Indicateur eau

Charge polluante provenant des eaux usées

Bien que les STEP répondent à l'état de la technique, des micropolluants parviennent dans les eaux. Ils proviennent de produits du quotidien tels que les médicaments, les détergents, et les produits de soin corporel, etc. Une concentration infime de micropolluants suffit pour nuire aux organismes aquatiques ou péjorer la qualité de l'eau potable. L’indicateur montre quels tronçons de cours d’eau comportent une proportion élevée d’eaux usées épurées et présentent donc vraisemblablement des micropolluants.

Evaluation de l'état
pas évaluable pas évaluable
Evaluation de la tendance
pas évaluable pas évaluable

Source: OFEV
Commentaire

C’est surtout dans les cours d’eau de taille petite à moyenne des régions densément peuplées (le Plateau, p. ex.) que les eaux comportent une forte proportion d’eaux usées traitées. Dans ces eaux, les composés traces atteignent des concentrations élevées. Du fait des situations fortement différenciées prévalant dans les cours d’eau de petite, moyenne et grande taille ainsi que dans les diverses régions du pays, une évaluation générale à l’échelle de la Suisse n’est guère possible.

L’évolution de l’indicateur dépend d’une part de l’évolution du climat (proportion eaux usées/eaux propres) et d’autre part de l’évolution démographique dans le bassin versant de chaque STEP. Vu la diversité des facteurs déterminant cette évolution, il n’est donc pas judicieux de vouloir évaluer celle-ci. Puisque la population des différentes régions de Suisse augmente et que les périodes d’étiage tendent à se multiplier, il est particulièrement important, dans les régions densément peuplées, de s’assurer d’une épuration efficace, de manière à prévenir les dommages aux organismes aquatiques et une pollution de l’eau potable. Il importe par ailleurs de prendre des mesures visant à réduire les apports de micropolluants. L’ajout d’une étape supplémentaire de traitement permettrait de doubler l’efficacité des STEP en termes d’élimination des micropolluants. L'indicateur montre pour quelles stations d'épuration l'ajout d'une étape supplémentaire est nécessaire.

Le 3 mars 2014, le Conseil national et le Conseil des Etats ont approuvé la proposition du Conseil fédéral de créer un financement à l'échelle nationale pour équiper une centaine de STEP d'une étape de traitement supplémentaire permettant d'éliminer les micropolluants de manière ciblée. La loi sur la protection des eaux est donc modifiée pour introduire une taxe nationale sur les eaux usées prélevée auprès de tous les détenteurs de STEP (principe du pollueur-payeur) et limitée jusqu'à la fin 2040. Les dispositions législatives correspondantes sont entrées en vigueur le 1er janvier 2016.

Comparaison internationale

Il n’existe pas de données prélevées et standardisées à l’échelle internationale concernant la proportion d’eaux usées dans les eaux. Ce n’est que depuis peu que l’on discute de ce paramètre dans les rencontres internationales. L’Allemagne effectue en ce moment des relevés en la matière.

Méthode

L’estimation de la part d’eaux usées se fonde sur la quantité moyenne d'eaux usées traitée par la station d'épuration par temps secs. La part d’eaux usées est calculée par rapport au débit d’étiage, afin que les eaux usées soient le moins diluées et que, par conséquent, la charge soit au plus fort.

 
Dernière mise à jour le: 20.04.2018

Informations complémentaires

Liens

inidkatoren_hirun

Indicateurs

Recherche et liste de tous les indicateurs

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themen/thema-wasser/wasser--daten--indikatoren-und-karten/wasser--indikatoren/indikator-wasser.pt.html/aHR0cHM6Ly93d3cuaW5kaWthdG9yZW4uYWRtaW4uY2gvUHVibG/ljL0FlbURldGFpbD9pbmQ9V1MwMDEmbG5nPWZyJlN1Ymo9Tg==.html