Insectes hibernant sur le bâtiment

Les moustiquaires empêchent l’intrusion des insectes hibernant sur le bâtiment. Le fait de boucher les fentes et les fissures de l’enveloppe du bâtiment les prive de cachettes.

La punaise marbrée passe l’hiver dans les fentes et les fissures de l’enveloppe du bâtiment notamment.
© Pixabay

De nombreux insectes se cachent pour hiberner, p. ex. dans les cavités des arbres, sous une couche de feuilles, dans le sol ou dans le bois mort. Certaines espèces passent également l’hiver dans les fentes et les fissures du bâtiment ou dans les caissons des stores. Ainsi, elles peuvent pénétrer dans les habitations de manière involontaire. Sans danger pour l’homme, ces insectes ne peuvent pas proliférer dans les maisons. Certaines années, des espèces comme la punaise marbrée (Halyomorpha halys), la coccinelle asiatique (Harmonia axyridis), la mouche faciale (Musca autumnalis) ou la mouche des greniers (Pollenia rudis), dérangent en raison de leur surabondance. Lorsqu’elle se sent menacée, p. ex. lorsqu’on la prend dans la main, la punaise marbrée peut dégager une odeur désagréable.

Informations complémentaires

Contact
Dernière modification 28.04.2020

Début de la page

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themen/thema-chemikalien/chemikalien--fachinformationen/sorgfaeltiger-umgang-mit-biozidprodukten/schaedlingsbekaempfung-v2/an-gebaeude-ueberwinternde-insekten.html