Indicateur économie et consommation

Empreinte gaz à effet de serre

La consommation de biens et services est fréquemment associée à l’émission de gaz à effet de serre, par exemple par les transports, le chauffage des bâtiments, l’industrie ainsi que l’extraction de matières premières. Les émissions de protoxyde d’azote et de méthane proviennent avant tout de l’agriculture et de la gestion des déchets.

Outre les émissions de gaz à effet de serre produites dans le pays, la Suisse est responsable d’autres émissions, dites grises : la consommation totale de la population suisse comporte une part élevée d’importations et, de ce fait, génère des émissions de gaz à effet de serre à l’étranger.

Evaluation de l'état
mauvais mauvais
Evaluation de la tendance
insatisfaisante insatisfaisante
Émissions de substances selon Prot. Kyoto, sauf substances appauvrissant la couche d'ozone, liées à la consommation

Données du graphique: Excel
Source: OFEV, OFS : STATPOP, ESPOP
Emissions à l'étranger liées à la consommation intérieure* 2015: 69.5825521074374 Emissions en Suisse liées à la consommation intérieure* 2015: 46.3639078925626 Emissions à l'étranger liées à la consommation intérieure* 2014: 68.1140671859755 Emissions en Suisse liées à la consommation intérieure* 2014: 45.5205128140245 Emissions à l'étranger liées à la consommation intérieure* 2013: 67.8247684718258 Emissions en Suisse liées à la consommation intérieure* 2013: 49.0341115281742 Emissions à l'étranger liées à la consommation intérieure* 2012: 65.7793314596317 Emissions en Suisse liées à la consommation intérieure* 2012: 48.0113585403683 Emissions à l'étranger liées à la consommation intérieure* 2011: 65.3307903081386 Emissions en Suisse liées à la consommation intérieure* 2011: 46.4433796918614 Emissions à l'étranger liées à la consommation intérieure* 2010: 64.3186849417372 Emissions en Suisse liées à la consommation intérieure* 2010: 48.7933450582628 Emissions à l'étranger liées à la consommation intérieure* 2009: 60.96900018762 Emissions en Suisse liées à la consommation intérieure* 2009: 47.7542198123801 Emissions à l'étranger liées à la consommation intérieure* 2008: 65.2055067971853 Emissions en Suisse liées à la consommation intérieure* 2008: 48.6096832028148 Emissions à l'étranger liées à la consommation intérieure* 2007: 65.3805945326209 Emissions en Suisse liées à la consommation intérieure* 2007: 47.0795654673791 Emissions à l'étranger liées à la consommation intérieure* 2006: 64.6439159212606 Emissions en Suisse liées à la consommation intérieure* 2006: 49.2323040787394 Emissions à l'étranger liées à la consommation intérieure* 2005: 62.8667660844679 Emissions en Suisse liées à la consommation intérieure* 2005: 49.7978739155321 Emissions à l'étranger liées à la consommation intérieure* 2004: 61.9010500725971 Emissions en Suisse liées à la consommation intérieure* 2004: 49.2789999274029 Emissions à l'étranger liées à la consommation intérieure* 2003: 62.5539853067589 Emissions en Suisse liées à la consommation intérieure* 2003: 49.6830546932411 Emissions à l'étranger liées à la consommation intérieure* 2002: 63.5629187974464 Emissions en Suisse liées à la consommation intérieure* 2002: 49.7592612025536 Emissions à l'étranger liées à la consommation intérieure* 2001: 69.0856483356135 Emissions en Suisse liées à la consommation intérieure* 2001: 51.6909016643865 Emissions à l'étranger liées à la consommation intérieure* 2000: 62.2897367694612 Emissions en Suisse liées à la consommation intérieure* 2000: 50.0518732305388 Emissions à l'étranger liées à la consommation intérieure* 1999: 58.7017622706714 Emissions en Suisse liées à la consommation intérieure* 1999: 50.6513177293286 Emissions à l'étranger liées à la consommation intérieure* 1998: 57.4317624510296 Emissions en Suisse liées à la consommation intérieure* 1998: 50.6677775489704 Emissions à l'étranger liées à la consommation intérieure* 1997: 51.3997220470484 Emissions en Suisse liées à la consommation intérieure* 1997: 48.7255179529516 Emissions à l'étranger liées à la consommation intérieure* 1996: 52.5479183790221 Emissions en Suisse liées à la consommation intérieure* 1996: 50.8518716209779
Émissions de substances selon Prot. Kyoto, sauf substances appauvrissant la couche d'ozone, liées à la consommation

