Indicateur forêts et bois

Réserves forestières

Dans les réserves forestières, la conservation et le développement de la biodiversité sont une priorité absolue par rapport à tous les autres intérêts.

Les réserves forestières naturelles ne subissent aucune intervention sylvicole, afin que la forêt puisse s’y développer naturellement. Dans les réserves forestières spéciales, des interventions ciblées visent à favoriser les espèces menacées, qui sont surtout des espèces nécessitant beaucoup de lumière et de chaleur.

Ces aires protégées sont primordiales pour les espèces, associations forestières et milieux naturels prioritaires. Les forêts qui se développent naturellement servent aussi de surfaces de référence pour mener des travaux de recherche en rapport avec la sylviculture proche de la nature ou avec le changement climatique.

Evaluation de l'état
bon bon
Evaluation de la tendance
positive positive
Réserves forestières spéciales 2016: 35173 Réserves forestières spéciales 2014: 30469 Réserves forestières spéciales 2012: 25470 Réserves forestières naturelles 2016: 41815 Réserves forestières naturelles 2014: 37385 Réserves forestières naturelles 2012: 32565
Surface des réserves forestières

Données du graphique: Excel
Source: OFEV, banque de données sur les réserves forestières (sous la responsabilité des cantons)
Réserves forestières 2016: 6.3
Pourcentage de réserves forestières par rapport à la surface forestière totale

Données du graphique: Excel
Source:
Commentaire

Selon la Politique forestière 2020, il est prévu de transformer au moins 10 % de l’aire boisée en réserves forestières d’ici à 2030, et de créer au moins quinze grandes réserves (> 500 ha). Plus de la moitié de l’objectif fixé pour l’aire boisée est atteint, et le nombre de grandes réserves est déjà dépassé. Des améliorations se révèlent toutefois encore nécessaires s’agissant de la répartition régionale, notamment pour les grandes réserves sur le Plateau.

Comparaison internationale

Les données relatives aux réserves forestières servent également à établir des rapports internationaux et à vérifier que les objectifs fixés sur la base des engagements internationaux sont atteints.

Méthode

Les cantons ont élaboré des stratégies pour la création de réserves forestières (naturelles et spéciales) et sont responsables de la mise en œuvre. Ils fournissent les géodonnées des surfaces des réserves à l’OFEV, où elles sont saisies dans une banque de données SIG. Ces données sont actualisées tous les deux ans sur le plan national.

 
Dernière mise à jour le: 26.11.2018

Informations complémentaires

Liens

inidkatoren_hirun

Indicateurs

Recherche et liste de tous les indicateurs

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themen/thema-wald-und-holz/wald-und-holz--daten--indikatoren-und-karten/wald-und-holz--indikatoren/indikator-wald-und-holz.pt.html/aHR0cHM6Ly93d3cuaW5kaWthdG9yZW4uYWRtaW4uY2gvUHVibG/ljL0FlbURldGFpbD9pbmQ9V0gwOTUmbG5nPWZyJlN1Ymo9Tg==.html