Produits phytosanitaires dans les eaux souterraines

Des résidus de produits phytosanitaires, aussi bien les substances actives que leurs produits de dégradation, se retrouvent en concentration supérieure à 0,1 µg/l dans 22 % des stations de mesure analysées. Dans les bassins d’alimentation dominés par les cultures intensives, les concentrations de résidus dépassent cette valeur dans 70 % des stations.

En 2013, l'exigence chiffrée de l'ordonnance sur la protection des eaux (OEaux), fixée à 0,1 µg/l pour les produits phytosanitaires, a été dépassée dans 2 % des stations NAQUA échantillonnées. Quant aux produits de dégradation, pour lesquelles l’OEaux ne fixe pas d’exigence chiffrée, leur concentration a dépassée 0,1 µg/l dans 21 % des stations de mesure. Dans l'ensemble, la présence de produits phytosanitaires ou de leurs produits de dégradation a été détectée dans 57 % des stations des mesure.

Produits phytosanitaires: concentration en 2013 et part de cultures. Valeur maximale par station.
Produits phytosanitaires: concentration en 2013 et part de cultures. Valeur maximale par station. L’exigence chiffrée de l’OEaux de 0,1 µg/l se réfère uniquement aux substances actives.

Substances

Les substances les plus fréquemment détectées dans les eaux souterraines avec une concentration supérieure à 0,1 µg/l sont le desphenyl-chloridazone et le methyl-desphenyl-chloridazone. Ces deux produits proviennent de la dégradation du chloridazone, un herbicide dont l'utilisation est autorisée uniquement pour la culture des raves et des betteraves. Or ce n'est que depuis 2010 que ces deux substances sont incluses dans le spectre d'analyse de NAQUA.

Utilisation du sol

C'est dans les zones agricoles que la pollution des eaux souterraines par des résidus de produits phytosanitaires a été la plus importante. Ainsi, en 2013, plus de 70 % des stations de mesure situées dans de telles zones présentaient des concentrations de substances actives ou de produits de dégradation dépassant  0,1 µg/l.

L'exigence chiffrée de l'OEaux, relative aux substances actives, a été dépassée le plus souvent dans les zones urbaines. En 2013, la concentration de ces substances était supérieure à 0,1 µg/l dans 7 % des stations situées en zone urbaine et dans 5 % de celles en zone agricole.

Produits phytosanitaires (PHY): concentration en 2013 en fonction de l’utilisation principale du sol. Valeur maximale par station.
Produits phytosanitaires (PHY): concentration en 2013 en fonction de l’utilisation principale du sol. Valeur maximale par station. L’exigence chiffrée de l’OEaux de 0,1 µg/l se réfère uniquement aux substances actives.

Informations complémentaires

Contact
Dernière modification 29.08.2018

Début de la page

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themes/eaux/info-specialistes/etat-des-eaux/etat-des-eaux-souterraines/eaux-souterraines--qualite/produits-phytosanitaires-dans-les-eaux-souterraines.html