Indicateur climat

Bilan des gaz à effet de serre lié à l’utilisation des terres

Le secteur de l’utilisation des terres recense les flux de gaz à effet de serre liés à l’utilisation des sols (p. ex. exploitation forestière et agriculture, zones habitées ou aires protégées) ou résultant de leur changement d’affectation (p. ex. construction d’habitations sur des surfaces anciennement cultivées). Contrairement aux autres secteurs, qui ne font que générer des émissions, le carbone contenu dans les sols et la végétation peut augmenter. Ainsi, le dioxyde de carbone (CO2) extrait de l’atmosphère y est stocké, ce que l’on appelle « puits de carbone ».

Evaluation de l'état
moyen moyen
Evaluation de la tendance
pas évaluable pas évaluable
Bilan des gaz à effet de serre lié à l’utilisation des terres et aux changements d’affectation des sols 2019: -1.93 Bilan des gaz à effet de serre lié à l’utilisation des terres et aux changements d’affectation des sols 2018: -0.78 Bilan des gaz à effet de serre lié à l’utilisation des terres et aux changements d’affectation des sols 2017: -1.8 Bilan des gaz à effet de serre lié à l’utilisation des terres et aux changements d’affectation des sols 2016: -2.23 Bilan des gaz à effet de serre lié à l’utilisation des terres et aux changements d’affectation des sols 2015: -2.25 Bilan des gaz à effet de serre lié à l’utilisation des terres et aux changements d’affectation des sols 2014: -0.36 Bilan des gaz à effet de serre lié à l’utilisation des terres et aux changements d’affectation des sols 2013: -1.87 Bilan des gaz à effet de serre lié à l’utilisation des terres et aux changements d’affectation des sols 2012: -2.39 Bilan des gaz à effet de serre lié à l’utilisation des terres et aux changements d’affectation des sols 2011: -1.14 Bilan des gaz à effet de serre lié à l’utilisation des terres et aux changements d’affectation des sols 2010: -2.83 Bilan des gaz à effet de serre lié à l’utilisation des terres et aux changements d’affectation des sols 2009: -3.17 Bilan des gaz à effet de serre lié à l’utilisation des terres et aux changements d’affectation des sols 2008: -2.23 Bilan des gaz à effet de serre lié à l’utilisation des terres et aux changements d’affectation des sols 2007: -0.84 Bilan des gaz à effet de serre lié à l’utilisation des terres et aux changements d’affectation des sols 2006: -1.93 Bilan des gaz à effet de serre lié à l’utilisation des terres et aux changements d’affectation des sols 2005: -2.86 Bilan des gaz à effet de serre lié à l’utilisation des terres et aux changements d’affectation des sols 2004: -2.61 Bilan des gaz à effet de serre lié à l’utilisation des terres et aux changements d’affectation des sols 2003: -2.63 Bilan des gaz à effet de serre lié à l’utilisation des terres et aux changements d’affectation des sols 2002: -2.67 Bilan des gaz à effet de serre lié à l’utilisation des terres et aux changements d’affectation des sols 2001: -0.98 Bilan des gaz à effet de serre lié à l’utilisation des terres et aux changements d’affectation des sols 2000: 5.2 Bilan des gaz à effet de serre lié à l’utilisation des terres et aux changements d’affectation des sols 1999: -2.49 Bilan des gaz à effet de serre lié à l’utilisation des terres et aux changements d’affectation des sols 1998: -2.9 Bilan des gaz à effet de serre lié à l’utilisation des terres et aux changements d’affectation des sols 1997: -3.9 Bilan des gaz à effet de serre lié à l’utilisation des terres et aux changements d’affectation des sols 1996: -5.54 Bilan des gaz à effet de serre lié à l’utilisation des terres et aux changements d’affectation des sols 1995: -3.91 Bilan des gaz à effet de serre lié à l’utilisation des terres et aux changements d’affectation des sols 1994: -3.13 Bilan des gaz à effet de serre lié à l’utilisation des terres et aux changements d’affectation des sols 1993: -4.46 Bilan des gaz à effet de serre lié à l’utilisation des terres et aux changements d’affectation des sols 1992: -4.28 Bilan des gaz à effet de serre lié à l’utilisation des terres et aux changements d’affectation des sols 1991: -5.17 Bilan des gaz à effet de serre lié à l’utilisation des terres et aux changements d’affectation des sols 1990: -2.02
Un bilan positif correspond à des émissions nettes de gaz à effet de serre (principalement du CO2); un bilan négatif signifie que davantage d’éq.-CO2 est absorbé que rejeté.

