6e Newsletter, Programme pilote adaptation aux changements climatiques, 15 septembre 2016

1. Projet pilote mené à bien: «Approches visant à garantir des surfaces d'évacuation des crues»

© Schweizer Luftwaffe

Sous l'effet des changements climatiques, on s'attend à une augmentation des crues extrêmes. Les ouvrages de protection contre les crues ne sont toutefois pas aménagés pour les débits de pointe exceptionnels. Des surfaces supplémentaires servant à évacuer les crues sont nécessaires pour que les masses d'eau puissent s'écouler de la façon la plus contrôlée possible et avec le moins possible de dommages. L'exploitation de ces surfaces est toutefois limitée. La question qui se pose en pratique est de savoir comment garantir ces surfaces à long terme et avec le moins possible de conflits.

Les résultats du projet pilote «Approches visant à garantir des surfaces d'évacuation des crues» apportent des réponses à cette question. En étroite collaboration avec les cantons de Nidwald et de Thurgovie ainsi qu'avec l'Office fédéral de l'environnement OFEV, l'équipe de projet a analysé les expériences faites à ce jour de mise en œuvre de surfaces d'évacuation des crues et en a tiré un guide qui montre quels instruments peuvent être utilisés dans les domaines de l'aménagement du territoire et de l'aménagement des eaux au niveau cantonal et communal pour garantir des surfaces d'évacuation des crues et qui donne des recommandations sur la manière de procéder.

Christian Willi, chef du projet auprès d'Ernst Basler und Partner AG, souligne que «la délimitation concrète de surfaces d'évacuation des crues doit s'effectuer en fonction des situations et des surfaces. Ce guide offre néanmoins aux responsables et aux spécialistes des domaines de l'aménagement du territoire et de l'aménagement des eaux un point de repère sur la manière de garantir ces surfaces.» Pour que les propriétaires fonciers et les usagers acceptent et soutiennent les solutions, Christian Willi juge primordial d'intégrer les personnes concernées le plus tôt possible dans le processus. Les exemples pratiques étudiés ont montré qu'il est judicieux de délimiter les surfaces nécessaires dès l'élaboration des programmes cantonaux et communaux de protection contre les crues. «Le fait que les surfaces d'évacuation des crues soient déjà ancrées au niveau supérieur - au stade du plan directeur - facilite la mise en œuvre de mesures concrètes sur place.»

2. Projet pilote mené à bien: «Stratégie d'adaptation aux changements climatiques dans la région du Grimsel»

© Oberingenieurkreis I (Tiefbauamt des Kantons Bern)

Au cours des dernières années, le dégel du pergélisol et la fonte des glaciers ont entraîné dans différentes zones de la région du Grimsel des processus naturels dangereux tels que laves torrentielles et éboulements, qui ont nécessité des fermetures temporaires de routes et l'évacuation de maisons habitées. Sous l'effet des changements climatiques, on s'attend à ce que la situation de danger s'accentue encore dans la région. Le projet «Stratégie d'adaptation aux effets des changements climatiques dans la région du Grimsel» a donc analysé les conséquences que les modifications possibles liées aux changements climatiques pourraient avoir sur la menace qui pèse sur la desserte, l'habitat et l'infrastructure de la région et a développé une stratégie d'adaptation avec les personnes concernées des communes de Guttannen et d'Innertkirchen.

Stefan Schweizer, co-chef de projet et directeur de la Regionalkonferenz Oberland Ost, souligne qu'«il était important pour nous d'intégrer les personnes concernées dès le début. Nous avons donc constitué un grand groupe de travail composé d'acteurs clés des domaines suivants: politique, transports, bâti, aménagement des cours d'eau, dangers naturels, économie, tourisme et développement régional. Ce groupe a discuté des actions nécessaires dans la région et a élaboré une stratégie d'adaptation sur cette base. En procédant de la sorte, nous avons transformé les personnes concernées en participants et réussi à obtenir que les mesures définies dans la stratégie répondent aux besoins et soient acceptées et soutenues par les acteurs locaux.»

Mais Stefan Schweizer souligne aussi que cette approche a exigé une certaine ouverture par rapport au résultat: «Lors du lancement du projet, nous supposions que la stratégie d'adaptation serait centrée sur la gestion des dangers naturels. Mais il s'est rapidement révélé judicieux de considérer l'adaptation aux changements climatiques dans le contexte global du développement régional et de tenir compte non seulement des modifications dues aux changements climatiques, mais aussi d'autres tendances et facteurs d'influence.» La stratégie dont on dispose maintenant est donc moins une pure stratégie d'adaptation aux changements climatiques qu'une stratégie de développement régional durable qui couvre aussi des champs d'action comme le marketing régional et des mesures comme la réaffectation de bâtiments inoccupés au logement.

Différentes dispositions ont été prises pour que cette stratégie soit effectivement mise en œuvre. D'une part, les décideurs impliqués ont signé une déclaration d'intention où ils confirment tenir compte, dans leurs activités et leurs planifications, des objectifs et des champs d'action mis en évidence par le document stratégique et donner suite aux mesures formulées. D'autre part, l'institution responsable de la mise en œuvre a été définie pour chaque mesure. Un groupe de pilotage aura pour fonction de garantir l'avancement de la mise en œuvre et du développement de la stratégie. Le secrétariat de la Regionalkonferenz Oberland Ost, responsable notamment du soutien aux processus de développement régional, accompagnera également ce processus à l'avenir.

