitaet--fachinformationen/folgen-des-biodiversitaetsverlusts.html