Données du graphique: Excel
Source: OFEV
Évolution de l'efficacité des gaz à effet de serre liée à la consommation (quotient de la demande finale et de l’empreinte gaz à effet de serre) 2015: 117.610603453872 Évolution de l'efficacité des gaz à effet de serre liée à la consommation (quotient de la demande finale et de l’empreinte gaz à effet de serre) 2014: 118.307798026866 Évolution de l'efficacité des gaz à effet de serre liée à la consommation (quotient de la demande finale et de l’empreinte gaz à effet de serre) 2013: 114.490759627264 Évolution de l'efficacité des gaz à effet de serre liée à la consommation (quotient de la demande finale et de l’empreinte gaz à effet de serre) 2012: 114.852626197985 Évolution de l'efficacité des gaz à effet de serre liée à la consommation (quotient de la demande finale et de l’empreinte gaz à effet de serre) 2011: 115.987871813749 Évolution de l'efficacité des gaz à effet de serre liée à la consommation (quotient de la demande finale et de l’empreinte gaz à effet de serre) 2010: 112.458477986396 Évolution de l'efficacité des gaz à effet de serre liée à la consommation (quotient de la demande finale et de l’empreinte gaz à effet de serre) 2009: 113.168463377044 Évolution de l'efficacité des gaz à effet de serre liée à la consommation (quotient de la demande finale et de l’empreinte gaz à effet de serre) 2008: 108.016247707516 Évolution de l'efficacité des gaz à effet de serre liée à la consommation (quotient de la demande finale et de l’empreinte gaz à effet de serre) 2007: 108.777525027174 Évolution de l'efficacité des gaz à effet de serre liée à la consommation (quotient de la demande finale et de l’empreinte gaz à effet de serre) 2006: 107.092732206428 Évolution de l'efficacité des gaz à effet de serre liée à la consommation (quotient de la demande finale et de l’empreinte gaz à effet de serre) 2005: 105.959028824065 Évolution de l'efficacité des gaz à effet de serre liée à la consommation (quotient de la demande finale et de l’empreinte gaz à effet de serre) 2004: 106.456701211152 Évolution de l'efficacité des gaz à effet de serre liée à la consommation (quotient de la demande finale et de l’empreinte gaz à effet de serre) 2003: 101.139911174164 Évolution de l'efficacité des gaz à effet de serre liée à la consommation (quotient de la demande finale et de l’empreinte gaz à effet de serre) 2002: 99.1864982390346 Évolution de l'efficacité des gaz à effet de serre liée à la consommation (quotient de la demande finale et de l’empreinte gaz à effet de serre) 2001: 94.8173977353906 Évolution de l'efficacité des gaz à effet de serre liée à la consommation (quotient de la demande finale et de l’empreinte gaz à effet de serre) 2000: 100.387958294852 Évolution de l'efficacité des gaz à effet de serre liée à la consommation (quotient de la demande finale et de l’empreinte gaz à effet de serre) 1999: 99.7576802180164 Évolution de l'efficacité des gaz à effet de serre liée à la consommation (quotient de la demande finale et de l’empreinte gaz à effet de serre) 1998: 101.482808613172 Évolution de l'efficacité des gaz à effet de serre liée à la consommation (quotient de la demande finale et de l’empreinte gaz à effet de serre) 1997: 105.320718545093 Évolution de l'efficacité des gaz à effet de serre liée à la consommation (quotient de la demande finale et de l’empreinte gaz à effet de serre) 1996: 100

