Événements naturels: Tous les risques sur un seul portail

27.08.2014 - Vous souhaitez connaître les dangers naturels qui menacent la Suisse aujourd’hui et ces prochains jours? Plus besoin de faire des recherches compliquées sur Internet. Le nouveau portail centralisé de la Confédération - www.dangers-naturels.ch - fournit en un clin d’œil des informations sur les risques et indique le comportement à adopter en cas de danger.

Texte: Lucienne Rey

En août 2005, après des jours de pluie incessante, la Petite Emme est sortie de son lit et a inondé la zone industrielle de Littau, dans le canton de Lucerne. Submergeant les bureaux et les espaces d’exposition du garage Köchli & Tschopp, les eaux ont détruit les dossiers des clients et l’ensemble des véhicules. Si le garagiste avait été informé à temps de la menace, il aurait pu au moins mettre en sécurité son parc automobile. « Un avis d’inondation nous aurait permis d’économiser un demi-million de francs », avait témoigné à l’époque le directeur de l’entreprise, Armin Tschopp. Certains médias avaient également reproché aux autorités de ne pas avoir alerté la population.

Publié un an plus tard par l’Office fédéral de la protection de la population (OFPP), le rapport « Optimisation de l’alerte et de la transmission de l’alarme » (OWARNA) a conclu que des lacunes sont en effet apparues durant l’été 2005, et qu’une alerte ciblée à l’adresse des états-majors de conduite et de la population s’avérait indispensable pour limiter les dégâts. Révisée début 2011, l’ordonnance fédérale sur l’alarme prévoit qu’en cas de danger naturel, les autorités compétentes avertissent non seulement les services fédéraux, cantonaux et communaux concernés, mais aussi la population si la situation l’exige. Entre-temps, une autre mesure importante a été prise pour informer plus rapidement et plus efficacement le public: désormais, la plateforme d’information en ligne www.dangers-naturels.ch centralise toutes les alertes émises par les services fédéraux responsables.

Screenshot du portail de la Confédération sur les risques naturels
Le portail de la Confédération sur les risques naturels a été mis en service début juillet 2014. Les couleurs indiquent les différents niveaux d’alerte.
© MeteoSuisse

L’essentiel en un clicLe portail présente une carte de la Suisse qui permet de repérer aussitôt un éventuel risque naturel, d’apprécier sa gravité, et de prendre les dispositions nécessaires. Des pictogrammes indiquent les zones du pays où précipitations, crues, canicules, orages, tempêtes, avalanches ou verglas sont prévus, mais aussi les risques d’incendie de forêt ou les tremblements de terre survenus. Lorsqu’on passe le curseur sur la carte, une fenêtre apparaît avec des informations détaillées sur la zone en question, telles que « région d’alerte Sion - Crans-Montana; avalanches: danger marqué, degré 3 », ainsi que la date et la durée de validité de l’annonce. « Toutes les informations essentielles figurent sur la page d’accueil et sont visibles au premier coup d’œil. C’est la principale nouveauté », explique Barbora Neveršil, chargée de l’information sur les dangers naturels à l’OFEV.Le site Internet s’appuie sur les données les plus récentes à disposition, de sorte que tout relevé supplémentaire est superflu. Un logiciel enregistre automatiquement les données des divers services et les affiche sur la carte synoptique: MétéoSuisse communique les événements météorologiques dangereux, l’OFEV avertit des crues, des glissements de terrain et des risques d’incendies de forêt, l’Institut pour l’étude de la neige et des avalanches (SLF) précise l’enneigement et le danger d’avalanches. Quant au Service sismologique suisse, il annonce tout tremblement de terre de magnitude supérieure à 2,5 sur l’échelle de Richter. A partir de la page d’accueil, il est possible d’accéder à d’autres informations, notamment sur le comportement à adopter en cas de danger. « Nous ne pouvons pas diffuser des alertes et abandonner les gens à leur sort », indique Barbora Neveršil. Les alertes signalées sur la carte concernent les grandes régions de Suisse. Des informations détaillées sur la situation locale nécessitent une collaboration avec les autorités sur place. Une grande attention doit par conséquent être accordée aux données et aux consignes que celles-ci fournissent.Version mobile disponibleC’est MétéoSuisse qui gère le serveur central du portail. Quant à l’OFPP, avec sa Centrale nationale d’alarme (CENAL) équipée pour diffuser les alertes, il joue un rôle essentiel de coordination. Barbora Neveršil explique par ailleurs que les offices concernés, rattachés à quatre départements fédéraux, souhaitaient avant tout prendre en considération les dangers du point de vue de la population. Elle ajoute que des tests ont confirmé le caractère convivial de la plateforme électronique.Bien entendu, le projet tient compte du nombre croissant de personnes qui s’informent en consultant leurs téléphones portables ou leurs tablettes. Il existe donc une application mobile pour les smartphones. Les principales nouvelles sont en outre diffusées sur Twitter et par flux RSS. Tout a même été prévu pour faire face à un afflux massif d’internautes en cas d’événement extraordinaire: des serveurs supplémentaires sont alors mis automatiquement en fonction afin d’éviter toute surcharge.Des consignes de base pour chacunDepuis mars 2010, spécialistes, organisations de sauvetage professionnelles et responsables de la sécurité disposent déjà d’une Plateforme commune d’information sur les dangers naturels (GIN), établie à l’OFEV. Ces informations sont maintenant accessibles à la population, sous une forme simplifiée, sur www.dangers-naturels.ch. L’objectif étant de sauver des vies et de réduire les dégâts, elles n’intéressent en effet pas seulement les spécialistes du sauvetage, mais aussi les entrepreneurs et les particuliers. Les alertes leur permettent de prendre à temps les précautions nécessaires pour protéger leur entreprise, leur maison ou leur appartement. En cas de risque d’inondation, ils pourront par exemple mettre à l’abri les objets précieux ou importants qui se trouvent à la cave ou dans le jardin, en les transportant à l’étage supérieur. Mais il est tout aussi essentiel d’adopter le bon comportement à l’extérieur: en cas de crue par exemple, il faut éviter de s’approcher des rives des cours d’eau. Dans ces situations, être informé à temps et agir correctement peut non seulement éviter des dégâts matériels, mais aussi sauver des vies.

Informations complémentaires

Contact
Dernière modification 27.08.2014

Début de la page

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themes/dangers-naturels/dossiers/evenements-naturels-risques-seul-portail.html