Klimaadaptionsstrategie Grimselgebiet (PDF, 1 MB, 02.02.2016)Schlussbericht Tiefbauamt Kanton Bern / Oberingenieurkreis I und Regionalkonferenz Oberland-Ost

Klimaadaptionsstrategie Grimselgebiet - Methoden- Erfahrungsbericht (PDF, 445 kB, 10.02.2016)Methoden- und Erfahrungsbericht Tiefbauamt Kanton Bern / Oberingenieurkreis I und Regionalkonferenz Oberland-Ost

3. Documentation sur le séminaire «L'adaptation au changement climatique dans la pratique»

© Sarah Arnold, ProClim

Ce thème suscite de l'intérêt: près de 200 personnes de Suisse et des pays voisins ont participé au séminaire international «L'adaptation au changement climatique dans la pratique», qui a eu lieu du 7 au 8 juin à Berne. Durant deux jours, les participants en ont appris davantage sur les stratégies d'adaptation qui existent au niveau national, régional et communal et se sont fait une idée des méthodes, des mesures et des projets concrets prévus pour accroître la capacité d'adaptation des régions, des villes et des communes aux modifications induites par les changements climatiques.

Les responsables de 16 projets du programme pilote Adaptation aux changements climatiques ont aussi participé activement au séminaire. Ils ont présenté leurs projets et leurs expériences dans le cadre de différentes sessions parallèles, qui ont examiné ou discuté des domaines spécifiques tels que «sécheresse et gestion des ressources en eau» mais aussi des thèmes généraux tels que «participation et coopération»; ces derniers ont également pu être présentés dans le cadre d'une «place du marché». Pour conclure le séminaire, les participants ont en outre eu l'occasion d'en apprendre davantage sur le rôle et la gestion des arbres dans un développement urbain adapté aux changements climatiques, lors d'une visite de la ville commentée par les responsables du projet pilote Urban Green & Climate Bern.

Le séminaire a montré que diverses stratégies et approches concrètes sont testées et mises en œuvre en Suisse et dans les pays voisins pour s'adapter aux changements climatiques. On a sans cesse souligné l'importance de la collaboration et du transfert de connaissances, entre la science, l'administration et la pratique, et le caractère souvent fondamental de la sensibilisation et de l'intégration précoce des personnes concernées sur place pour réussir une mise en œuvre des projets.

Le dossier du séminaire, qui contient l'ensemble des présentations et les résultats clés des sessions parallèles, est disponible sur le site Internet de ProClim.

4. Conférence de coordination Adaptation aux changements climatiques OFEV - Cantons

La loi sur le CO2- charge la Confédération de coordonner les mesures d'adaptation aux changements climatiques et de préparer les bases nécessaires dans cette perspective. L'Office fédéral de l'environnement OFEV se charge de la coordination avec la «Conférence de coordination Adaptation aux changements climatiques OFEV - Cantons» qui a lieu chaque année. Cette année, la conférence a eu lieu le 28 juin à Berne.

L'échange de vues et d'expériences entre la Confédération et les cantons s'est focalisée le matin sur la synthèse de l'analyse des risques et des chances liés au climat en Suisse, l'évaluation de la stratégie d'adaptation de la Confédération, le National Center for Climate Services NCCS nouvellement créé ainsi que la mortalité due à la canicule en été 2015. L'après-midi a été consacré aux activités développées dans les cantons. Ont notamment été présentées dans ce contexte les stratégies d'adaptation des cantons des Grisons et de Vaud. Tous deux ont ont repris au niveau cantonal la stratégie du Conseil fédéral en tenant compte des risques et des chances spécifiques à leurs conditions.

5. Adaptation dans le secteur de la gestion des eaux: nouvelles bases pratiques

Les modifications de l'utilisation du sol, la fonte des glaciers, l'élévation de la limite des chutes de neige et les sécheresses estivales placent la gestion des eaux en Suisse face à de nouveaux défis. Comme l'ont montré l'été et l'automne 2015, des situations de pénurie d'eau peuvent aussi se produire localement dans notre pays - pourtant château d'eau de l'Europe. Pendant les périodes de canicule, les besoins en eau potable et en eau destinée à l'industrie et à l'irrigation agricole peuvent augmenter fortement. Pour des raisons écologiques, les prélèvements d'eau doivent toutefois également être limités dans de nombreux cours d'eau pendant les périodes sèches.

De nouvelles bases pratiques de gestion des ressources en eau, à disposition sur le site Internet de l'OFEV, aident à gérer ce conflit. Il y a d'une part un rapport, conçu comme une boîte à outils, qui fournit de l'aide pour surmonter à court terme les situations de pénurie d'eau. L'OFEV présente en outre une méthode qui permet une identification pragmatique des régions où des actions s'imposent en cas de sécheresse. Dans ces régions, une planification régionale doit garantir la possibilité de satisfaire aussi à long terme les besoins de protection et d'utilisation.

Les publications s'adressent aux services spécialisés des cantons, aux acteurs régionaux de la gestion des eaux, aux communes, aux services des eaux ainsi qu'aux bureaux d'ingénieurs et d'autres experts.

6. Consignes de comportement en cas de canicule

Des températures élevées peuvent avoir des effets néfastes sur la santé et réduire les performances physiques et intellectuelles des personnes sensibles. Font partie du groupe à risque les personnes âgées et les malades chroniques surtout, les petits enfants et les femmes enceintes. Les personnes qui travaillent à l'extérieur pendant les jours de canicule sont également soumises à un risque élevé.

L'Office fédéral de la santé publique OFSP a, en collaboration avec l'Office fédéral de l'environnement OFEV, publié de nouveaux prospectus et affiches avec les principales consignes de comportement en cas de canicule et des informations sur les effets sur la santé des vagues de chaleur.

Contact
Dernière modification 15.09.2016

Début de la page

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themes/climat/newsletter/newsletter-sur-le-programme-pilote-adaptation-aux-changements-cl/6e-newsletter--programme-pilote-adaptation-aux-changements-clima.html