Le barbu et les arbres

Portrait

Dans son séminaire sur la forêt, Sam Hess favorise des rencontres intenses avec cette « maison du silence et de la sérénité ».
© Vreny Hess

Agé de 63 ans aujourd'hui, Sam Hess a toujours aimé la forêt et sa passion l'a guidé dans le choix d'un métier. Pendant 43 ans, cet habitant de la Suisse centrale a travaillé dans un service forestier. Une particularité le distingue toutefois de ses collègues: il est capable de percevoir le monde invisible dissimulé sous la surface matérielle des choses. Il entre ainsi en contact avec les êtres naturels et leurs vertus curatives. Depuis dix ans, ce géant barbu organise aussi des séminaires au cours desquels il partage ses expériences, ses connaissances et ses « visions » avec des personnes intéressées. Il leur révèle la face cachée de la forêt et leur fait découvrir la force thérapeutique qu'elle recèle.

Un des exercices proposés est spécialement efficace. Chaque participant choisit un arbre vers lequel il se sent attiré. Il le salue, admire sa silhouette et lui demande s'il peut communiquer avec lui. Il se place ensuite debout devant l'arbre, s'appuie contre lui ou étreint son tronc. Il se concentre sur l'être qu'il a en face de lui, en s'efforçant de faire abstraction de toute autre pensée ou impression sensible. Il s'agit de « rester attentif et ouvert aux impulsions fournies par l'arbre, sans attendre quoi que ce soit ». De nombreuses personnes vivent des expériences intenses durant cette séance. Par exemple parce qu'un hêtre leur dit: « Auprès de moi, tu es à l'abri, tu peux être ce que tu es vraiment. » Ou un épicéa: « J'aime le mouvement, laisse onduler ton corps et nous oscillerons ensemble. » Ou encore un chêne: « Ralentis ta respiration et perçois le rythme de mon souffle. Rejoins-moi et nous ne ferons plus qu'un. »

A elle seule, une telle rencontre peut déjà avoir un effet thérapeutique. Elle aide l'homme moderne à renouer avec la nature. « Le rayonnement d'un arbre imposant peut donner de la force dès qu'on le touche ou qu'on se tient dans son ombre », explique Sam Hess. « J'encourage les gens à établir une relation avec leur arbre préféré. »

Diverses essences disposent en outre de substances curatives, comme aussi de nombreuses herbes. Les bourgeons de sapin favorisent la formation des os, alors que ceux des aulnes renforcent la mémoire. Certains spécimens à fleurs réduisent les angoisses (tremble, par exemple) ou aident les gens qui se sentent dépassés (orme). C'est toutefois d'un résineux que Sam Hess fait l'éloge le plus enthousiaste: « On se sent particu­lièrement bien dans une pièce en arolle et c'est dans un lit de ce même bois qu'on dort le mieux. »

Georg Ledergerber

Informations complémentaires

Contact
Dernière modification 12.02.2014

Début de la page

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themes/forets/dossiers/magazine-environnement-notre-foret/le-barbu-et-les-arbres.html