Données du graphique: Excel
Source: Office fédéral de l‘Environnement
Produits en bois 2019: 0.078741245729 Surfaces non productives 2019: 0.121521468391 Habitations 2019: 0.185444736374333 Zones humides 2019: 0.122972748467267 Prairies 2019: 0.915315147657767 Terres cultivées 2019: -0.153897471555333 Forêts 2019: -3.20824827220545 Produits en bois 2018: -0.07037699391 Surfaces non productives 2018: 0.120691299546667 Habitations 2018: 0.186501998581667 Zones humides 2018: 0.122727523979333 Prairies 2018: 0.7594128272635 Terres cultivées 2018: 0.180242028468 Forêts 2018: -2.08011620903744 Produits en bois 2017: -0.01627554846 Surfaces non productives 2017: 0.117024081110667 Habitations 2017: 0.188419211175 Zones humides 2017: 0.118023313399 Prairies 2017: 0.7597287296727 Terres cultivées 2017: 0.404815437901 Forêts 2017: -3.37450958974371 Produits en bois 2016: -0.05476976542 Surfaces non productives 2016: 0.101956661929 Habitations 2016: 0.193753079143333 Zones humides 2016: 0.116513225107 Prairies 2016: 0.507819921945867 Terres cultivées 2016: 0.331470167855 Forêts 2016: -3.43374539722905 Produits en bois 2015: -0.09855715487 Surfaces non productives 2015: 0.110906944308667 Habitations 2015: 0.208164713104067 Zones humides 2015: 0.119689857170333 Prairies 2015: 0.490260130197067 Terres cultivées 2015: 0.442157428548667 Forêts 2015: -3.53067461815442 Produits en bois 2014: -0.114139238521 Surfaces non productives 2014: 0.113986242783 Habitations 2014: 0.225646508179667 Zones humides 2014: 0.119687222962333 Prairies 2014: 0.506643270561683 Terres cultivées 2014: 0.721872142846333 Forêts 2014: -1.94396492875073 Produits en bois 2013: 0.05811353974 Surfaces non productives 2013: 0.123924910143 Habitations 2013: 0.236372159898667 Zones humides 2013: 0.124840330113 Prairies 2013: 0.647831482325 Terres cultivées 2013: 0.376752017245667 Forêts 2013: -3.44447974475352 Produits en bois 2012: -0.132531030085 Surfaces non productives 2012: 0.123337439111333 Habitations 2012: 0.199116157001 Zones humides 2012: 0.125442349378333 Prairies 2012: 0.537003754471633 Terres cultivées 2012: 0.253026605552 Forêts 2012: -3.50143339195044 Produits en bois 2011: -0.35349524152 Surfaces non productives 2011: 0.122392280071333 Habitations 2011: 0.200182478522 Zones humides 2011: 0.125183448480333 Prairies 2011: 0.508237098533567 Terres cultivées 2011: 0.424700853458 Forêts 2011: -2.17112346924507 Produits en bois 2010: -0.4552861939 Surfaces non productives 2010: 0.121536421447 Habitations 2010: 0.201787301825667 Zones humides 2010: 0.124982024464667 Prairies 2010: 0.41661144832545 Terres cultivées 2010: 0.261534746465667 Forêts 2010: -3.50329659304663 Produits en bois 2009: -0.42009510847 Surfaces non productives 2009: 0.118893105317333 Habitations 2009: 0.206762065599667 Zones humides 2009: 0.125312545998667 Prairies 2009: 0.36986024829375 Terres cultivées 2009: 0.0199317612406667 Forêts 2009: -3.59688425504724 Produits en bois 2008: -0.43021958488 Surfaces non productives 2008: 0.119515542094333 Habitations 2008: 0.209134975624667 Zones humides 2008: 0.125574925236333 Prairies 2008: 0.274667757921867 Terres cultivées 2008: 0.211503154114667 Forêts 2008: -2.74224650221791 Produits en bois 2007: -0.36310886975 Surfaces non productives 2007: 0.126714850725333 Habitations 2007: 0.227821336305 Zones humides 2007: 0.12557561536 Prairies 2007: 0.39399854221485 Terres cultivées 2007: 0.278593561387667 Forêts 2007: -1.63534283396064 Produits en bois 2006: -0.54152715839 Surfaces non productives 2006: 0.122479074582333 Habitations 2006: 0.235181121069333 Zones humides 2006: 0.123363599460333 Prairies 2006: 0.39742065343335 Terres cultivées 2006: 0.0678737312683333 Forêts 2006: -2.33666133562837 Produits en bois 2005: -0.72755148695 Surfaces non productives 2005: 0.122982774165 Habitations 2005: 0.245309341006667 Zones humides 2005: 0.124914621714 Prairies 2005: 0.431657367194967 Terres cultivées 2005: 0.0490477376583333 Forêts 2005: -3.1160839102648 Produits en bois 2004: -0.58134152072 Surfaces non productives 2004: 0.120611772355667 Habitations 2004: 0.240516265333667 Zones humides 2004: 0.122326827361 Prairies 2004: 0.368188361285367 Terres cultivées 2004: 0.152609734401 Forêts 2004: -3.03914160838282 Produits en bois 2003: -0.35879167104 Surfaces non productives 2003: 0.119439032186 Habitations 2003: 0.240508644692667 Zones humides 2003: 0.121775265046 Prairies 2003: 0.455939674195017 Terres cultivées 2003: 0.287089897858667 Forêts 2003: -3.49804357131427 Produits en bois 2002: -0.300777014425 Surfaces non productives 2002: 0.118293122805 Habitations 2002: 0.240736710277667 Zones humides 2002: 0.121203922177333 Prairies 2002: 0.490062095387817 Terres cultivées 2002: 0.119845282040333 Forêts 2002: -3.4624456286747 Produits en bois 2001: -0.426886759909 Surfaces non productives 2001: 0.117162948794667 Habitations 2001: 0.240605043873 Zones humides 2001: 0.120623443852667 Prairies 2001: 0.4589914986347 Terres cultivées 2001: 0.531751987517667 Forêts 2001: -2.02815334080308 Produits en bois 2000: -0.72282722842 Surfaces non productives 2000: 0.116089004986 Habitations 2000: 0.241652864292 Zones humides 2000: 0.120143208523 Prairies 2000: 0.512125122823483 Terres cultivées 2000: 0.475853491721667 Forêts 2000: 4.45228741114099 Produits en bois 1999: -0.38630211546 Surfaces non productives 1999: 0.115236657321667 Habitations 1999: 