9e newsletter: Programme pilote adaptation aux changements climatiques, 14 septembre 2017

1. Adaptation aux changements climatiques x31 : conférence de clôture du programme pilote, le 17 octobre 2017 à Berne

La première phase du Programme pilote adaptation aux changements climatiques prendra fin avec la conférence publique de clôture du 17 octobre 2017 à l’Eventforum de Berne. Les responsables dresseront un bilan, rendront compte des résultats et présenteront la publication finale sur le programme pilote. Des représentants de la Confédération, des cantons, des régions, des villes et de la science discuteront des prochaines étapes de l’adaptation aux changements climatiques. Les 31 projets pilotes présenteront leurs résultats et leurs productions dans le cadre d’une foire aux projets.

Lors de cette journée, il y aura aussi de premières informations sur le nouvel appel à projets, qui sera probablement lancé début 2018.

Les inscriptions à la conférence de clôture sont encore possibles jusqu’au 22 septembre 2017.

Dans le cadre de la conférence de clôture, une vidéo présentant brièvement les résultats du programme pilote sera montrée. Le teaser est déjà disponible.


2. Gestion des pénuries d’eau dans le canton de Thurgovie et dans la région du lac des Quatre-Cantons

« Dans 50 ans, y aura-t-il encore assez d’eau dans le canton de Thurgovie pour produire des fraises ? » se demande Marco Baumann, chef de projet auprès de l’Office de l’environnement du canton de Thurgovie. Car une chose est certaine : il est nécessaire d’adapter l’utilisation agricole, l’irrigation et l’organisation des concessions des ressources en eau. Face à la pénurie croissante d’eau, il se demande donc s’il faut fournir sur place l’eau nécessaire pour produire des fruits et des légumes ou déplacer les sites de production là où il y a suffisamment d’eau.

Le modèle élaboré pour répondre à cette question analyse les besoins régionaux en eau, actuels et futurs, des différentes cultures. Voici comment Marco Baumann définit l’utilité du projet : « Nous connaissons les zones sensibles en termes de besoins et de ressources en eau et savons développer et mettre en œuvre les stratégies d’adaptation nécessaires avec les agriculteurs et les professionnels de l’aménagement du territoire. » Par exemple, il est prévu d’octroyer les concessions uniquement aux organisations d’irrigation qui règlent la répartition de l’eau entre elles. Il est également prévu d’utiliser des technologies d’irrigation et des réseaux de distribution plus efficaces. Il convient enfin d’examiner si des cultures plus résistantes à la sécheresse peuvent être plantées dans les zones sensibles. Ce modèle peut être appliqué assez facilement à n’importe quelles régions du Plateau suisse.

Le bassin versant du lac des Quatre-Cantons est considéré comme une région riche en précipitations. Néanmoins, la fonte des glaciers et l’élévation de la limite des chutes de neige soulèvent la question de savoir si cette région ne risque pas, elle aussi, de connaître des problèmes de pénurie d’eau. La gestion commune de l’eau présente un réel défi en raison des législations et des bases de données différentes entre les cantons.

La méthode développée sur mandat de l’Office fédéral de l’environnement pour dresser des cartes des pénuries d’eau a pu être testée dans un bassin versant intercantonal. Des analyses détaillées pour les différentes parties du bassin versant sont maintenant disponibles sous la forme de nombreuses cartes. Elles indiquent précisément les endroits où une action s’impose. Pour éviter les situations de pénurie, le projet recommande de relier les approvisionnements en eau et de protéger les ressources de la nappe phréatique. La majorité des acteurs participants a jugé la méthode efficace puisqu’elle est suffisamment flexible pour être appliquée avec les structures de gestion de l’eau les plus diverses.


