Districts francs fédéraux

La Suisse compte 42 districts francs fédéraux, qui contribuent à protéger des mammifères et oiseaux rares et menacés ainsi que leurs habitats.

C'est au cours du 19e siècle que les populations d'ongulés sauvages ont atteint leur niveau plancher en Suisse en raison de la forte pression exercée par la chasse et du très mauvais état des forêts. Le cerf élaphe et le bouquetin ont été complètement décimés.

La réglementation de la chasse (limitation de la période de chasse, protection de la mère et des jeunes, mise en place d'une surveillance efficace de la faune) et la délimitation de districts francs fédéraux à la fin du 19e siècle et au début du 20e ont permis au gibier de se régénérer.

La Suisse compte aujourd'hui 42 districts francs fédéraux, couvrant une surface totale de 150 889 ha.

Protection de la biodiversité

Plusieurs raisons militent en faveur de la conservation des districts francs fédéraux bien que ces derniers aient déjà atteint leur objectif de départ (augmentation des populations d'ongulés) :

  • Protection des espèces et des habitats : certaines espèces telles que le grand tétras, le tétras lyre et le lagopède profitent aujourd'hui des dispositions spéciales de protection.
  • Formation et recherche : les districts francs constituent des zones idéales pour observer l'évolution naturelle des populations d'ongulés sauvages.
  • Chasse : dans maintes régions, la chasse profite des excédents d'effectifs dus à la protection du gibier.

Régulation par la chasse

Dans les districts francs, une régulation des populations d'ongulés est souvent nécessaire, car elles sont trop nombreuses pour les conditions locales. C'est pourquoi la Confédération a donné aux cantons la possibilité de délimiter des parties (ou toute la surface) de districts francs qui bénéficient d'une protection dite partielle (art. 9, al. 2, let. b, ODF En s'appuyant sur un plan de tir spécial connu de la Confédération, il est possible d'y procéder à une régulation des espèces d'ongulés pouvant être chassées

Dans les zones à protection intégrale, les mesures de régulation ne peuvent être prises qu'exceptionnellement et après audition de l'OFEV (art. 9, al. 2, let. a et art. 10, al. 3, ODF).

Informations complémentaires

Contact
Dernière modification 30.06.2015

Début de la page

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themes/biodiversite/info-specialistes/mesures-de-conservation-de-la-biodiversite/infrastructure-ecologique/districts-francs-federaux.html