0.243903946971333 Zones humides 1999: 0.119953077955667 Prairies 1999: 0.459703325399467 Terres cultivées 1999: 0.512294916650333 Forêts 1999: -3.5618698438354 Produits en bois 1998: -0.30874747314 Surfaces non productives 1998: 0.114116462014333 Habitations 1998: 0.244453496593667 Zones humides 1998: 0.119277826366 Prairies 1998: 0.272996406601183 Terres cultivées 1998: 0.245688620572333 Forêts 1998: -3.5888298168625 Produits en bois 1997: -0.25646931857 Surfaces non productives 1997: 0.107923193195333 Habitations 1997: 0.242419053231 Zones humides 1997: 0.118160354983 Prairies 1997: 0.2346064588226 Terres cultivées 1997: 0.276453483777 Forêts 1997: -4.62690889989579 Produits en bois 1996: -0.30184322151 Surfaces non productives 1996: 0.107635689334333 Habitations 1996: 0.240626312618333 Zones humides 1996: 0.115919393708333 Prairies 1996: 0.31823209346105 Terres cultivées 1996: 0.350340942614333 Forêts 1996: -6.37546040622539 Produits en bois 1995: -0.487039597356 Surfaces non productives 1995: 0.106638873911 Habitations 1995: 0.242817553340333 Zones humides 1995: 0.115083015286333 Prairies 1995: 0.321365173026733 Terres cultivées 1995: 0.474911720081 Forêts 1995: -4.69308418199091 Produits en bois 1994: -0.35857117644 Surfaces non productives 1994: 0.104407058826333 Habitations 1994: 0.2274191178 Zones humides 1994: 0.110579151989 Prairies 1994: 0.254451706901433 Terres cultivées 1994: 0.467004192247667 Forêts 1994: -3.94417686193958 Produits en bois 1993: -0.47696130605 Surfaces non productives 1993: 0.0936887213773333 Habitations 1993: 0.230453745410333 Zones humides 1993: 0.105011082128197 Prairies 1993: 0.182176994488783 Terres cultivées 1993: 0.516031588293383 Forêts 1993: -5.11362678701883 Produits en bois 1992: -0.55640266516 Surfaces non productives 1992: 0.0934355731246667 Habitations 1992: 0.231621663279667 Zones humides 1992: 0.10340878536013 Prairies 1992: 0.0834485718783 Terres cultivées 1992: 0.48516421744769 Forêts 1992: -4.73108881195534 Produits en bois 1991: -0.76396241067 Surfaces non productives 1991: 0.0932872961043333 Habitations 1991: 0.231368539774333 Zones humides 1991: 0.103375953902 Prairies 1991: 0.0152179490158333 Terres cultivées 1991: 0.277022791672333 Forêts 1991: -5.13000637544021 Produits en bois 1990: -1.16882495671 Surfaces non productives 1990: 0.0932317860976667 Habitations 1990: 0.227716528961667 Zones humides 1990: 0.102593971788667 Prairies 1990: -0.00111533762513334 Terres cultivées 1990: 0.3267697378266 Forêts 1990: -1.60139164299232
Un bilan positif correspond à des émissions nettes de gaz à effet de serre (principalement du CO2); un bilan négatif signifie que davantage d’éq.-CO2 est absorbé que rejeté.

