Indicateur climat

Emissions de gaz à effet de serre

En Suisse, l’effet des activités humaines sur le climat est, dans une très large mesure, dicté par les quantités de dioxyde de carbone émises pour répondre aux besoins en énergie. Actuellement les transports sont le principal secteur responsable des émissions de CO2. Ce dernier est suivi par ceux du bâtiment et de l’industrie. L’agriculture est responsable de l’essentiel des émissions de gaz hilarant et de méthane.

Evaluation de l'état
moyen moyen
Evaluation de la tendance
insatisfaisante insatisfaisante

Données du graphique: Excel
Source: Office fédéral de l’environnement : Inventaire des gaz à effet de serre
Objectif 2020: 20 Réduction des émissions de GES par rapport à l'année de base 2019: 13.95 Réduction des émissions de GES par rapport à l'année de base 2018: 13.46 Réduction des émissions de GES par rapport à l'année de base 2017: 10.67 Réduction des émissions de GES par rapport à l'année de base 2016: 9.1 Réduction des émissions de GES par rapport à l'année de base 2015: 9.64 Réduction des émissions de GES par rapport à l'année de base 2014: 8.78 Réduction des émissions de GES par rapport à l'année de base 2013: 1.41 Réduction des émissions de GES par rapport à l'année de base 2012: 3.05 Réduction des émissions de GES par rapport à l'année de base 2011: 5.54 Réduction des émissions de GES par rapport à l'année de base 2010: -2.13 Réduction des émissions de GES par rapport à l'année de base 2009: 0.92 Réduction des émissions de GES par rapport à l'année de base 2008: -1.8 Réduction des émissions de GES par rapport à l'année de base 2007: 0.84 Réduction des émissions de GES par rapport à l'année de base 2006: -2.74 Réduction des émissions de GES par rapport à l'année de base 2005: -3.32 Réduction des émissions de GES par rapport à l'année de base 2004: -2.1 Réduction des émissions de GES par rapport à l'année de base 2003: -0.99 Réduction des émissions de GES par rapport à l'année de base 2002: 1.02 Réduction des émissions de GES par rapport à l'année de base 2001: -1.78 Réduction des émissions de GES par rapport à l'année de base 2000: 1.07 Réduction des émissions de GES par rapport à l'année de base 1999: -0.27 Réduction des émissions de GES par rapport à l'année de base 1998: -0.58 Réduction des émissions de GES par rapport à l'année de base 1997: 2.3 Réduction des émissions de GES par rapport à l'année de base 1996: 0.11 Réduction des émissions de GES par rapport à l'année de base 1995: 1.37 Réduction des émissions de GES par rapport à l'année de base 1994: 3.06 Réduction des émissions de GES par rapport à l'année de base 1993: 1.16 Réduction des émissions de GES par rapport à l'année de base 1992: -3.64 Réduction des émissions de GES par rapport à l'année de base 1991: -4.12 Réduction des émissions de GES par rapport à l'année de base 1990: -0.6

Données du graphique: Excel
Source: Office fédéral de l’environnement : Inventaire des gaz à effet de serre
Commentaire

Des objectifs de réduction en pourcentage ont été fixés pour l’année 2020 sur la base non pas de la valeur actuelle des émissions de 1990, mais de celle fixée dans le Second rapport initial (année de base). Les émissions de gaz à effet de serre ont diminué de 14 % entre 1990 (année de base) et 2019, les fortes variations annuelles étant dues aux conditions météorologiques. S’agissant de l’objectif fixé dans la loi sur le CO2, soit une réduction de 20 % par rapport à 1990 (année de base) pour l’année 2020, l’effet de puit de carbone de la forêt peut être pris en compte, mais ne devrait pas contribuer de manière substantielle à la réalisation de l’objectif, qui ne sera vraisemblablement pas atteint. L’évolution est donc jugée insatisfaisante.

Tous les secteurs n’ont pas connu la même évolution. En 2019, les transports ont généré 32 % de l’ensemble des émissions de gaz à effet de serre, et sont donc la principale source d’émission. Les émissions imputées à ce secteur ne diminuent légèrement que depuis quelques années. En 2019, elles étaient toujours supérieures de 1 % au niveau de 1990 (année de base). La même année, les émissions du secteur du bâtiment ont diminué de 34 % par rapport à 1990 (année de base), et les émissions du secteur de l’industrie, de 14 %.

