4e Newsletter, Programme pilote adaptation aux changements climatiques, 22 décembre 2015

1. Projet pilote mené à bien: «Formation des forces d'intervention»

Du fait des changements climatiques, on s'attend à des phénomènes naturels dangereux plus fréquents et plus intenses. Une bonne préparation et une collaboration bien rodée des différentes forces d'intervention déployées pour maîtriser ces phénomènes sont importantes pour que les interventions soient sûres et efficaces. Il n'existait toutefois pas jusqu'à présent de cours de formation où les cadres des forces d'intervention, telles que pompiers, protection civile ou autres partenaires régionaux et communaux de la protection de la population, étaient préparés ensemble à la planification et à la réalisation des interventions.

Cette lacune est maintenant comblée: dans le cadre du projet pilote «Formation des forces d'intervention - moins d'accidents et de dommages malgré l'augmentation des événements», la Fédération suisse des sapeurs-pompiers (FSSP) a réuni et perfectionné, en collaboration avec l'Office fédéral de la protection de la population OFPP, les bases existantes d'instruction et d'intervention pour une maîtrise coordonnée des événements naturels dangereux. Les connaissances élaborées sont transmises aux spécialistes des différentes forces d'intervention par le nouveau module de cours «Planification des interventions et préparation à l'engagement». Un premier cours a eu lieu en avril 2015, avec une bonne trentaine de participants. Les inscriptions sont actuellement ouvertes pour les premiers cours ordinaires, qui auront lieu en avril 2016.

Josef-Heinrich Amacker, formateur auprès de la FSSP et responsable de projet, tire un premier bilan positif: «Nous sensibilisons les participants à l'accroissement des dangers naturels lié aux changements climatiques et établissons un lien concret avec leur propre champ d'activité. Les cours pratiques ont lieu principalement sur le terrain. Les participants apprennent à planifier et à réaliser des interventions de façon coordonnée en cas de phénomènes naturels dangereux et reçoivent des listes de contrôle et d'autres outils qui les aident à élaborer un plan d'intervention pour leur propre domaine. Nous contribuons ainsi à ce que les gens qui doivent se préparer aux événements et qui interviennent sur place pour les maîtriser prennent conscience des défis auxquels ils seront confrontés à l'avenir.» De nouvelles mesures de communication et de sensibilisation sont programmées au cours des prochaines semaines afin de faire encore mieux connaître le cours et son utilité auprès des différents groupes cibles.

© Schweizerischer Feuerwehrverband

2. Projet pilote mené à bien: «Stratégies de gestion du charriage»

On observe déjà aujourd'hui une disponibilité accrue de sédiments et une augmentation du charriage vers le fond des vallées des bassins versants alpins, évolution que les changements climatiques renforceront à de nombreux endroits. Dans le cadre du projet pilote «Stratégies de gestion du charriage en fonction des changements climatiques», des approches permettant de gérer, de mettre en dépôt et d'exploiter les matériaux charriés ont été élaborées avec le soutien de l'Office fédéral de l'environnement OFEV. Le chef de projet Thomas Scheuner, de l'entreprise GEOTEST, souligne le point suivant: «Il n'existe pas de recette universelle pour gérer les volumes de charriage. Suivant la région et la situation, les défis qui se posent et les possibilités de gestion qui en résultent sont différents.» 

Au cours des deux dernières années, l'équipe de projet a identifié une large palette de mesures possibles. Pour les trois régions étudiées - Schwarze Lütschine à Grindelwald (BE), Val Parghera à Domat/Ems (GR), Alpbach à Erstfeld (UR) -, des concepts de gestion du charriage ont été développés avec les personnes concernées. Selon Thomas Scheuner, il s'est révélé que, le plus souvent, la dimension de l'avenir n'était pas suffisamment prise en compte jusqu'à présent: «Les mesures ont en général été prises en réaction à un événement et les ouvrages de protection ou les dépôts ont été dimensionnés en fonction du charriage actuel. Or pour être efficaces à long terme, les concepts de prévention et de maîtrise des événements doivent intégrer les volumes de charriage attendus à l'avenir. Nous recommandons donc une approche prospective, avec un ensemble de mesures qu'il soit possible d'adapter avec une certaine flexibilité aux changements climatiques.» 

Les résultats du projet ont été publiés dans un rapport final. Celui-ci contient également des fiches de mesures qui décrivent les approches possibles dans les domaines de la prévention, de la valorisation, de l'élimination et de l'organisation. Il fournit ainsi aux services cantonaux et aux bureaux d'études une aide à l'élaboration de stratégies de gestion du charriage.

© Nils Hählen, Amt für Wald, Kanton Bern

3. Colloque du projet pilote «Une gouvernance intégrant le risque»

La densification de l'utilisation du territoire et l'augmentation attendue des événements météorologiques extrêmes et des phénomènes naturels placent l'aménagement du territoire devant de nouveaux défis. L'aménagement du territoire doit tenir compte de cette évolution en intégrant mieux les risques. Il doit non seulement se référer aux utilisations et aux dangers existants, mais aussi prendre en considération des scénarios de changement climatique et d'utilisation intensifiée du territoire. Il aidera ainsi à identifier les risques possibles en temps voulu et à accomplir le travail de prévention adéquat.