Données du graphique: Excel
Source: Office fédéral de l‘Environnement
Commentaire

Les forêts constituent l’élément dominant dans le bilan des gaz à effet de serre de l’utilisation des terres en Suisse. Dans l’ensemble, l’exploitation forestière permet généralement un accroissement important des quantités totales de carbone stockées dans les arbres, le bois mort, les litières et le sol des forêts («puits de carbone des forêts»). L’exploitation forcée entraînée par les fortes tempêtes (Vivian en février 1990, Lothar en décembre 1999) et les quantités accrues de bois récoltées au cours de certaines années (p. ex. en 2006, 2007 et 2014) sont aisément repérables. La gestion des forêts soutient la politique climatique lorsque le bois fait l’objet d’une utilisation en cascade qui favorise d’abord la fabrication de produits durables qui sont dans un second temps valorisés sous forme de bois-énergie. Depuis 1990, davantage de bois a été utilisé dans de nouveaux produits (pour la construction ou le mobilier p. ex.) qu’il n’en a été rejeté dans l’air sous forme de CO2 lors de l’élimination et/ou de l’incinération de produits en bois. Le volume annuel que représente le puits de carbone constitué par les produits en bois a néanmoins eu tendance à baisser ces dernières années.

Les pratiques mises en œuvre dans l’exploitation agricole des terres cultivées et des prairies ont une influence sur la teneur en carbone des sols. Le labour favorise par exemple la perte d’humus, tandis que l’apport d’engrais de ferme ou le fait de laisser les résidus de culture dans les champs permettent d’augmenter la teneur en carbone des sols. Au-delà des pratiques agricoles, les cultures choisies et les conditions climatiques jouent un rôle capital et expliquent les variations annuelles. Les anciens marais asséchés font ici figure d’exceptions : ces sols fertiles libèrent de grandes quantités de gaz à effet de serre (CO2 et N2O) lorsqu’ils sont exploités de manière intensive.

Les zones humides n’occupent actuellement qu’une faible proportion du territoire national. Étant donné que les marais existants se trouvent aujourd’hui encore impactés par leurs utilisations antérieures (drainages essentiellement), il ne se forme plus de tourbe dans ces milieux et les anciens puits se sont en de nombreux endroits transformés en sources d’émission de gaz à effet de serre.

Depuis 1990, l’aménagement de nouvelles surfaces d’habitation n’a produit que des émissions comparativement faibles. Dans ce domaine, les émissions sont essentiellement dues aux travaux de construction nécessitant d’abattre des arbres.

Les surfaces non productives, comme les parois rocheuses, les zones d’éboulis et les marges proglaciaires, n’offrent guère de végétation et présentent des sols peu, ou pas du tout, développés. Ces surfaces jouent donc un rôle négligeable dans le bilan des gaz à effet de serre.

À l’exception de l’année 2000, l’utilisation des terres en Suisse a permis de capter, par la végétation et les sols, plus d’éq.-CO2 qu’il n’en a été rejeté dans l’atmosphère. La Suisse a ainsi pu réduire ses émissions nettes de gaz à effet de serre dans son bilan annuel.  Toutefois, la libération de gaz à effet de serre, qui perdure, est due avant tout à l’utilisation non durable des sols marécageux et à la consommation de sols pour aménager des surfaces d’habitat et de transport. L’état est donc relativement satisfaisant. Il est impossible d’évaluer une tendance, de nombreux facteurs (politique forestière et agricole, aménagement du territoire, activités de construction tempêtes) pouvant influencer le bilan global.

Comparaison internationale

Le bilan des gaz à effet de serre lié à l’utilisation des terres peut être comparé avec les données d’autres pays étant donné qu’il est calculé conformément aux lignes directrices du GIEC.

Méthode

Les données proviennent de l’inventaire des gaz à effet de serre de la Suisse (secteur « Land Use, Land Use Change and Forestry »), établi chaque année par l’OFEV conformément aux directives de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques et du Protocole de Kyoto. Les méthodes sont en accord avec les lignes directrices du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC).

Les flux de gaz à effet de serre sont répartis en six catégories d’utilisation des sols : forêts, terres cultivées, prairies, zones humides, habitations et surfaces non productives. Le carbone stocké dans les produits en bois suisse est aussi comptabilisé. Le CO2 est, de loin, le principal gaz à effet de serre généré par le secteur de l’utilisation des terres. Le méthane (CH4) et le protoxyde d’azote (N2O) provenant des incendies, de la perte d’humus, des lacs de retenue et des sols marécageux drainés contribuent dans une moindre mesure aux émissions. Les émissions totales comprennent, outre les émissions susmentionnées, également de faibles émissions de N2O qui, en vertu des directives internationales, ne sont attribuées à aucune catégorie. Les émissions de CH4 et de N2O sont converties en équivalents de CO2 et additionnées aux émissions de CO2.

 
Dernière mise à jour le: 15.06.2021

Informations complémentaires

Liens

inidkatoren_hirun

Indicateurs

Recherche et liste de tous les indicateurs

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themen/thema-klima/klima--daten--indikatoren-und-karten/klima--indikatoren/indikator-klima.pt.html/aHR0cHM6Ly93d3cuaW5kaWthdG9yZW4uYWRtaW4uY2gvUHVibG/ljL0FlbURldGFpbD9pbmQ9S0wwMzcmbG5nPWZyJlN1Ymo9Tg==.html