Dix bons arguments en faveur du bois suisse

21.03.2014 - C’est dans la forêt suisse, pratiquement à deux pas de chez nous, que pousse une matière première renouvelable et climatiquement neutre – le bois. Cet excellent matériau de construction présente des avantages considérables et ne cesse de gagner en popularité. Cependant, l'utilisation de bois suisse n'est pas toujours une évidence. A l’occasion de la Journée internationale de la forêt du 21 mars 2014, des personnalités du monde du sport, de la politique et de l’économie expliquent pourquoi elles misent sur le bois suisse.

Des personnalités qui misent sur le bois suisse

«Je me sens très proche de la forêt et du bois, que je côtoie tant dans mon activité sportive que dans ma vie privée. C'est pourquoi nous avons décidé de construire une maison en bois suisse. A mon avis, c'est non seulement une réussite esthétique, mais aussi un mode de construction durable.»

Simone Niggli-Luder, meilleure orientiste de tous les temps, vit avec sa famille dans une maison en bois à Münsingen.

«La forêt la plus saine est une forêt exploitée, car elle peut rajeunir naturellement. En 37 ans de carrière en tant que maître menuisier, j'ai toujours veillé à travailler du bois suisse. Je vois un potentiel dans la fabrication de lamellé-collé ainsi que de panneaux multiplies et en bois massif.»

Ruedi Lustenberger, Président en fonction du Conseil national et Président central de l'Association suisse des maîtres menuisiers et fabricants de meubles (VSSM)

«Nous devons veiller à la filière bois suisse, de la forêt jusqu'au produit fini. C'est pourquoi nous nous engageons dans nos usines suisses à utiliser du bois non seulement récolté, mais aussi transformé en Suisse. Nous sommes heureux de constater que les maîtres d'ouvrage sont de plus en plus nombreux à choisir le bois suisse.»

Ernest Schilliger, Directeur de Schilliger Holz SA

«Parce que mon créateur, Caran d'Ache, avait de plus en plus de difficultés à se procurer du bois étranger certifié FSC, il s'est tourné vers le bois suisse. J'ai été conçu avec l'aide de Lignum Vaud, l'organisation régionale pour l'économie du bois, et suis un crayon commercialisable en bois de hêtre suisse!»

Caran d'Ache, à Genève, fabrique des crayons depuis près de cent ans

Dix bons arguments en faveur du bois suisse:

  • Le bois est le revenu principal pour l'économie forestière Suisse; 
  • les diverses prestations forestières sont garanties grâce à l'entretien des forêts;
  • la biodiversité est améliorée grâce à l'exploitation forestière;
  • la population est protégée des dangers naturels à cause des forêts protectrices;
  • les amateurs de sport et de loisirs profitent de forêts attrayantes grâce à leur exploitation;
  • le bois suisse est une matière première indigène renouvelable;
  • grâce à l'utilisation du bois le climat est protégé;
  • les secteurs de l'économie forestière et de l'industrie du bois représentent des postes de travail;
  • les distances de transport sont plus courtes;
  • le bois incorpore moins d'énergie grise que d'autres matériaux synthétiques ou minéraux.


Storymap: Découvrez des bâtiments et des objets en bois suisse!


Le potentiel d'exploitation du bois suisse n'est pas encore épuisé

Chaque seconde, les forêts suisses produisent un cube de bois de presque 70 centimètres de côté. Le bois se prête à des utilisations très variées. Il a fait ses preuves et est très apprécié en tant que matériau de construction. Dans ce rôle, le bois va de succès en succès. Au cours des treize dernières années, son emploi dans la construction a augmenté de 27%. Le tournant décisif eut lieu en 2005 avec les nouvelles prescriptions de protection incendie. Celles-ci autorisèrent la construction d'immeubles en bois comportant jusqu'à six étages, et même de façades en bois jusqu'à huit étages. Avec le plan d'action bois, la Confédération soutient depuis des années des projets novateurs visant à réaliser des progrès techniques. C'est le cas notamment du projet de protection phonique mené par l'organisation faîtière Cedotec.  Par ailleurs, le bois est particulièrement indiqué pour la densification de constructions et d'ensembles résidentiels existants, parce qu'il est plus léger que d'autres matériaux, avec lesquels il peut facilement être associé. Le plan d'action bois apporte aussi son soutien à des approches innovantes dans ce domaine.

L'idéal est d'utiliser le bois en cascade, c'est-à-dire d'abord en tant que matériau de construction puis, à la fin de son cycle de vie, en tant que source d'énergie. Une telle utilisation est économique et efficace, et crée de la valeur ajoutée à plusieurs reprises, notamment sous forme d'emplois dans l'économie forestière et l'industrie du bois. Ces emplois locaux peuvent être très importants dans les régions rurales. En Suisse, les entreprises des secteurs bois-énergie et bois-construction engendrent une valeur ajoutée annuelle de plus de six milliards de francs. 

Le bois suisse présente aussi des avantages considérables pour l'environnement: comparé à d'autres matériaux de construction, il nécessite moins d'énergie et libère moins de CO2. Par ailleurs, le bois stocke du CO2, et sa récolte crée des espaces en forêt pour les plantes ayant besoin de lumière.

Bien que beaucoup de bois indigène soit utilisé en Suisse, les échanges avec l'étranger sont intenses en ce qui concerne le bois et les produits du bois. Les consommateurs ne peuvent pas toujours savoir si un produit donné est en bois suisse ou étranger. C'est pourquoi la filière bois a commencé à estampiller les produits du bois.

Informations complémentaires

Contact
Dernière modification 18.03.2014

Début de la page

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themes/forets/dossiers/arguments-faveur-bois-suisse.html