Patrimoine mondial de l’UNESCO

La liste du patrimoine mondial est un instrument de la Convention concernant la protection du patrimoine mondial culturel et naturel (Convention du patrimoine mondial). Elle recense les biens classés par le Comité du patrimoine mondial en raison de leur valeur universelle exceptionnelle.

La Convention du patrimoine mondial de 1972 est née de l'idée visionnaire de placer sous la protection de l'humanité tout entière les objets naturels et culturels ayant une valeur universelle exceptionnelle. L'inscription sur la liste du patrimoine mondial se fait sur proposition de l'État où se trouve le site concerné.

En Suisse, les dossiers relevant de la Convention du patrimoine mondial sont traités en étroite collaboration par le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE), l'Office fédéral de la culture (OFC) et l'OFEV. L'organe officiel de la Confédération chargé de la protection du patrimoine mondial est la Commission suisse pour l'UNESCO. L'OFEV agit comme office directeur en charge du dossier du patrimoine naturel. Le Comité du patrimoine mondial statue sur les demandes de classement des États sur proposition de l'Union internationale pour la conservation de la nature et des ressources naturelles (UICN) en ce qui concerne les biens naturels ou du Conseil international des monuments et des sites (ICOMOS) en ce qui concerne les biens culturels. Lors de ses sessions annuelles, le comité examine également l'état et  l'évolution des sites déjà classés.

Les sites suisses sur la liste du patrimoine mondial

En Suisse, douze objets sont inscrits sur la liste du patrimoine mondial, dont trois en tant que sites naturels : les Alpes suisses Jungfrau-Aletsch, le Monte San Giorgio et le Haut-lieu tectonique Sardona. Le Lavaux est classé en tant que site culturel. En collaboration avec les services compétents de la Confédération, des cantons et des communes, l'OFEV s'occupe de la protection des sites universels exceptionnels du patrimoine mondial naturel et de leur conservation pour les générations futures.

Si vous souhaitez vous engager personnellement en faveur de la protection du patrimoine mondial, vous pouvez signer la Charte suisse du patrimoine mondial.

Plan d'action Patrimoine mondial Suisse

Du point de vue des instances fédérales responsables, OFC, OFEV et DFAE, il y a certaines exigences fondamentales à remplir dans l'intérêt des sites du patrimoine mondial, et ce n'est pas le cas pour la totalité d'entre eux. Il existe ainsi des lacunes dans la coordination d'un système de gestion spécifique au patrimoine mondial, notamment en ce qui concerne la protection de l'environnement des sites (protéger les sites des influences négatives en provenance de l'extérieur) ou dans les connaissances que devraient avoir tous les participants de l'aspect national et international du système patrimoine mondial.
L'OFC, l'OFEV et le DFAE ont ainsi élaboré un plan d'action Patrimoine mondial Suisse 2016-2023 qui sera mis en œuvre en collaboration avec les cantons et les sites concernés.

Liste indicative

Conformément à la Convention sur le patrimoine mondial de l’UNESCO, chaque pays établit une liste indicative nationale recensant les prochaines candidatures des sites susceptibles de figurer sur la Liste du patrimoine mondial. Dans sa séance du 9 décembre 2016, le Conseil fédéral a approuvé la révision de la liste indicative du patrimoine mondial de l’UNESCO. Il est prévu que la Suisse dépose ces prochaines années les candidatures d’un site culturel et d’un site naturel : le pont sur la gorge du Salgina de l’architecte Robert Maillart à Schiers dans les Grisons et les anciennes forêts de hêtres du Val di Lodano (TI) et sur le Bettlachstock (SO).

Informations complémentaires

Contact
Dernière modification 19.08.2019

Début de la page

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themen/thema-landschaft/landschaft--fachinformationen/landschaftsqualitaet-erhalten-und-entwickeln/landschaften-von-nationaler-bedeutung/unesco-welterbe.html