Perspectives et enjeux nouveaux pour le secteur financier

L’engagement environnemental prononcé de la Suisse, sa place financière de portée internationale et ses entreprises pionnières dans le domaine de la finance durable sont autant d’atouts favorables à la transition vers une économie durable et fondée sur une gestion efficiente des ressources naturelles.

La transition vers une économie verte nécessite de gros investissements financiers. Mais elle offre aussi au secteur financier et à ses acteurs (banques, investisseurs institutionnels, gestionnaires de patrimoine, assureurs) de nouvelles opportunités commerciales, comme les innovations induites par de nouveaux modèles d’activité, le développement et la commercialisation de technologies propres (Cleantech) ou des infrastructures respectueuses de l’environnement.

Des placements durables encore marginaux

En dépit d’un taux de croissance élevé, les placements durables ne représentent encore qu’une part marginale de l’ensemble des flux financiers. Ainsi, en 2016, seuls 7 % de tous les actifs gérés en Suisse intégraient des critères écologiques, sociaux et éthiques (« Schweizer Marktbericht Nachhaltige Geldanlagen 2017 », enquête de marché sur les placements durables en Suisse, disponible en allemand). L’objectif est d’orienter le plus possible les flux financiers vers une économie respectueuse de la nature et du climat et d’encourager ainsi les activités durables.

Secteur financier suisse

Solide et d’envergure internationale, la place financière suisse constitue le premier centre mondial de gestion de fortune transfrontalière avec environ 25 % de part de marché (SFI 2017). Fin 2015, les actifs gérés par les banques en Suisse totalisaient près de 6 600 milliards de francs (ASB 2016).

Outre les banques, le secteur financier comprend les compagnies d’assurance. Les placements en capitaux des assureurs suisses s’élevaient à environ 565 milliards de francs fin 2015. Le secteur financier suisse compte un autre acteur important, à savoir les 1 866 caisses de pension du pays. Fin 2014, leurs placements atteignaient 777 milliards de francs (SFI 2017).

Potentiel pour développer un avantage concurrentiel à long terme

La Suisse est le siège de quelque 220 entreprises et organisations actives dans le secteur de la finance durable. La présence de nombreux spécialistes et pionniers de la finance durable crée un environnement favorable au lancement de produits innovants dans ce domaine. Des associations professionnelles contribuent en outre de manière significative à renforcer la visibilité de la finance durable au sein du secteur financier. C’est notamment le cas de l’association Swiss Sustainable Finance, fondée en 2014 dans le but de renforcer la position de la Suisse sur le marché international de la finance durable par l’information, l’éducation et la promotion de la croissance.

La Suisse dispose par ailleurs d’un atout majeur dans le domaine de l’environnement et du développement durable : elle abrite de nombreuses organisations internationales liées au développement durable (GGKP, GIEC, OIT, IIDD, CNUCED, CEE-ONU, PNUE-FI, Enquête su PNUE, FEM, WBCSD, WWF). Tous ces atouts offrent à la Suisse le potentiel de développer un avantage concurrentiel à long terme dans le domaine de la finance durable.

Contact
Dernière modification 23.06.2017

Début de la page

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themes/economie-consommation/info-specialistes/finance-durable/chancen-und-herausforderungen.html