Alimentation et environnement: En bref

Les denrées alimentaires consommées en Suisse sont produites dans des chaînes de production toujours plus mondialisées, dans lesquelles les l’importations de denrées alimentaires, d’aliments pour animaux et de moyens de production jouent un rôle important. Dès lors, une part importante de l’impact environnemental est délocalisée à l’étranger. Une agriculture adaptée aux conditions locales et une alimentation mesurée comprenant une plus grande part d’aliments végétaux peuvent contribuer à sensiblement réduire l’impact environnemental.

L'alimentation - avant le logement et la mobilité - est le secteur de consommation et de production qui a le plus grand impact environnemental.

La production agricole, la transformation industrielle des aliments ainsi que leur emballage, leur distribution, leur préparation et leur consommation sont intégrés dans des cycles de matières globaux. Il est donc nécessaire de considérer les rapports en jeu dans une perspective systémique.

Interactions entre offre et demande      

L'alimentation, tout comme le logement et la mobilité, doit être comprise comme un système caractérisé par des interactions complexes entre divers facteurs liés à l’offre et à la demande. Son impact résulte de l’effet conjugué de:  

  • valeurs et modèles
  • comportements et modes de vie
  • structures sociales et temporelles
  • recherche, éducation, connaissances
  • marchés et systèmes financiers
  • technologies, produits, services
  • instruments politiques et institutions
  • infrastructures.

L’alimentation, qui représente 28 % de l’impact environnemental total, est par exemple influencée, s’agissant de la demande, par différents modèles de consommation et modes d’alimentation et, s’agissant de l’offre, par le commerce de détail, l’industrie alimentaire ou l’agriculture.

 

L'alimentation - avant le logement et la mobilité - est le secteur de consommation et de production qui a le plus grand impact environnemental.

La production agricole, la transformation industrielle des aliments ainsi que leur emballage, leur distribution, leur préparation et leur consommation sont intégrés dans des cycles de matières globaux. Il est donc nécessaire de considérer les rapports en jeu dans une perspective systémique.

Interactions entre offre et demande      

L'alimentation, le logement et la mobilité ne peuvent être appréhendés que sous la forme de systèmes caractérisés par des interactions complexes entre divers facteurs liés à l’offre et à la demande. L’impact de ces systèmes résulte de l’effet conjugué de:  

  • valeurs et modèles
  • comportements et modes de vie
  • structures sociales et temporelles
  • recherche, éducation, connaissances
  • marchés et systèmes financiers
  • technologies, produits, services
  • instruments politiques et institutions
  • infrastructures.

L’alimentation, qui représente 28 % de l’impact environnemental total, est par exemple influencée, s’agissant de la demande, par différents modèles de consommation et modes d’alimentation et, s’agissant de l’offre, par le commerce de détail, l’industrie alimentaire ou l’agriculture.

Introduction aux systèmes socio-économiques (PDF, 78 kB, 30.11.2018)Chapitre A3, Rapport Environnement Suisse 2018

Alimentation (PDF, 134 kB, 30.11.2018)Chapitre A3, Rapport Environnement Suisse 2018

Informations complémentaires

Contact
Dernière modification 30.11.2018

Début de la page

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themes/alimentation-logement-mobilite/alimentation/en-bref.html