Traitement des eaux usées communales

Grâce aux installations de traitement des eaux usées communales, la qualité des eaux s'est considérablement améliorée en Suisse au cours des dernières décennies. Le prochain défi consistera en l’élimination ciblée des micropolluants.

Le principal enjeu pour les services communaux consiste à assurer le traitement durable des eaux usées et à améliorer continuellement leurs systèmes. Le degré de perfectionnement technique des stations d'épuration (STEP) n'a cessé de progresser et se situe aujourd'hui à un niveau satisfaisant. Dans certaines régions, il importe toutefois d'améliorer le traitement pour éliminer les micropolluants.

L'ajout d'une étape de traitement supplémentaire permettrait d'optimiser l'efficacité des STEP et de réduire sensiblement les rejets de micropolluants dans les eaux. En 2014, le Parlement a approuvé la modification de la loi sur la protection des eaux qui prévoit un financement à affectation déterminée pour doter certaines STEP d'une étape de traitement supplémentaire. Des solutions sont en cours d'élaboration concernant l'équipement ciblé de certaines STEP.

Taxes d'assainissement fondées sur le principe du pollueur-payeur

La Suisse affiche un niveau élevé d'épuration des eaux, ce qui a permis d'améliorer considérablement la qualité des eaux. D'à peine 14 % en 1965, le taux de raccordement à une station d'épuration communale est passé à plus de 97 % en 2005. Un raccordement n'est pas indiqué dans les cas restants, les personnes concernées vivant dans des régions reculées et faiblement peuplées.

Comptant près de 800 stations d'épuration et entre 40 000 et 50 000 km de canalisations publiques, l'infrastructure d'assainissement suisse est pratiquement achevée. Au total, quelque 40 à 50 milliards de francs ont été nécessaires pour financer cette infrastructure. La valeur de remplacement est estimée à 80-100 milliards.

Pour garantir le bon fonctionnement à long terme des systèmes d'assainissement, il convient d'instaurer des taxes fondées sur le principe du pollueur-payeur: payées par ceux qui occasionnent la pollution, elles permettent de financer la construction, l'exploitation, l'entretien, la mise en conformité et le remplacement de l'équipement d'assainissement. Conformément à la loi sur la protection des eaux, les cantons veillent à prélever des taxes d'assainissement selon le principe du pollueur-payeur.

Eaux industrielles et eaux de chaussée

Des mesures décentralisées telles que le prétraitement d'eaux usées très concentrées sont indiquées en présence de concentrations élevées de produits chimiques ou de substances actives dans les eaux, déversés dans la nature ou dans les canalisations par des exploitations agricoles ou des entreprises industrielles. Dans le cas de routes très fréquentées, une installation de traitement des eaux de chaussée peut permettre de réduire les apports de substances nocives dans les eaux.

Efficacité énergétique et production d'énergie

Une étude réalisée par l'OFEV portant sur l'efficacité énergétique et la production d'énergie des STEP montre que l'optimisation de divers processus permettrait d'abaisser d'environ 40 % les besoins en électricité des installations. Ce calcul prend en compte la consommation d'énergie nécessaire pour l'élimination des micropolluants.

Informations complémentaires

Contact
Dernière modification 26.10.2018

Début de la page

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themen/thema-wasser/wasser--fachinformationen/massnahmen-zum-schutz-der-gewaesser/abwasserreinigung/kommunale-abwasserreinigung.html