Vérification de la sécurité sismique de parcs immobiliers

Il est judicieux de vérifier systématiquement, indépendamment de tout projet de construction, la sécurité sismique des bâtiments qui revêtent une fonction très importante ou qui ont un potentiel de dommage élevé. Cela permet de planifier les interventions nécessaires pour améliorer leur sécurité sismique en tenant compte du risque potentiel. Afin d’identifier les bâtiments présentant un risque élevé au sein d’un parc immobilier et pour procéder à la vérification systématique de leur sécurité sismique, il convient d’appliquer une procédure par étapes.

La Confédération a élaboré, afin d'inventorier systématiquement la sécurité sismique de ses bâtiments importants, une procédure en trois étapes lui permettant d'utiliser au mieux les moyens financiers dont elle dispose.

Présélection («étape 0»)

Le choix des bâtiments et installations qui devront être inventoriées est spécifique au parc immobilier considéré et il dépend de la stratégie de son propriétaire en matière de protection contre les tremblements de terre. Il faut donc définir des critères pertinents  pour présélectionner les bâtiments qui seront retenus pour l'inventaire. Parmi ces critères, citons notamment la présence d'un grand nombre de personnes, une valeur immobilière élevée, un site avec un aléa sismique élevé et l'importance de l'ouvrage pour la continuité d'une exploitation ou de la gestion des catastrophes. Il est essentiel pour la suite de la procédure que la présélection soit judicieuse et aisément compréhensible, car c'est elle qui détermine le nombre de constructions d'un parc immobilier dont le risque sismique sera étudié en priorité.

Etape 1 (indicateurs de vulnérabilité et de risque)

La première étape consiste à relever les principales caractéristiques des bâtiments sur la base de plans d'architectes et de visites des lieux, puis à apprécier sommairement leur vulnérabilité et le risque potentiel auxquels ils sont exposés en utilisant des indicateurs. Les bâtiments qui seront examinés de plus près au cours de la deuxième étape sont sélectionnés en fonction de valeurs limites assignées aux indicateurs relevés et en fonction d'autres critères comme par exemple des valeurs limites de potentiel de dommage ou la fonction du bâtiment. Ces critères de sélection, spécifiques au parc immobilier considéré, sont établis en tenant compte des objectifs du propriétaire. La réalisation de la première étape demande en moyenne une demi-journée par objet.

Etape 2 (analyse sommaire par un ingénieur et liste des défauts de construction)

La sécurité sismique est étudiée, sur la base de plans d'ingénieur, en faisant des calculs simples et en appliquant des listes de contrôle qui facilitent l'identification des défauts de construction. Les principaux critères motivant des investigations plus poussées dans la troisième étape sont une sécurité sismique insuffisante d'après les calculs simples, la présence de graves défauts de construction ou une complexité trop grande pour être appréhendée dans le cadre d'une analyse sommaire.

Etape 3 (analyse approfondie par un ingénieur)

La sécurité sismique est vérifiée à l'aide de méthodes aussi proches de la réalité que possible, en procédant le cas échéant à des investigations et sondages supplémentaires. Si cela s'avère nécessaire, il y a lieu de d'élaborer des mesures d'intervention pour améliorer la sécurité sismique du bâtiment selon les principes du cahier technique SIA 2018 intitulé « Vérification de la sécurité parasismique des bâtiments existants ».

Précisions importantes

  • La méthode mise en œuvre dans la première étape n'indique pas si la sécurité sismique d'un bâtiment donné est acceptable en regard des exigences des normes. Il est même incorrect de l'appliquer à cet effet. Cette étape sert uniquement à classer les bâtiments en fonction de leur potentiel de risque  relatif.
  • La sécurité sismique des bâtiments non sélectionnés  au cours des étapes 1 et 2 de l'inventaire n'est pas forcément suffisante. Il est seulement moins urgent de réduire le risque sismique auquel ils sont exposés par rapport aux bâtiments jugés prioritaires. La sécurité sismique et le besoin de confortement des bâtiments non sélectionnés dans l'inventaire devront être étudiés plus en détail dans le cadre d'un projet de construction futur (transformation ou réfection).
  • Il est recommandé d'appliquer la démarche d'inventaire de la manière suivante, en tenant compte du nombre de bâtiments retenus au terme de la présélection:
Nombre de bâtiments > 50                                             ⇒ Etapes 1 à 3
Nombre de bâtiments entre 10 et 50                            ⇒ Etapes 2 et 3
Nombre de bâtiments < 10                                             ⇒ Etape 3

 

Informations complémentaires

Contact
Dernière modification 06.12.2016

Début de la page

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themes/dangers-naturels/informations-pour-specialistes--tremblements-de-terre/protection-contre-les-tremblements-de-terre/verification-de-la-securite-sismique-de-parcs-immobiliers.html