3. Préparation de la production fourragère aux changements climatiques

Les changements climatiques et l’augmentation de la fréquence des périodes de sécheresse auront un impact de plus en plus négatif sur les ressources fourragères des exploitations laitières. C’est ainsi que la sécheresse de l’été 2015 a entraîné des pertes de récoltes de 20 à 40 % sur les herbages du pied du Jura vaudois. Le projet visait donc à adapter la production fourragère au risque de sécheresse et à améliorer l’autonomie d’approvisionnement des exploitations en fourrages.

Eric Mosimann, chef de projet à Agroscope, donne des explications : « Les données recueillies sur la croissance des herbages ont servi à valider un modèle de simulation de la production fourragère. Grâce au projet, les exploitations agricoles disposent en outre d’un calculateur de bilan fourrager capable de représenter la dynamique observée sur l’année. » L’étude de différents types de prairies et l’intégration des résultats de projets de recherche fondent par exemple la recommandation d’avancer le moment de la fauche de l’herbe et du pacage et de réduire le nombre de têtes de bétail, ce qui permet une exploitation plus ciblée de la croissance de l’herbe au printemps et un approvisionnement du cheptel en fourrage local. Il est prévu de perfectionner les instruments élaborés pour les utiliser à large échelle et de combiner le modèle de simulation avec des données météorologiques.


4. Programme national de surveillance du moustique tigre asiatique

Originaire du Sud-Est asiatique, le moustique tigre (Aedes albopictus) s’est répandu dans le monde entier sous l’effet des échanges commerciaux et des voyages internationaux. Les changements climatiques favorisent également sa propagation en Suisse. Le moustique tigre est établi au Tessin depuis 2003. Les résultats de la surveillance systématique le long des voies de communication principales montrent que le moustique tigre et le moustique de Corée (Aedes koreicus, une autre espèce invasive de moustique) sont non seulement apparus entre 2014 et 2016 au Tessin, mais se sont aussi introduits à plusieurs reprises au nord des Alpes et sur le Plateau alémanique. Ils n’ont toutefois pas réussi jusqu’à présent à s’établir au nord des Alpes. Le moustique japonais (Aedes japonicus) est toutefois de plus en plus répandu sur le Plateau depuis des années.

Selon Pie Müller, chef de projet à l’Institut tropical et de santé publique suisse, Bâle, la Suisse sera encore plus affectée à l’avenir par le problème des moustiques exotiques invasifs. C’est pour cette raison qu’un guide destiné à coordonner la surveillance et la lutte contre le moustique tigre et d’autres moustiques exotiques invasifs en Suisse a été élaboré dans le cadre du projet pilote. En lien avec la surveillance nationale qui se poursuit, cet instrument a pour but de renforcer la collaboration entre les cantons et la Confédération.


5. Evaluation du Programme pilote adaptation aux changements climatiques

Le programme pilote a été évalué début 2017 par Interface Etudes politiques. Cette évaluation parvient à la conclusion que le programme pilote a en grande partie atteint ses objectifs et apporté une contribution importante à la mise en pratique de la stratégie d’adaptation du Conseil fédéral. Des efforts supplémentaires sont toutefois nécessaires pour réduire les risques climatiques à long terme et exploiter les opportunités éventuelles. Il est donc recommandé de poursuivre le programme pilote.

Le rapport d’évaluation met en évidence des possibilités d’optimisation pour la phase suivante. Celles-ci incluent par exemple un affûtage conceptuel en faveur de projets encore plus axés sur les changements de comportement des groupes cibles, les effets durables, l’intégration d’autres offices fédéraux et un transfert plus intensif des connaissances.


6. Magazine « environnement » de l’OFEV 3/2017 : adaptation aux changements climatiques

Dans son troisième numéro de cette année, le magazine « environnement » de l’OFEV se focalise sur l’adaptation aux changements climatiques. Nombre de projets pilotes et d’études de cas venant de toutes les régions du pays mettent clairement en évidence les risques et les opportunités qui attendent la Suisse avec les changements climatiques ainsi que la manière dont l’adaptation à ces changements peut réussir en pratique.

