Corridors à faune

La plupart des corridors à faune sont perturbés ou interrompus. Les passages à faune peuvent contribuer au rétablissement de la fonctionnalité des corridors interrompus. La Confédération a élaboré, en collaboration avec les partenaires cantonaux et nationaux, des directives et stratégies en vue de leur assainissement.

Passage à faune près de Birchiwald / Berne (image: Martin Frick, TBA)

Les itinéraires permanents le long desquels les animaux sauvages se déplacent sur de grandes distances sont appelés corridors à faune. Les corridors à faune d’importance suprarégionale relient les écosystèmes ou habitats favorables fragmentés et permettent le transit de la faune entre les grandes régions biogéographiques du pays.

Il existe en Suisse 304 corridors à faune d'importance suprarégionale (état 2020). Une évaluation globale des corridors faunistiques mène à la conclusion suivante :

  • 47 (16 %) des 304 corridors faunistiques sont considérablement endommagés et ne peuvent plus être utilisés par la faune.
  • La fonctionnalité de plus de la moitié des corridors est fortement compromise (171 corridors, 56 %).
  • Moins d’un tiers des corridors (86 corridors, 28 %) sont intacts.

État de la mise en œuvre des routes nationales (2020)

Clôturées pour des questions évidentes de sécurité, les routes nationales sont des obstacles infranchissables pour la faune. Depuis 2003, l’OFROU travaille, en collaboration avec l’OFEV et les cantons, à l’assainissement des corridors interrompus par la construction d’ouvrages spécifiques à la faune. L’état d’avancement du sous-programme d’assainissement de l’OFROU est actualisé annuellement et publié sur leur site (voir lien).

Dans le cadre du plan d’action de la stratégie biodiversité suisse, l’OFEV et les cantons ont revu et complété les bases utilisées pour déterminer les assainissements à réaliser dans les corridors à faune d’importance suprarégionale en incluant dans leur enquête les routes nationales de 3ème classe et les tronçons visés par l’arrêté sur le réseau des routes nationales. Les ouvrages de franchissement supplémentaires nécessaires au vu de ces résultats seront rajoutés dans le sous-programme assainissement des corridors à faune de l’OFROU.

Directives et stratégies pour les passages à faune

Le Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication (DETEC) a élaboré une directive sur la construction de passages à faune.

Planification et construction de passages à faune à travers des voies de communication (PDF, 26 kB, 21.04.2010)La directive du DETEC présente des critères qui permettent de déterminer le nombre de passages à faune, leur emplacement, le type d'ouvrage et les dimensions. Novembre 2001.

La directive « Ouvrages de franchissement pour la faune » d'ASTRA montre comment réduire autant que possible l'effet de coupure que les routes nationales exercent sur le paysage en intégrant de manière optimale les ouvrages de franchissement appropriés.

Une norme VSS pour la conception de ponceaux en cas d'installations de transport (assainissement et nouvelles constructions) permet d'obtenir et/ou de promouvoir la mise en réseau écologique des cours d'eau. Cette norme montre comment il est possible de prévoir, de concevoir et d'entretenir des ouvrages pour les différentes catégories d'animaux.

Presque toutes les espèces d'amphibiens ont besoin de circuler sans danger entre plusieurs types d'habitats en fonction de la saison. Les normes ont été actualisées lors de la construction de routes et de rails.  

Evaluation standardisée des effets des passages à faune

Les autoroutes et les routes principales représentent des obstacles pour la faune. Les passages à faune permettent de rétablir la liaison entre des habitats morcelés par la construction de voies de circulation. Différents passages à faune sont à l'état de projet ou ont été aménagés récemment lors de la rénovation de tronçons d'autoroutes.

Pour qu'à l'avenir il soit possible de comparer l'efficacité de ces constructions, une méthodologie standardisée de récolte des données est indispensable. La comparaison de l'efficacité permet de mieux planifier les futurs passages à faune et d'optimiser le facteur coût/utilité. Le suivi fait d'ailleurs partie intégrante des projets d'assainissement ou de remise en état.

Informations complémentaires

Documents

Bases pour la directive sur les passages à faune (PDF, 193 kB, 26.11.2013)Définition et but d'un passage à faune ainsi que les normes pour la planification. Novembre 2001.

Banque de données des 35 passages à faune existant en Suisse (MDB, 7 MB, 21.04.2010)(en allemand) Banque de données Access sur les passages à faune, contenant des informations sur l’année de construction, l’emplacement, des indications techniques, les espèces cibles, le bureau de planification, etc. Remarque: enregistrer le fichier avant de l’ouvrir.

Contact
Dernière modification 07.10.2021

Début de la page

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themes/biodiversite/info-specialistes/mesures-de-conservation-de-la-biodiversite/infrastructure-ecologique/passages-a-faune.html