Le secteur des transports manquera vraisemblablement l’objectif indicatif convenu pour 2020, à savoir une réduction des émissions de 10 %. Dans des conditions météorologiques normales, le secteur du bâtiment ne devrait lui non plus pas pouvoir atteindre l’objectif indicatif fixé (-40 %). Seule l’industrie pourrait atteindre son objectif et réduire ainsi ses émissions de 15 %. Pour les émissions restantes (agriculture, gaz synthétiques et déchets), l’objectif sectoriel indicatif (-10 %) sera également difficilement réalisable.

La loi sur le CO2 prévoit différentes mesures visant à réduire les émissions dans les différents secteurs, entre autres l’augmentation de la taxe sur le CO2 prélevée sur les combustibles, associée à une augmentation des contributions au Programme Bâtiments, des prescriptions concernant les émissions des nouveaux véhicules, le système d’échange de quotas d’émission pour les industries à haute intensité énergétique et une obligation de compensation d’une partie des émissions dues aux carburants par les importateurs.

Comparaison internationale

Les émissions de GES de tous les Etats industrialisés sont calculées selon des consignes précises, dont le respect est vérifié par des commissions d’experts. Les inventaires de GES de la CCNUCC sont utilisés par différentes institutions internationales telles que l’Agence européenne pour l’environnement (AEE), l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) ou la Commission du développement durable (CDD).

Méthode

Les données proviennent de l’inventaire des émissions de gaz à effet de serre de la Suisse, établi chaque année par l’Office fédéral de l’environnement conformément aux directives de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques. Les méthodes sont documentées de façon exhaustive dans le rapport d’inventaire national (National Inventory Report) et sont en accord avec les lignes directrices du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat. Cet indicateur correspond à la somme des émissions de gaz à effet de serre depuis 1990, en millions de tonnes d’équivalents CO2 (éq.-CO2). Cela signifie que les différents gaz à effet de serre sont gradués et convertis en éq.-CO2 en fonction de leur incidence climatique. Toute modification des méthodes ou intégration de nouvelles données impose de recalculer l’ensemble de la série chronologique depuis 1990.

Le calcul de l’objectif pour 2020 se fonde sur la valeur de référence de 1990 fixée à 53,7 mio t d’éq.-CO2 dans le Second rapport initial. Conformément aux lignes directrices du protocole de Kyoto, l’effet de puits de carbone de la sylviculture sera, pendant la deuxième période d’engagement du protocole de Kyoto, calculé par rapport à une valeur de référence, à savoir le niveau de référence de la gestion forestière (Forest Management Reference Level), et pris en compte dans la réduction de l’objectif. Il sera intégré à l’inventaire des gaz à effet de serre en 2022, au terme de la deuxième période d’engagement du protocole de Kyoto. Les estimations actuelles laissent penser que l’effet de puits de carbone imputable serait de l’ordre de quelques centaines de milliers de tonnes d’éq.-CO2.

Base pour l'évaluation de la tendance

L’évaluation est basée sur la tendance linéaire des valeurs d'émissions entre 2008 et 2018, 2008 voyant l’introduction de la taxe sur le CO2. Cette dernière semble également marquer début de l’inflexion des émissions. En projetant cette tendance dans le futur, les émissions devraient s’élever à 45 mio. de t. éq.-CO2 en 2020. L’objectif pour 2020 (43 mio. t. éq.-CO2) devrait donc être manqué.

 
Dernière mise à jour le: 14.06.2021

Informations complémentaires

Liens

inidkatoren_hirun

Indicateurs

Recherche et liste de tous les indicateurs

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themen/thema-klima/klima--daten--indikatoren-und-karten/klima--indikatoren/indikator-klima.pt.html/aHR0cHM6Ly93d3cuaW5kaWthdG9yZW4uYWRtaW4uY2gvUHVibG/ljL0FlbURldGFpbD9pbmQ9S0wwMTImbG5nPWZyJlN1Ymo9Tg==.html