Ours brun

Depuis 2005, des ours bruns émigrent à intervalles réguliers du Parc national italien Adamello Brenta (Trentin) en Suisse. La Confédération a élaboré un plan de gestion de l’ours en Suisse et verse des indemnités en cas de dégâts.

À l'inverse de l'Italie et de l'Autriche, il n'y a pas de projet d'implantation de l'ours en Suisse. Le retour du plantigrade sur notre territoire doit être le fruit d'une migration naturelle.

Un siècle après son extinction en Suisse, l'ours est réapparu en juillet 2005 dans le Parc National (GR). Il provenait d'une population du Parc national Adamello Brenta dans le Trentin, d'où il avait émigré.

Durant l'hiver 2007/08, deux ours ont pour la première fois hiberné en Suisse. Au printemps 2008, l'ours JJ3 a été abattu car il présentait un comportement à risque et ne réagissait pas aux mesures d'effarouchement.

Plan Ours

Fort des expériences faites en 2005 dans les Grisons, l'OFEV a mis au point un plan de gestion de l'ours brun en Suisse (Plan Ours) conformément à l'art. 10 de l'ordonnance fédérale sur la chasse (OChP), et l'a publié après consultation des cantons et des organisations concernées. Ce plan a été complété par de nouvelles annexes le 8 juillet 2009, sur la base des expériences faites avec les deux ours MJ4 et JJ3. Il repose sur les principes et objectifs suivants :

  • la sécurité de l'homme passe toujours avant la protection de l'ours ;
  • l'ours brun est une espèce indigène strictement protégée ;
  • la cohabitation de l'homme et de l'ours est possible en Suisse sous certaines conditions.

Le plan régit la prévention des dégâts et l'indemnisation des sinistrés. Il formule aussi les conditions pour le tir éventuel d'un ours.

Par ailleurs, il exclut la capture, la détention dans un enclos ou le déplacement d'individus. En effet, les réflexions d'ordre éthique condamnent la détention d'ours sauvages.

Comportement face à l'ours

Il faut toujours garder à l'esprit qu'un ours est un animal sauvage, au comportement imprévisible en présence de l'homme. Voici quelques règles de comportement à observer :

  • ne pas bouger et parler fort pour attirer l'attention ;
  • ne pas s'approcher, ne pas partir en courant mais, au contraire, s'éloigner très lentement ;
  • ne jamais donner à manger à un ours ;
  • ne pas provoquer l'animal.

L'annexe 4 du Plan Ours décrit le comportement qu'il convient d'adopter en cas de rencontre avec un ours.

Coopération internationale

Les ours ne connaissent pas de frontières. Comme les lynx et les loups, ceux qui arrivent en Suisse et qui s'y installent font partie d'une population établie dans les Alpes. Par conséquent, il est important que les pays alpins coopèrent.

Afin de faciliter cette coopération, les pays alpins concernés (Suisse, Allemagne, Italie, Liechtenstein, Autriche et Slovénie) se réunissent régulièrement avec les objectifs suivants :

  • harmoniser les plans nationaux de gestion de l'ours ;
  • coordonner à l'échelle internationale les mesures de gestion telles que les actions d'effarouchement ;
  • échanger régulièrement des informations sur les ours, sur leur migration à grande échelle, etc.

Informations complémentaires

Contact
Dernière modification 30.06.2015

Début de la page

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themes/biodiversite/info-specialistes/mesures-de-conservation-de-la-biodiversite/protection-et-conservation-des-especes/grands-predateurs/ours-brun.html