Le lynx

Le lynx est de retour en Suisse depuis 1971. Le plan de gestion du lynx élaboré par l’OFEV contient des mesures pour permettre la cohabitation du prédateur et des animaux de rente.

Une décision du Conseil fédéral a permis la réintroduction du lynx en 1971. Depuis, une population stable s'est établie dans les Alpes occidentales et le Jura.

De nombreux habitants de Suisse sont favorables au retour du lynx. Toutefois, des conflits surgissent de manière sporadique avec les chasseurs et les éleveurs de petit bétail.

Plan de gestion du lynx

La gestion du lynx est régie par le Plan Lynx. Cette aide à l'exécution de l'OFEV s'adresse en premier lieu aux autorités. Elle contient les principes et objectifs suivants :

  • La Suisse abrite aujourd'hui les seules populations groupées de lynx dans l'arc alpin. Il lui incombe donc une responsabilité particulière à l'échelle européenne de conserver et de protéger cet animal.
  • La Suisse doit pouvoir héberger une population de lynx viable à long terme et adaptée aux conditions locales. Cette espèce se maintient sur les territoires déjà conquis et les conditions nécessaires à son expansion sont créées sur de nouveaux territoires.
  • La Suisse favorise l'expansion naturelle du lynx en Suisse, notamment dans l'arc alpin et le Jura. Dans le cadre de projets nationaux et internationaux, des lynx sont déplacés de régions densément colonisées vers d'autres où l'animal n'est pas encore présent (p. ex. projet LUNO, « Luchsumsiedlung Nordostschweiz »).
  • La présence du lynx ne doit pas restreindre de manière intolérable l'élevage d'animaux de rente. L'OFEV s'efforce de désamorcer les conflits au moyen de différentes mesures :
    • la Confédération et les cantons versent des indemnités pour les dégâts occasionnés par le lynx. La Confédération couvre 80 % des coûts.
    • la protection passe avant tout par la prévention. Les mesures de prévention des dégâts sont couvertes à 100 %.
  • Les cantons peuvent octroyer une autorisation de tir lorsqu'un lynx cause des dégâts importants.
  • Les cantons peuvent, avec une autorisation préalable de l'OFEV, procéder à des interventions de régulation d'une population de lynx trop nombreuse pour la région, si les lynx réduisent excessivement les effectifs de faune sauvage.

Plan Lynx

Cover Plan Lynx

Aide à l’exécution de l’OFEV relative à la gestion du lynx en Suisse. 2016

Coopération internationale

L'OFEV accorde une grande importance à la collaboration avec les experts des autres pays alpins. Un plan transfrontière pour préserver durablement le lynx dans l'arc alpin est en cours d'élaboration.

Dans le cadre du projet Online Monitoring Center, le KORA relève des données et rédige des rapports sur l'observation des prédateurs.

Informations complémentaires

Contact
Dernière modification 19.01.2015

Début de la page

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themen/thema-biodiversitaet/biodiversitaet--fachinformationen/massnahmen-zur-erhaltung-und-foerderung-der-biodiversitaet/erhaltung-und-foerderung-von-arten/grossraubtiere/luchs.html