7e Newsletter, Programme pilote adaptation aux changements climatiques, 3 mars 2017


1.«AquaFutura»: recommandations pour la gestion régionale des eaux

Pilotprojekt_AquaFutura_Bewässerung
© Dieter Müller, Parc Ela

Les vallées alpines sèches de l’Albula et du Surses reçoivent déjà aujourd’hui peu de précipitations en été. Sous l’effet des changements climatiques, il faut s’attendre à davantage de situations de
pénurie d’eau locale et temporaire. C’est dans cette perspective que le projet pilote «AquaFutura» a été lancé sous la responsabilité du Parc Ela, parc naturel régional. Son but était d’élaborer un plan de mesures de gestion régionale de l’eau avec les acteurs concernés – communes, région de l’Albula, acteurs de l’agriculture, du tourisme et de l’hydroélectricité – ainsi que les responsables des services cantonaux. Cette élaboration devait se fonder sur l’analyse des ressources en eau actuelles et futures et de la consommation d’eau dans la région.

Dieter Müller, directeur de l’association Parc Ela et chef du projet, explique: «Nous savions bien que nous nous heurterions à des données lacunaires, mais nous espérions pouvoir les combler. Ni pour la consommation d’eau potable ni pour les prélèvements d’eau de surface, nous n’avons pu déterminer en détail où, quand, par qui et quelle quantité d’eau est prélevée.» Il manquait donc les bases nécessaires pour pouvoir évaluer concrètement les situations de pénurie et les conflits d’utilisation futurs et pour élaborer sur cette base des mesures de prévention et d’urgence. Dieter Müller dresse néanmoins un bilan positif: «Nous avons pu mettre en évidence les points sur lesquels il existe des lacunes chez les responsables des communes et du canton, mais aussi chez les agriculteurs, et les moyens de commencer à les combler. Notre rapport final propose une panoplie de mesures, notamment dans les domaines de la coordination, de la planification et de la formation
initiale et continue.»

Comme mesure centrale, l’équipe de projet recommande de transformer le Plan général d’alimentation en eau (PGA), déjà connu pour le niveau communal, en un «PGA plus». Celui-ci devrait tenir compte
des ressources et des besoins en eau de tout un bassin versant (partiel) et intégrer non seulement l’approvisionnement en eau potable, mais aussi les ressources et les prélèvements d’eau de surface et d’eau souterraine. De cette façon, un «PGA plus» pourrait fournir les bases nécessaires pour planifier,
financer et garantir l’approvisionnement en eau à long terme.

Dieter Müller juge également positif qu’«AquaFutura» ait sensibilisé au thème des pénuries d’eau et favorisé les échanges de connaissances et d’expériences entre les différents utilisateurs d’eau et les
responsables des communes et des services compétents du canton. La rencontre consacrée au thème de la planification de l’approvisionnement en eau, que le groupe de gestion du Parc Ela a organisée en 2014 pour les communes grisonnes, et le cours d’arrosage pour agriculteurs, organisé en automne 2015 en collaboration avec le Centre de formation et de conseils agricoles, y ont aussi contribué.

Les responsables du projet relèvent d’ailleurs qu’il est encore nécessaire d’agir dans le domaine de la transmission des connaissances au sujet de l’arrosage agricole. Ils recommandent non seulement
d’organiser des cours de perfectionnement pratique pour les agriculteurs, mais aussi d’inclure davantage le thème de l’arrosage dans la formation des agriculteurs et des conseillers agricoles.


2. Guide et aide-mémoire pour une gestion de la biodiversité adaptée aux changements climatiques

Pilotprojekt_Aargau_Feuchtgebiet
© Kanton Aargau, Departement Bau, Verkehr und Umwelt, Abteilung Landschaft und Gewässer

Les changements climatiques modifieront les conditions locales des espaces naturels actuels du canton d’Argovie et entraîneront aussi par conséquent des changements dans les espèces d’animaux et de plantes. L’équipe du projet pilote «Adaptation aux changements climatiques dans le domaine de la biodiversité dans le canton d’Argovie» a étudié dans trois régions les moyens d’aider les milieux naturels et les espèces sensibles au climat à s’adapter aux changements climatiques. Cette étude s’est fondée notamment sur des interviews d’experts locaux. 

