Indicateur climat

Bilan des gaz à effet de serre du secteur des forêts et du bois

Durant leur croissance, les arbres stockent du carbone dans leur biomasse. Ainsi, la forêt est capable d’absorber de grandes quantités de CO2 présentes dans l’atmosphère. À l’inverse, lorsqu’un arbre meurt ou est exploité, sa décomposition ou sa combustion libère le carbone stocké dans sa biomasse. Une exploitation forestière durable qui tient compte du stockage du carbone peut donc contribuer à la protection du climat. L’utilisation de produits en bois à longue durée de vie (p. ex. constructions en bois, meubles) constitue un autre moyen de stocker temporairement du carbone. Les émissions de méthane (CH4) et de protoxyde d’azote (N2O) dues aux incendies de forêt, à la perte d’humus après des reboisements et du drainage de sols organiques contribuent dans une moindre mesure aux émissions de gaz à effet de serre totales.

Evaluation de l'état
bon bon
Evaluation de la tendance
pas évaluable pas évaluable
Valeur de référence 2020: -1.8 Valeur de référence 2019: -1.8 Valeur de référence 2018: -1.8 Valeur de référence 2017: -1.8 Valeur de référence 2016: -1.8 Valeur de référence 2015: -1.8 Valeur de référence 2014: -1.8 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie (= PK art. 3.4) 2020: -0.0511448249033274 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière (= PK art. 3.4) 2020: -2.278857325 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement  (= PK art. 3.3) 2020: 0.180249729299 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie (= PK art. 3.4) 2019: 0.0571397499933187 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière (= PK art. 3.4) 2019: -2.71605547182367 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement  (= PK art. 3.3) 2019: 0.1778888159 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie (= PK art. 3.4) 2018: -0.0958126031133336 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière (= PK art. 3.4) 2018: -1.58312649995467 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement  (= PK art. 3.3) 2018: 0.179138021801667 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie (= PK art. 3.4) 2017: -0.0145411451166584 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière (= PK art. 3.4) 2017: -2.90157434981566 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement  (= PK art. 3.3) 2017: 0.175672948257 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie (= PK art. 3.4) 2016: -0.0519311980733482 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière (= PK art. 3.4) 2016: -2.965812881883 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement  (= PK art. 3.3) 2016: 0.168079905374667 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie (= PK art. 3.4) 2015: -0.0953341220333291 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière (= PK art. 3.4) 2015: -3.05194890711167 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement  (= PK art. 3.3) 2015: 0.167749542968667 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie (= PK art. 3.4) 2014: -0.112179396303327 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière (= PK art. 3.4) 2014: -1.48053722184967 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement  (= PK art. 3.3) 2014: 0.169767133266667 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie (= PK art. 3.4) 2013: 0.0582899050066726 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière (= PK art. 3.4) 2013: -3.02295049710833 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement  (= PK art. 3.3) 2013: 0.167992254280667 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie (= PK art. 3.4) 2012: -0.132574229186666 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière (= PK art. 3.4) 2012: -3.07667612650533 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement  (= PK art. 3.3) 2012: 0.165698066934667 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie (= PK art. 3.4) 2011: -0.353539882263332 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière (= PK art. 3.4) 2011: -1.72956457782433 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement  (= PK art. 3.3) 2011: 0.163729696060667 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie (= PK art. 3.4) 2010: -0.455333798553333 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière (= PK art. 3.4) 2010: -3.10917350064333 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement  (= PK art. 3.3) 2010: 0.160688751236933 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie (= PK art. 3.4) 2009: -0.420323182986677 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière (= PK art. 3.4) 2009: -3.19287983717967 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement  (= PK art. 3.3) 2009: 0.155825966850333 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie (= PK art. 3.4) 2008: -0.430266366860001 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière (= PK art. 3.4) 2008: -2.33255044835033 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement  (= PK art. 3.3) 2008: 0.152204304079333 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie (= PK art. 3.4) 2007: -0.363115385453344 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière (= PK art. 3.4) 2007: -1.22173209738767 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement  (= PK art. 3.3) 2007: 0.154419644968 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie (= PK art. 3.4) 2006: -0.541324030829992 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière (= PK art. 3.4) 2006: -1.94157228008633 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement  (= PK art. 3.3) 2006: 0.145782676455667 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie (= PK art. 3.4) 2005: -0.727121660943327 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière (= PK art. 3.4) 2005: -2.70856353248033 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement  (= PK art. 3.3) 2005: 0.142351609964 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie (= PK art. 3.4) 2004: -0.58090719001334 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière (= PK art. 3.4) 2004: -2.614260786777 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement  (= PK art. 3.3) 2004: 0.140109538492667 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie (= PK art. 3.4) 2003: -0.358412098623335 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière (= PK art. 3.4) 2003: -3.08039768808767 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement  (= PK art. 3.3) 2003: 0.13746513 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie (= PK art. 3.4) 2002: -0.300349359273337 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière (= PK art. 3.4) 2002: -3.014501593027 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement  (= PK art. 3.3) 2002: 0.13479029601 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie (= PK art. 3.4) 2001: -0.42650404389999 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière (= PK art. 3.4) 2001: -1.58425996331233 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement  (= PK art. 3.3) 2001: 0.132179074432 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie (= PK art. 3.4) 2000: -0.72255477858666 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière (= PK art. 3.4) 2000: 4.94535997587167 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement  (= PK art. 3.3) 2000: 0.129768386655 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie (= PK art. 3.4) 1999: -0.385857322986663 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière (= PK art. 3.4) 1999: -3.11787002918666 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement  (= PK art. 3.3) 1999: 0.128310575207667 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie (= PK art. 3.4) 1998: -0.308338473409998 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière (= PK art. 3.4) 1998: -3.15451616017334 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement  (= PK art. 3.3) 1998: 0.125302902991667 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie (= PK art. 3.4) 1997: -0.25625705992333 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière (= PK art. 3.4) 1997: -4.18406392127933 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement  (= PK art. 3.3) 1997: 0.114810138486333 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie (= PK art. 3.4) 1996: -0.301729435846668 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière (= PK art. 3.4) 1996: -5.962081523147 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement  (= PK art. 3.3) 1996: 0.109382980927333 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie (= PK art. 3.4) 1995: -0.486963975483334 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière (= PK art. 3.4) 1995: -4.10079985426233 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement  (= PK art. 3.3) 1995: 0.106762942379667 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie (= PK art. 3.4) 1994: -0.358359843526666 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière (= PK art. 3.4) 1994: -3.32843802664 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement  (= PK art. 3.3) 1994: 0.096704263502 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie (= PK art. 3.4) 1993: -0.476894682293334 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière (= PK art. 3.4) 1993: -4.517501819068 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement  (= PK art. 3.3) 1993: 0.0851796943146667 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie (= PK art. 3.4) 1992: -0.556382073573337 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière (= PK art. 3.4) 1992: -4.129592519464 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement  (= PK art. 3.3) 1992: 0.083022871166 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie (= PK art. 3.4) 1991: -0.763930641650004 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière (= PK art. 3.4) 1991: -4.56429140396067 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement  (= PK art. 3.3) 1991: 0.0836630172603333 Bilan carbone des produits en bois à longue durée de vie (= PK art. 3.4) 1990: -1.16876397308001 Bilan carbone associé à l'exploitation forestière (= PK art. 3.4) 1990: -1.15857803860267 Bilan carbone associé au reboisement/défrichement  (= PK art. 3.3) 1990: 0.0836364073973333
Un bilan positif correspond à des émissions nettes de gaz à effet de serre (source : CO2 principalement) durant l’année sous revue, un bilan négatif (puits de carbone) signifie que davantage d’équivalents CO2 sont absorbés que rejetés dans l’atmosphère

