Autres arthropodes suceurs de sang

En prenant des mesures préventives adaptées et en identifiant au plus tôt les arthropodes suceurs de sang, il est possible de s’en protéger et/ou de mener une lutte rapide et efficace.

Tique gorgée de sang
© Pixabay

Les arthropodes suceurs de sang tels que les tiques, les acariens et les puces peuvent aussi affecter les êtres humains, en déclenchant chez eux des réactions allergiques, voire en leur transmettant des maladies. Leurs piqûres entraînent souvent des démangeaisons cutanées (papules).

En Suisse, les tiques peuvent notamment être des vecteurs de la borréliose de Lyme qui, si elle est identifiée à temps, peut être traitée par antibiotiques, et de la méningo-encéphalite verno-estivale (MEVE) contre laquelle il existe un vaccin. Plus d’informations sur les maladies transmises par les tiques, les zones à risque et les recommandations vaccinales sont disponibles sur le site de l’Office fédéral de la santé publique.

Informations complémentaires

Contact
Dernière modification 12.05.2020

Début de la page

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themen/thema-chemikalien/chemikalien--fachinformationen/sorgfaeltiger-umgang-mit-biozidprodukten/schaedlingsbekaempfung-v2/andere-blutsaugende-gliedertiere.html