SilvaProtect-CH

Les forêts protectrices en Suisse ont été délimitées selon des méthodes homogènes dans le cadre du projet SilvaProtect-CH. Un des modules du projet consistait à modéliser pour toute la Suisse les avalanches, les chutes de pierres et les éboulements, les laves torrentielles, les coulées de boue et les épandages d’alluvions avec une précision égale à celle d’une carte indicative des dangers. L’impact des ouvrages de protection existants et l’effet protecteur de la forêt n’ont pas été pris en compte.

Le projet SilvaProtect-CH a permis d'atteindre les objectifs suivants:

  • Une méthode permettant de délimiter les forêts protectrices de manière harmonisée a été développée.
  • Un instrument a été mis au point pour la répartition objective des moyens financiers de la Confédération pour les soins aux forêts protectrices dans le cadre de la prévention contre les dangers naturels (selon la loi sur les forêts).
  • Les réponses aux questions suivantes sont disponibles: où et dans quelle proportion la forêt protectrice assure-t-elle sa fonction, et contre quels dangers protège-t-elle?

La proportion de forêt protectrice en fonction du type d'enjeux (p. ex. des routes ou des bâtiments) est connue.

Zones potentielles d'avalances SilvaProtect-CH.

Web-SIG de l'OFEV - Couches SIG supplémentaires au sujet de SilvaProtect-CH et version plein écran des cartes sous le thème Dangers naturels

Utilisation des résultats

Les résultats de SilvaProtect-CH indiquent qu'environ la moitié des forêts suisses protègent la population, les habitations et les voies de communication contre les dangers naturels. La proportion exacte varie fortement d'un canton à l'autre. Pour pouvoir assurer à long terme leur fonction, les forêts protectrices doivent être entretenues avec soin. La Confédération répartit entre les cantons les moyens financiers destinés aux forêts protectrices, calculés en fonction de l'indice de forêts protectrices. Celui-ci correspond au pourcentage par canton des forêts protectrices par rapport à la surface de forêt protectrice modélisée pour toute la Suisse.

Les résultats de la modélisation des dangers liés aux avalanches, aux chutes de pierres et aux éboulements, aux laves torrentielles, aux coulées de boue et à l'épandage d'alluvions peuvent être utilisés pour estimer à large échelle l'exposition à des dangers naturels, si l'on tient compte des limites de la modélisation. Ces résultats peuvent aussi être utiles en l'absence de toute autre documentation. Ils ne conviennent toutefois pas pour les analyses de risques.

Informations complémentaires

Contact
Dernière modification 06.12.2016

Début de la page

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themes/dangers-naturels/info-specialistes/situation-de-danger-et-utilisation-du-territoire/donnees-de-base-sur-les-dangers/silvaprotect-ch.html