16e conférence des Nations-Unies sur le climat à Cancún

11.12.2010 - La 16e Conférence de l’ONU sur le climat (COP 16) à Cancún au Mexique s’est terminée le 11 décembre 2010 sur un accord. Elle veut renforcer les efforts de limitation des émissions de gaz à effet de serre et éviter qu’un vide demeure à l’échéance de la première période d’engagement du Protocole de Kyoto. La COP 16 a en outre décidé de la création d’un fonds pour le climat et de mécanismes contre l’utilisation des forêts, nuisible pour le climat, dans les pays en voie de développement.

Les 194 parties contractantes à la Convention sur le climat, sauf la Bolivie, se sont accordées sur un texte final.

Objectif deux degrés confirmé

Ont été adoptés, d'une part, un texte portant sur la poursuite de la politique climatique internationale dans le cadre de la convention onusienne sur le climat, d'autre part, un texte relatif au Protocole de Kyoto. Le premier esquisse la manière dont poursuivre la résolution des problèmes climatiques. On peut y lire que les changements climatiques sont un des principaux défis auxquels est confrontée l'humanité, que les efforts de limitation des gaz à effet de serre doivent être revus à la hausse, que le réchauffement ne doit pas dépasser deux degrés et que les pays portent une responsabilité à la fois commune et différente selon leur degré de développement.

Les parties contractantes ont encore décidé de créer un cadre d'adaptation aux changements climatiques (Cancún Adaptation Framework) dans le but d'atténuer les conséquences des changements déjà intervenus, en particulier dans les régions les plus fragiles, soit les pays en développement.

La question de l'engagement de la Suisse pour les années 2013 à 2020 se trouve actuellement entre les mains du parlement. Le Conseil fédéral propose de réduire pendant cette période les émissions de gaz à effet de serre de 20 % au moins par rapport au niveau de 1990. Si d'autres pays industrialisés, comme les Etats-Unis ou le Japon, s'engagent dans une mesure comparable, le Conseil fédéral est prêt à relever son objectif à 30 %. Cette condition n'est pas encore remplie par la décision de Cancún.

Mesures pour les forêts des pays en voie de développement

L'accord de Cancún contient en outre un paquet de mesures portant sur l'utilisation des forêts dans les pays en voie de développement, évolution nuisible pour le climat. Il s'agit d'un pas important pour limiter d'environ un cinquième les émissions mondiales de gaz à effet de serre.

Informations complémentaires

Contact
Dernière modification 13.12.2010

Début de la page

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themes/climat/dossiers/conference-nations-unies-climat-cancun.html