Au-delà des apparences

Editorial de Franziska Schwarz, sous-directrice OFEV

Franziska Schwarz, sous-directrice OFEV
Franziska Schwarz, sous-directrice OFEV

Prés verdoyants, pâturages parsemés de paisibles vaches, champs de blé aux reflets dorés, étables adossées à de belles fermes fleuries : la Suisse offre de magnifiques paysages et les touristes ne sont pas les seuls à s’en rendre compte. En promenade ou en train, nous apprécions aussi cette beauté, que nous devons en grande partie aux familles paysannes. Et comme la publicité diffuse ces images séduisantes jusque dans notre salon, il nous est parfois difficile de considérer aussi l’agriculture sous un aspect critique. Le présent dossier tente de faire les deux : reconnaître à leur juste valeur les approches innovantes sans taire pour autant les conséquences d’une production très intensive.

Car l’agriculture suisse donne à l’OFEV passablement de fil à retordre. Aucun autre secteur n’influence autant les ressources naturelles - sol, eau, air, biodiversité, climat, paysage - en Suisse et à l’étranger. Ces processus échappent souvent à notre perception : nous ne voyons ni la chape d’ammoniac qui pèse sur les forêts et les biotopes, ni le lisier et les produits phytosanitaires qui nuisent à la vie dans les eaux et sur la terre ferme. Nous ne remarquons pas non plus que certains sols, compactés par de lourdes machines, ne remplissent plus leurs fonctions.

Pour garantir au mieux notre sécurité alimentaire, l’agriculture suisse doit éviter de porter atteinte aux ressources naturelles, ce qui n’est hélas encore de loin pas toujours le cas aujourd’hui. Conscient de cette situation, le Conseil fédéral a poursuivi et renforcé les réformes des années 1990 avec la Politique agricole 2014-2017 afin de parvenir à une agriculture durable tenant compte des limites des écosystèmes.

Le dossier de ce numéro se penche sur plusieurs sujets brûlants et aborde cette vaste thématique de différents points de vue. Des spécialistes replacent l’agriculture dans son contexte historique, économique et écologique. Ils expliquent ce que les animaux de rente suisses devraient (ou ne devraient pas) manger et produire. Le dossier décrit l’impact environnemental de la production intensive tout comme l’engagement dont font preuve des agricultrices et des agriculteurs novateurs pour s’adapter à un cadre en constante mutation. Il montre également les nouvelles voies qu’ouvre la recherche pour préserver l’environnement, ainsi que la manière dont les grands distributeurs exercent une forte influence à la fois sur la production et la demande de denrées alimentaires.

Informations complémentaires

Contact
Dernière modification 24.08.2016

Début de la page

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themes/agriculture/agriculture--dossiers/magazine-environnement-agriculture-alimentation/au-dela-des-apparences.html