Le 28 août 2017, l’OFEV a organisé à Berne, à Liestal et à Genève une conférence de presse sur le thème de l’adaptation aux changements climatiques en Suisse. Les défis actuels et futurs tels que fortes chaleurs dans les villes, pénuries d’eau et parasites des plantes cultivées ont été abordés à l’aide de quatre projets du programme pilote.

Magazine «environnement» 3/2017 – S'adapter aux changements climatiques

Cover environnement 3/2017

Dossier: Risques et opportunités du climat futur > Tempérer
les villes > Quand l'eau se fait rare > La commune de Guttannen
face aux dangers naturels


7. KLAR! Régions modèles pour l’adaptation aux changements climatiques en Autriche

Le nouveau programme de soutien KLAR ! régions modèles pour l’adaptation aux changements climatiques, lancé par le Fonds pour le climat et l’énergie, aide certaines régions autrichiennes à planifier et à mettre en œuvre des mesures d’adaptation ciblées. Au cours de la première phase du programme, 23 régions de toute l’Autriche reçoivent des subventions afin de développer une stratégie d’adaptation d’ici à fin 2017 et de faire prendre davantage conscience sur place de la nécessité de s’adapter aux changements climatiques. Une plate-forme de service a été organisée afin de mettre à disposition des informations climatiques régionales et de fournir des conseils pour la planification des mesures d’adaptation. Un jury de spécialistes décidera quelles régions seront soutenues au cours de la deuxième phase (2018-2020) pour la mise en œuvre des mesures.


8. Double manifestation le 5 décembre 2017 à Berne : 1er NCCS Forum et 9e Symposium Adaptation aux changements climatiques

1er NCCS Forum « NCCS – le réseau dédié aux services climatologiques » (matin)

La Confédération a créé fin 2015 le National Centre for Climate Services (NCCS), dont l’action prend la forme d’un réseau. La mission du NCCS est de coordonner l’élaboration et la diffusion de services climatologiques. Les informations sur le climat passé, actuel et futur et sur les conséquences des changements climatiques permettent aux autorités, aux élus, à l’économie et à la société de prendre des décisions compatibles avec le climat. La coordination s’effectue par le regroupement des activités de la Confédération, le développement commun de solutions sur mesure et le dialogue entre les nombreux acteurs qui fournissent ou utilisent des services climatologiques. Lors de son 1er forum, le NCCS présentera ses fonctions et ses activités. Cette manifestation a pour but de mettre en relation fournisseurs et utilisateurs à tous les niveaux et de leur permettre d’échanger des idées et d’exprimer leurs besoins. Avec le symposium de l’après-midi, ce forum mettra en évidence le lien étroit entre les services climatologiques et l’adaptation aux changements climatiques.

9e Symposium « Adaptation aux changements climatiques : risques et opportunités liés aux changements climatiques en Suisse » (après-midi)

Afin de disposer d’une base pour l’adaptation aux changements climatiques, l’Office fédéral de l’environnement a analysé les risques et les opportunités liés aux changements climatiques à l’échelle suisse. Huit études de cas cantonales ont été réalisées avec le concours de nombreux experts de la communauté scientifique, de l’économie et de l’administration. Le rapport de synthèse réunit les résultats, les complète et définit les priorités en matière de risques et d’opportunités pour la Suisse. La publication du rapport de synthèse et la présentation des résultats lors du 9e Symposium « Adaptation aux changements climatiques : risques et opportunités liés aux changements climatiques en Suisse », qui aura lieu le 5 décembre 2017, concluront ce vaste projet. Lors de la manifestation, trois séances parallèles approfondiront en outre des thèmes sélectionnés avec des représentants des milieux scientifiques, de l’administration et de la pratique. 

Contact
Dernière modification 10.01.2019

Début de la page

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themes/climat/newsletter/newsletter-sur-le-programme-pilote-adaptation-aux-changements-cl/9--newsletter-pilotprogramm-anpassung-an-den-klimawandel--13--se.html