Fin octobre 2015, l'Office fédéral du développement territorial ARE et l'Office fédéral de l'environnement OFEV ont organisé avec le canton de Fribourg le colloque «Aménagement du territoire fondé sur les risque: une opportunité pour le développement urbain vers l'intérieur mais aussi une stratégie importante d'adaptation au changement climatique». Ce colloque a offert aux professionnels de l'aménagement du territoire la possibilité de s'informer sur l'approche de l'aménagement du territoire fondé sur les risques et sur des exemples concrets de mise en œuvre, et d'échanger leurs expériences. Il s'est concentré sur le projet pilote «Une gouvernance intégrant le risque - une réponse aux changements climatiques et à l'intensification de l'utilisation du territoire», qui développe des approches qui permettent de tenir compte de façon appropriée des dangers et des risques dans les processus de planification et les instruments d'aménagement du territoire cantonaux et communaux. Une visite de la commune pilote de Châtel-St-Denis (FR) a permis aux participants de s'informer en détail sur ce projet.

La question de l'aménagement du territoire fondé sur les risques et le projet pilote ont aussi été examinés dans l'article «Penser aux dangers naturels» du numéro de novembre du magazine «Commune Suisse»

4. Atelier régional du projet pilote «Toolbox climat Surselva»

Comment une région dont l'économie dépend autant du tourisme hivernal que celle de la Surselva grisonne peut-elle s'adapter aux changements climatiques? C'est sur cette question que se sont penchés, lors d'un atelier d'un jour et demi qui a eu lieu fin octobre 2015 à Vals, divers représentants de communes, du tourisme, de l'industrie ou de la protection de l'environnement. Cet atelier a été organisé dans le cadre du projet pilote «Toolbox climat Surselva», mis en œuvre avec le soutien de l'Office fédéral de l'environnement OFEV.

A l'aide de la «boîte à outils climat» développée dans le cadre du projet pilote, les participants ont analysé le «modèle d'activité» de la région et identifié les risques et les opportunités qu'entraînent les changements climatiques. L'examen détaillé d'opportunités et de risques sélectionnés a été suivi d'une discussion animée sur les mesures d'adaptation possibles. Urs Giezendanner, chef du service de développement régional de la Regiun Surselva, livre son avis: «L'atelier a montré de façon éclatante que la région a un grand potentiel de développement, notamment dans le tourisme d'été. Il faut maintenant agir avec prévoyance pour minimiser les risques et exploiter les opportunités.»

Les résultats de l'atelier ont mis en évidence des axes de développement possibles pour la région. Il s'agit maintenant de les préciser et de les communiquer. Une première réunion publique d'information a eu lieu fin novembre 2015 à Ilanz.

© seecon

5. Réunion de mi-parcours du programme pilote 15 septembre 2015

Où en est le programme pilote Adaptation aux changements climatiques et comment se présente la suite du processus? Quels résultats les projets pilotes ont-ils obtenus à ce jour et quelles expériences les responsables ont-ils faites lors de la mise en œuvre de leurs projets? Quelque 90 personnes sont venues chercher des réponses à ces questions lors de la réunion de mi-parcours, qui a eu lieu mi-septembre, et y ont échangé leurs connaissances, leurs expériences et leurs besoins pour la deuxième moitié du programme. Le matin a été consacré à la présentation des premiers projets menés à bien ainsi que de quelques projets très avancés. Les participants ont ensuite discuté en petits groupes de thèmes tels qu'ancrage des projets dans les régions, participation et communication. L'après-midi a donné aux acteurs des projets pilotes une nouvelle occasion d'échanges approfondis dans les domaines «eau et agriculture», «développement urbain et santé» ainsi que «transfert de connaissances et gouvernance».

6. Deux projets pilotes présentés dans le magazine «environnement»

Le numéro paru en août 2015 du magazine «environnement» de l'OFEV a pour thème principal la santé. Il fournit de nombreux exemples des liens entre environnement et santé. L'article «Réchauffement climatique: le Tessin dans la fournaise» montre les conséquences que les changements climatiques peuvent avoir sur la santé de la population suisse et les mesures de prévention prises pour réduire leurs effets négatifs. Il présente également deux projets du programme pilote Adaptation aux changements climatiques.

7. Annonce: conférence internationale «Adaptation aux changements climatiques dans la pratique» 7 et 8 juin 2016, Berne

La conférence internationale «Adaptation aux changements climatiques dans la pratique » aura lieu les 7 et 8 juin 2016 à Berne. L'enjeu central de cette manifestation consiste à identifier et à mettre en valeur les meilleures manières de mettre en œuvre les stratégies nationales d'adaptation aux changements climatiques sur le terrain. Des régions, des villes et des communes présenteront des exemples concrets. Cette conférence offrira de nombreuses possibilités d'échanges et de mises en réseau. Elle est organisée par l'Office fédéral de l'environnement OFEV en collaboration avec ProClim. Le programme détaillé paraîtra probablement en février 2016.

Contact
Dernière modification 31.01.2016

Début de la page

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themes/climat/newsletter/newsletter-sur-le-programme-pilote-adaptation-aux-changements-cl/4e-newsletter--programme-pilote-adaptation-aux-changements-clima.html