Mise en oeuvre et développement ultérieur de la stratégie d'adaptation

L’adaptation aux changements climatiques est un processus qui doit être adapté périodiquement à l’évolution des conditions. Le plan d’action fixe le cadre de la mise en œuvre de la stratégie d’adaptation pour les années 2020 à 2025.

Vue d’ensemble des différentes activités visant à mettre en oeuvre et à développer la stratégie d’adaptation ces prochaines années

Mise en œuvre des mesures incombant aux offices fédéraux

Les mesures du plan d’action contribuent à relever les défis que nous imposent les changements climatiques en Suisse. Les services spécialisés de la Confédération ont défini l’ordre de priorité de ces mesures, qu’ils concrétisent et mettent en œuvre dans le cadre des différentes politiques sectorielles. Leur financement entre dans le cadre du budget existant.

Coordination horizontale et verticale

Aux termes de l’art. 8 de la loi sur le CO2 et de l’art. 15 de l’ordonnance sur le CO2, l’Office fédéral de l’environnement (OFEV) est chargé de la coordination des mesures d’adaptation au plan fédéral ainsi qu’entre la Confédération et les cantons, en tenant compte des différentes compétences.

La coordination des mesures au plan fédéral (coordination horizontale) se fait dans le cadre de la collaboration existante entre les offices fédéraux ainsi qu’au sein du Comité interdépartemental Climat (CI Climat).

De nombreuses mesures nécessitent une collaboration et une coordination des activités de la Confédération, des cantons, des villes et des communes (coordination verticale). Les offices fédéraux veillent alors à intégrer les cantons, les villes et les communes dans le cadre des collaborations existantes. La conférence annuelle de coordination, qui rassemble l’OFEV et les cantons, permet d’assurer la coordination verticale, entre la Confédération et les cantons, des stratégies intersectorielles d’adaptation aux changements climatiques.

Développement ultérieur de la stratégie

L’adaptation aux changements climatiques est un processus qui doit être ajusté continuellement à l’évolution des conditions. La progression des changements climatiques et de leurs conséquences rend d’autant plus forte la nécessité de réagir avec des mesures ciblées. Comme l’ont montré justement les événements extrêmes de ces dernières années (les épisodes caniculaires des étés 2015 et 2018, les sécheresses du semestre d’été 2018, les fortes précipitations à Zofingue en 2017 et à Lausanne et Sion en 2018), de nombreux secteurs sont insuffisamment préparés à une augmentation de l’intensité, de la durée et de la fréquence de tels événements et il est nécessaire d’agir pour s’adapter aux changements climatiques. Dans le même temps, l’état des connaissances progresse continuellement au sujet des changements climatiques, de ses conséquences et des possibilités d’adaptation. Toutes ces évolutions doivent être prises en compte dans le développement de la stratégie. Un travail majeur consistera à effectuer et à mettre à jour les analyses de risques et d’opportunités liés au climat en Suisse, en se basant sur les scénarios climatiques CH2018, les données de base hydrologiques et les scénarios Hydro-CH2018. Il faudra faire en sorte d’y associer les services fédéraux qui n’étaient pas jusqu’à présent impliqués dans la mise en œuvre et le développement de la stratégie d’adaptation.

Informations complémentaires

Contact
Dernière modification 12.09.2018

Début de la page

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themes/climat/info-specialistes/adaptation-aux-changements-climatiques/strategie-du-conseil-federal-de-l-adaptation-aux-changements-cli/mise-en-oeuvre-et-developpement-ulterieur-de-la-strategie-d-adap.html