Données du graphique: Excel
Source: Office fédéral de l‘environnement
Commentaire

La Suisse s’est engagée, en ratifiant le protocole de Kyoto, à comptabiliser les variations du stock de carbone du secteur forestier engendrées par le reboisement et le défrichement (art. 3.3) ainsi que par l’exploitation forestière et l’utilisation du bois (art. 3.4).

Les surfaces de reboisement et de défrichement représentent une petite partie de l’ensemble des aires forestières. Vu la lenteur avec laquelle la biomasse s’accroît dans les reboisements, mais qu’un défrichement provoque d’un seul coup le prélèvement de la totalité du bois, les émissions dues au défrichement sont bien plus élevées que le stockage des émissions dû au reboisement. Au vu de l’art. 3.3, les activités de reboisement et de défrichement constituent donc chaque année une source de carbone, c’est-à-dire qu’elles génèrent des émissions de gaz à effet de serre.

Le bilan des gaz à effet de serre des forêts tient compte de l’absorption de CO2 due à la croissance des arbres et des variations du stock de carbone dans les litières, dans le sol et dans le bois mort, auxquelles on soustrait les pertes résultant de l’exploitation des forêts (récolte) et les pertes naturelles. Des variations du stock de carbone dans les produits en bois suisse, dits « harvested wood products » (HWP), doivent également être comptabilisées. Exception faite des années de fortes tempêtes, qui entraînent des pertes accrues de biomasse forestière vivante en raison d’exploitations forcées et une importante mortalité des forêts les années suivantes (p. ex. Vivian en février 1990, Lothar en décembre 1999), l’exploitation forestière (art. 3.4) conduit à un accroissement de la quantité totale de carbone stocké dans la biomasse vivante et morte. Ce puits de carbone est toutefois limité, car les périodes de rotation (utilisation ultérieure des arbres) ne peuvent être augmentées à volonté si la forêt doit être exploitée durablement.  Les émissions de méthane (CH4) et de protoxyde d’azote (N2O) dues aux incendies de forêt, à la perte d’humus après des reboisements et du drainage de sols organiques contribuent dans une moindre mesure aux émissions de gaz à effet de serre totales.

Le stockage de carbone dans des produits en bois à longue durée de vie doit être comptabilisé au sens de l’art. 3.4. Presque chaque année depuis 1990, plus de bois a été utilisé pour la fabrication de nouveaux produits (p. ex. constructions en bois, meubles) qu’il n’en a été rejeté dans l’air sous forme de CO2 lors de l’élimination et/ou de l’incinération de produits en bois. Au cours des trois dernières décennies, les produits en bois suisses ont donc stocké temporairement une quantité de CO2 toujours plus élevée. Cet accroissement annuel a cependant diminué de façon significative ces dernières années. En 2013 et en 2019, les produits en bois constituaient une source nette de CO2, étant donné qu’un plus grand nombre de produits en bois a été retiré du marché qu’il n’en a été mis en circulation.

Afin d’être pris en compte conformément au Protocole de Kyoto, ce bilan des gaz à effet de serre de l’exploitation des forêts et des produits en bois à la fin de la période d’engagement est calculé par rapport à une valeur de référence. En 2020, l’effet de puits de carbone imputable des forêts suisses et des produits en bois suisse atteint 0.3 millions de tonnes de CO2. Sur l’ensemble de la seconde période d’engagement du protocole de Kyoto 2013-2020, l’effet de puits de carbone imputable atteint millions de tonnes de CO2.

Une récolte accrue du bois, telle qu’elle est prévue ces prochaines années par la politique forestière suisse, réduirait l’effet de puits de carbone de la forêt. Une utilisation en cascade appropriée, lors de laquelle le bois récolté sert d’abord à la fabrication de produits à longue durée de vie avant d’être utilisé comme agent énergétique, permettrait toutefois d’amortir cette conséquence et de maintenir la prestation de protection du climat du carbone stocké. Étant donné que les grosses tempêtes ou les parasites exercent également une influence sur la quantité de carbone stockée, la tendance est difficile à évaluer.

Comparaison internationale

La comparaison avec les autres Parties au Protocole de Kyoto est assurée.

Méthode

Les émissions et le bilan CO2 de l’exploitation forestière, produits en bois compris, sont publiés dans l’inventaire national des émissions de gaz à effet de serre conformément au Protocole de Kyoto. Les méthodes sont conformes aux lignes directrices du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC, IPCC en anglais).

Pour calculer les variations du stock de carbone, exprimé en équivalents CO2, les quantités de carbone libérées par les activités de défrichement et celles capturées par le reboisement sont prises en compte en plus du bilan CO2 de l’exploitation forestière, produits en bois compris. Dans le cadre de la comptabilisation fixée par le Protocole de Kyoto à la fin de la période d’engagement, l’exploitation forestière est calculée par rapport au niveau de référence de la gestion forestière (Forest Management Reference Level).

 
Dernière mise à jour le: 11.04.2022

Informations complémentaires

Liens

inidkatoren_hirun

Indicateurs

Recherche et liste de tous les indicateurs

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themen/thema-klima/klima--daten--indikatoren-und-karten/klima--indikatoren/indikator-klima.pt.html/aHR0cHM6Ly93d3cuaW5kaWthdG9yZW4uYWRtaW4uY2gvUHVibG/ljL0FlbURldGFpbD9pbmQ9S0wwMzYmbG5nPWZyJlN1Ymo9Tg==.html/