Données du graphique: Excel
Source: OFEV
Commentaire

En 2015, l’empreinte gaz à effet de serre s’élevait à 14 tonnes d’équivalents-CO2 par habitant. Ce chiffre est très supérieur à la moyenne des pays de l’Union européenne. Malgré des variations annuelles (dues notamment aux conditions météorologiques), elle a été relativement stable durant la période sous revue (-4 % en 20 ans)

L’empreinte gaz à effet de serre dépasse très largement la valeur supportable pour la planète qui, selon Dao et al. (2015), était estimée à 0,6 tonne par habitant en 2015. Son évolution actuelle est loin de correspondre à la trajectoire de réduction nécessaire. L’état de cet indicateur est donc jugé négatif, et son évolution, jugée insatisfaisante.

Étant donné que la croissance démographique en Suisse s’est élevée à 17 % durant la période sous revue, les émissions totales ont nettement progressé (env. 12 %), même si leur évolution par habitant est restée presque stable.

La part des émissions de gaz à effet de serre générées par la consommation helvétique en Suisse affiche un recul constant. Par contre, la part des émissions de gaz à effet de serre générées par la consommation helvétique à l’étranger est en constante augmentation. En 2015, 60 % des gaz à effet de serre dus à la consommation suisse étaient émis à l’étranger.

Étant donné que la consommation de biens et services est associée à des nuisances environnementales, les émissions devraient suivre l’évolution de la demande finale. Or ce n’est pas le cas : si les émissions de gaz à effet de serre ont progressé de 12 %, la demande finale suisse a enregistré une hausse nettement plus marquée (+ 32 %) durant la période sous revue. Il en résulte donc un découplage relatif entre l’évolution du niveau de vie et des émissions de gaz à effet de serre. En d’autres termes : l’efficacité de l’empreinte due aux gaz à effet de serre induits par la consommation s’est améliorée, ce qui s’explique, par exemple, par l’utilisation de technologies efficaces ou une part de marché croissante de biens et services respectueux de l’environnement.

Comparaison internationale

Il est difficile d’établir une comparaison internationale, car les définitions et les modèles d’écobilan varient selon les pays. Selon Tukker et al. (2014) et des calculs de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OECD), l’empreinte gaz à effet de serre de la Suisse est élevée en comparaison internationale.

Méthode

L’indicateur porte sur les gaz à effet de serre visés par le Protocole de Kyoto (CO2, CH4, N2O et gaz synthétiques).

Il utilise les données relatives aux émissions intérieures (principe de territorialité) combinées aux données des échanges commerciaux et des écobilans pertinents.

De plus, il présente séparément les chiffres de l’inventaire des gaz à effet de serre de la Suisse conformément au Protocole de Kyoto (principe de territorialité). Ces chiffres considèrent les émissions produites sur le territoire suisse, donc également celles liées aux exportations, mais pas celles produites par les importations.

Le calcul de l’empreinte gaz à effet de serre est tiré de Frischknecht et al. (2014).

Pour la comparaison avec des valeurs supportables pour la planète, voir IPCC 2018 et Dao et al.

L’Office fédéral de la statistique (OFS) a, pour la première fois en 2018, aussi calculé l’empreinte gaz à effet de serre due à la consommation suisse. Cet essai pilote s’est basé sur la méthode Environmentally Extended Input-Output-Analysis. Les résultats des deux méthodes sont comparables. L’empreinte calculée par l’OFS s’élève également à 14 t d’éq.-CO2 par habitant et la part des gaz à effet de serre générés à l’étranger est de 65 % pour 2015.

 
Dernière mise à jour le: 17.04.2019

Informations complémentaires

Liens

inidkatoren_hirun

Indicateurs

Recherche et liste de tous les indicateurs

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themen/thema-wirtschaft-und-konsum/wirtschaft-und-konsum--daten--indikatoren-und-karten/wirtschaft-und-konsum--indikatoren/indikator-wirtschaft-und-konsum.pt.html/aHR0cHM6Ly93d3cuaW5kaWthdG9yZW4uYWRtaW4uY2gvUHVibG/ljL0FlbURldGFpbD9pbmQ9R1cwMTYmbG5nPWZyJlN1Ymo9Tg==.html