Conservation de la diversité génétique

La Confédération œuvre en faveur de la conservation de la diversité des variétés de plantes cultivées. L’OFEV a pris des mesures de conservation des ressources génétiques forestières. La Suisse a en outre ratifié le Protocole de Nagoya sur l’accès aux ressources génétiques et le partage juste et équitable des avantages découlant de leur utilisation. Elle soutient aussi le réseau «Swiss Barcode of Life» (SwissBOL).

Une grande partie de la diversité génétique des animaux et des plantes sauvages est conservée au moyen des instruments de la protection des espèces et des milieux naturels.

Plantes cultivées

La Confédération protège et conserve la diversité des variétés de plantes cultivées grâce à l'exploitation de la banque de gènes nationale de la station de recherche Agroscope Changins-Wädenswil et de la mise en œuvre du Plan d'action national pour la conservation et l'utilisation durable des ressources phytogénétiques pour l'alimentation et l'agriculture (PAN-RPGAA). Elle a pour objectif d'inventorier les variétés anciennes, de les conserver, de les décrire et d'en promouvoir l'utilisation durable.

Forêts

L'OFEV soutient et promeut des mesures et des projets en faveur de la conservation et de l'exploitation durable de la diversité génétique en forêt :

  • Utiliser des plants et des semences d'essences forestières adaptées à la station pour le rajeunissement artificiel des peuplements. Le cadastre national des peuplements semanciers (nationale Kataster der Samenerntebestände, NKS) et les normes de l'OCDE sur le commerce de matériel de reproduction forestier constituent les principaux instruments dans le domaine.
  • Conserver les peuplements adaptés à la station et maintenir leur potentiel d'adaptation dans les forêts d'un intérêt génétique particulier (forêts IGP).

Les forêts d'un intérêt génétique particulier

Cover Les forêts d'un intérêt génétique particulier. Forêts IGP. Bases, objectifs et aménagement. 2003. 60 S.

Forêts IGP. Bases, objectifs et aménagement. 2003

Partage des avantages : le Procotocole de Nagoya

Une grande partie des ressources génétiques utilisées en Suisse sont acquises à l'étranger. Pour l'industrie, la recherche et l'agriculture, il est donc porimordial de conserver ces ressources à l'échelle mondiale et d'en assurer l'accès aussi à l'étranger. À cette fin, il est nécessaire de respecter le principe du partage juste et équitable des avantages découlant de l'utilisation des ressources génétiques.

C'est pourquoi la Suisse a ratifié le Protocole de Nagoya, négocié dans le cadre de la Convention sur la diversité biologique (CDB). Ce protocole régit l'accès aux ressources génétiques. Il contribue ainsi à la conservation de la biodiversité et à l'utilisation durable de ses éléments.

La ratification du Protocole de Nagoya permet aussi de règlementer l'accès aux ressources nationales, seul moyen pour la Suisse de bénéficier des avantages découlant de l'utilisation de ses ressources.

SwissBOL

Le réseau « Swiss Barcode of Life » (SwissBOL) a pour objectif de documenter la diversité biologique de la Suisse au moyen du code-barres de l'ADN. Ces informations doivent servir au monitoring national de la biodiversité et à améliorer les stratégies de protection.

L'OFEV est un partenaire de SwissBOL et soutient le réseau financièrement.

Informations complémentaires

Contact
Dernière modification 30.06.2015

Début de la page

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themes/biodiversite/info-specialistes/mesures-de-conservation-de-la-biodiversite/conservation-de-la-diversite-genetique.html