Les résultats ont permis d’élaborer un guide et un aide-mémoire qui aident la gestion de la biodiversité à mieux tenir compte des changements climatiques. Le guide «Vérification en fonction des changements climatiques» permet aux professionnels du niveau cantonal et régional de vérifier en quatre étapes les objectifs et les mesures de la gestion de la biodiversité pour un territoire donné et de les adapter si nécessaire. L’aide-mémoire «Nature en zone habitée» montre en outre aux communes des possibilités de faire face aux changements climatiques dans la gestion des espaces verts ou libres de la zone habitée. 

Norbert Kräuchi, chef du projet et chef du Service paysage et eaux du Département de la construction, des transports et de l’environnement du canton d’Argovie, commente ces deux documents: «Tant le guide que l’aide-mémoire incitent à réfléchir aux conséquences possibles des changements climatiques. Ils font découvrir de nouvelles façons de voir et contribuent à transformer les connaissances issues de la recherche et de l’expérience en stratégies et mesures concrètes d’adaptation.» Selon Norbert Kräuchi, le projet pilote a aussi confirmé l’importance d’une pensée et d’une action interdisciplinaires et intersectorielles pour l’adaptation aux changements climatiques. Celle-ci ne devrait pas être considérée isolément. C’est pourquoi la procédure esquissée dans le guide prévoit par exemple de tenir compte, lors de la vérification et de l’adaptation de la gestion de la biodiversité, non seulement des changements climatiques, mais aussi d’autres facteurs d’influence importants tels qu’apports de nutriments et de polluants ou pression des activités humaines. 

Afin de garantir leur bonne maniabilité, le guide et l’aide-mémoire seront testés dans d’autres régions et communes à la suite du projet pilote et si nécessaire optimisés. Le but est de mettre les versions définitives à la disposition des communes et des responsables de zones protégées à la fin de 2017. Pour les compléter, il est prévu d’organiser des manifestations qui présenteront directement sur place de bons exemples tirés de la pratique de l’adaptation.


3. «Urban Green & Climate Bern»: préparer les arbres des villes aux changements climatiques

Les arbres de l’espace urbain fournissent d’importants services écosystémiques. Ils améliorent le microclimat et la qualité de l’air, stockent du carbone ou accroissent l’infiltration des eaux de surface. De cette façon, les arbres urbains ont une influence directe ou indirecte sur le climat de toute une ville. Le sel, l’imperméabilisation du sol et d’autres facteurs de stress urbains malmènent déjà aujourd’hui les peuplements urbains. Les changements climatiques soumettront les arbres à une pression supplémentaire. 

Le projet pilote «Urban Green & Climate Bern» a étudié les effets des arbres sur le climat de la ville de Berne et la façon dont différentes espèces s’accommoderont des changements climatiques. Sur cette base, les responsables de projet de la Haute école spécialisée bernoise HAFL ont développé des principes et des recommandations pour une gestion adaptée des peuplements urbains. Ces conclusions s’adressent notamment aux urbanistes et aux paysagistes et ont été mises à disposition dans un rapport final et sous forme de fiches d’information. D’avril à septembre 2017, les résultats seront communiqués à un public plus large lors de visites guidées de la ville de Berne.


4. Brochure destinée à la pratique de l’adaptation en Valais

Quel est l’impact des changements climatiques en Valais sur la gestion des eaux et le risque de catastrophe naturelle? De nombreux travaux de recherche se sont penchés sur leurs conséquences éventuelles et ont déterminé des possibilités d’action. Le but d’un projet pilote dirigé par le Service des forêts et du paysage du canton du Valais était de rendre le savoir existant disponible pour l’application pratique. 

Il en est résulté une brochure qui informe sous une forme compacte des effets possibles des changements climatiques dans les domaines de la gestion des eaux et des dangers naturels et transmet des recommandations pour des mesures d’adaptation. Ces dernières sont multiples: elles vont du dimensionnement des zones dangereuses fondé sur les risques à la promotion d’espèces d’arbres résistantes à la sécheresse en passant par des solutions intercommunales d’approvisionnement en eau. Cette brochure, qui présente aussi quatre exemples concrets d’adaptation venant de communes et de régions valaisannes, doit servir de source d’inspiration aux décideurs politiques et économiques et à la population. Elle a été envoyée aux communes et aux écoles valaisannes et est disponible sur le site Internet du canton avec un document de synthèse détaillé.


