Portrait: Permaculture - un goût de paradis terrestre

26.11.2014 - Née dans les années 1970, l’idée de la permaculture s’est diffusée dans plus de 160 pays et des milliers de projets ont été réalisés. Les connaissances ainsi acquises sur les diverses interactions biologiques constituent un capital précieux à l’heure où les ressources naturelles deviennent de plus en plus rares et chères - que l’on parle d’un versant de l’Emmental, d’une steppe australienne ou de son jardin personnel.

SeedCity est un projet de permaculture communautaire mené à Hönggerberg, sur le site de l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich. Depuis 2011, étudiants et employés entretiennent un jardin durable avec des habitants du quartier.
© 4seedcity

Cette « agriculture permanente » exploite le sol en se fondant sur un ensemble de principes et d’outils de planification. La méthode, axée sur la nature et le développement durable, demande peu d’entretien et fournit des denrées alimentaires et de la biomasse en abondance.

Le but de toute permaculture est de créer un écosystème varié, offrant une longue durée de vie et un bon rendement. Cela inclut la globalité des cycles de la nature et passe par la mise en place de communautés végétales se soutenant les unes les autres. Il en résulte des habitats qui permettent aux plantes, aux animaux et à l’homme de vivre en harmonie.

Quatre principes revêtent une importance particulière dans ce contexte. Les ressources disponibles sur place sont employées efficacement. Le compost est géré avec soin, tout comme l’eau, le soleil et le vent. La diversité est un atout. Cela implique d’éviter les monocultures, puisque le système est d’autant plus stable que les espèces sont nombreuses. La mise en réseau doit être optimale. Les éléments du jardin assument diverses fonctions. Un étang, par exemple, peut emmagasiner l’eau d’un toit, abriter des plantes aquatiques et servir de biotope à des poissons comestibles. Les problèmes sont résolus de manière créative. Les copeaux tirés d’un sapin abattu peuvent par exemple servir à l’aménagement d’un massif de myrtilles.

Les projets de permaculture sont souvent urbains. De petites surfaces (jardins, terrasses, balcons, toits plats…) permettent déjà d’obtenir de bonnes récoltes. Cette méthode donne aussi des résultats remarquables dans des conditions climatiques extrêmes, pour reverdir des zones désertiques ou planter des arbres fruitiers dans les Alpes, notamment.

Vous souhaitez tenter l’aventure dans votre jardin ou sur votre balcon? Pour bien connaître les végétaux, comprendre les interactions écologiques, faire preuve de créativité et bien planifier votre projet, vous aurez peut-être besoin d’un concepteur en permaculture. Il vous aidera à vous aménager votre coin de paradis.

Georg Ledergerber

Informations complémentaires

Contact
Dernière modification 26.11.2014

Début de la page

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themes/alimentation-logement-mobilite/dossiers/ernaerung-dossiers/portrait-permaculture.html