Espèces exotiques envahissantes

Les espèces exotiques envahissantes peuvent causer des dommages écologiques, économiques et sanitaires. La Confédération précise la réglementation concernant l’utilisation de ces organismes et coordonne la gestion des espèces envahissantes aux échelons fédéral, intercantonal et international.

La mondialisation croissante se traduit par une augmentation du commerce, des transports et du tourisme, entraînant une uniformisation de la biodiversité sans précédent par le déplacement d'organismes vivants au-delà de leurs frontières naturelles.

Sont considérées comme « exotiques » les espèces introduites volontairement ou involontairement par l'activité humaine dans des milieux situés en dehors de leur aire de distribution naturelle.

  • L'ordonnance sur la dissémination dans l'environnement définit comme « exotiques » les espèces non originaires de l'espace européen (UE / AELE).
  • Les espèces exotiques sont dites « envahissantes » lorsqu'elles risquent de causer des dommages écologiques, sociaux et économiques.

Les espèces exotiques envahissantes peuvent évincer des espèces indigènes et générer des problèmes de santé pour l'homme ainsi que des pertes économiques.

L'OFEV a édité un rapport sur les espèces exotiques en Suisse, qui liste plus de 800 espèces non indigènes établies dans le pays et présente environ 100 types de problèmes dans des fiches d'information.

Espèces exotiques en Suisse

Cover Espèces exotiques en Suisse

Inventaire des espèces exotiques et des menaces qu’elles représentent pour la diversité biologique et l’économie en Suisse. 2006

Stratégie de la Suisse relative aux espèces exotiques envahissantes

La stratégie élaborée en réponse au postulat Vogler (Po. 13.3636) repose sur les objectifs découlant des dispositions nationales et des normes internationales : elle concrétise ces objectifs en ce qui concerne les espèces exotiques envahissantes et expose les mesures à prendre.

Le catalogue de mesures présenté regroupe à la fois les activités existantes qu'il convient de poursuivre ou de développer pour atteindre les objectifs de la stratégie et de nouvelles mesures qu'il est impératif de mettre en place pour combler les déficits existants et atteindre les objectifs fixés. Il est prévu de s'appuyer sur les activités existantes pour réunir et actualiser les connaissances scientifiques de base, proposer des formations de base et des formations continues ainsi qu'organiser les échanges d'informations entre les acteurs concernés, au niveau national comme au niveau international.

Il est également nécessaire, en particulier pour la Confédération, d'entreprendre des travaux pour harmoniser et adapter les bases légales existantes ainsi que pour améliorer la coordination des activités fédérales, cantonales et des tiers compte tenu de l'évolution des bases légales.

Plantes envahissantes

La renouée du Japon (Reynoutria japonica)
La renouée du Japon
© F. Cordillot, OFEV
Sur mandat de l'OFEV, Info Flora gère le centre national de données et d'informations sur la flore de Suisse. Celui-ci recense également les plantes exotiques envahissantes.

Les listes des plantes exotiques envahissantes en Suisse constituent des outils importants pour les différents acteurs publics et privés. Elles fournissent des aides à la décision et permettent de fixer les priorités en matière de prévention et de contrôle.

La « liste noire » recense les néophytes envahissantes de Suisse qui portent atteinte à la biodiversité, à la santé ou à l'économie et dont il faut empêcher la propagation.

La « Watch List » regroupe les plantes exotiques envahissantes de Suisse qui peuvent causer des dommages et dont la propagation doit être surveillée.

Animaux envahissants

L'OFEV régit l'importation et l'exportation des espèces animales exotiques, en collaboration avec l'Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV). Si la détention de ces espèces est autorisée, il est interdit de les relâcher dans la nature.

Le plus souvent, les animaux exotiques sont cependant introduits accidentellement et se propagent ensuite d'eux-mêmes.

Le nombre d'espèces capables de causer des dommages économiques augmente fortement depuis quelques années. On compte parmi celles-ci :

  • le capricorne asiatique,
  • le cynips du châtaignier,
  • le moustique tigre,
  • les gobies de la Mer Noire.

Informations complémentaires

Contact
Dernière modification 12.09.2016

Début de la page

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themes/biodiversite/info-specialistes/mesures-de-conservation-de-la-biodiversite/protection-et-conservation-des-especes/especes-exotiques-envahissantes.html