5. «Toolbox climat Surselva»: une boîte à outils pour s’adapter aux changements climatiques

La «boîte à outils climat» aide les régions à analyser leur «modèle d’activité régional» avec les acteurs et les décideurs régionaux et à identifier les risques et les opportunités des changements climatiques pour ce modèle d’activité. Sur cette base, des lignes directrices pour le développement futur et des mesures concrètes d’adaptation sont discutées et classées par ordre de priorité. La boîte à outils climat, développée sous la direction de seecon gmbh, contient tout le matériel et toutes les informations nécessaires pour développer des mesures d’adaptation spécifiques à une région lors d’un atelier d’un jour et demi. Elle a déjà été utilisée avec succès dans la Surselva grisonne et il est prévu de l’utiliser dans d’autres régions.


6. Annonce : cérémonie de clôture du programme pilote, 17 octobre 2017, Berne

Programme pilote

Quels sont les résultats obtenus par le programme pilote Adaptation aux changements climatiques? Quelles approches et quelles mesures peuvent contribuer à l’adaptation aux changements climatiques? Lors de la cérémonie publique de clôture du 17 octobre 2017 à Berne, les responsables des offices fédéraux impliqués dresseront un bilan et discuteront avec des représentants des cantons, des régions et des villes sur les possibilités de réussir l’adaptation aux changements climatiques. Une exposition lors de laquelle les responsables des 31 projets pilotes présenteront leurs projets et leurs résultats montrera diverses stratégies et approches permettant de réduire les risques climatiques locaux et d’exploiter les opportunités. 

Des informations détaillées sur la cérémonie seront publiées au début de l’été 2017.


7. Vue d’ensemble des changements climatiques en Suisse

Coup de projecteur sur le climat suisse

Le rapport «Coup de projecteur sur le climat suisse. Etat des lieux et perspectives» résume l’état actuel des connaissances sur les changements climatiques en Suisse. Il montre quelles seront les conséquences des changements climatiques en Suisse et quels sont les défis et les stratégies d’adaptation qui existent dans différents domaines d’intervention, et présente des approches de réduction des émissions de gaz à effet de serre. 

Ce rapport a été élaboré par plus de 70 experts du domaine du climat sous la conduite de ProClim, le Forum pour le climat et les changements globaux de l’Académie suisse des sciences naturelles SCNAT. Avec le soutien de l’Organe consultatif sur les changements climatiques OcCC et de l’Office fédéral de l’environnement OFEV, ces experts ont rassemblé les résultats importants pour la Suisse du cinquième rapport d’évaluation du GIEC et les ont complétés par des résultats de recherche pour la Suisse.

Coup de projecteur sur le climat suisse

8. Le nouveau site Internet de l’OFEV est en ligne

Le 24 janvier 2017, le nouveau site Internet de l’Office fédéral de l’environnement (OFEV) https://www.bafu.admin.ch a été mis en ligne. Il permet une lecture optimale tant sur les ordinateurs que sur les tablettes et les smartphones (« Responsive Design ») et propose une nouvelle mise en page avec une police plus grande et davantage d’illustrations. 

En raison de cette refonte, les adresses de la plupart des pages ont changé. Nous vous prions donc d’adapter les liens renvoyant au site de l’OFEV qui se trouvent sur le site Internet de vos autorités, de votre organisation ou de votre entreprise. Les liens que vous avez éventuellement enregistrés dans vos favoris doivent aussi être adaptés. 

Plusieurs outils sont à votre disposition sur le nouveau site de l’OFEV pour trouver la page que vous cherchez : recherche, index thématique et plan du site (table des matières).

Page d'accueil

Contact
Dernière modification 08.01.2019

Début de la page

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themes/climat/newsletter/newsletter-sur-le-programme-pilote-adaptation-aux-changements-cl/7--newsletter--pilotprogramm-anpassung-an-den-klimawandel--21--f.html