Récolte du bois

Dans les forêts suisses, le bois pousse plus vite qu’il n’est récolté. Selon la statistique forestière, les propriétaires de forêt ont vendu de 2013 à 2017 entre 4,5 et 4,9 millions de mètres cubes de bois par an. Actuellement, la tendance est stable, bien qu’à un niveau bas. En conséquence, l’Office fédéral de l’environnement s’engage en faveur d’une utilisation accrue du bois suisse.

L’exploitation de la ressource renouvelable bois améliore le bilan CO2 de la Suisse, permet de créer des emplois dans des régions périphériques et contribue, via les circuits économiques régionaux, à ménager l’environnement. Elle permet ainsi de développer des synergies afin de conserver la biodiversité et la fonction protectrice de la forêt et, partant, fournit une contribution essentielle à l’économie verte. Ce potentiel n’est cependant pas entièrement exploité, car depuis des décennies, il est récolté moins de bois qu’il n’en croît (notamment dans les forêts privées et les forêts de montagne). Pour cette raison, la Suisse possède l’un des plus importants volumes sur pied d’Europe. La Politique forestière 2020 du Conseil fédéral vise à mettre à profit le potentiel d’exploitation durable du bois en tenant compte des conditions locales.

Évolution de la récolte du bois

La quantité totale de bois utilisée s’élève en moyenne à environ 5 millions de mètres cubes. L’intensité de l’utilisation diffère selon qu’il s’agit de résineux ou de feuillus. Comme ils font l’objet d’une forte demande, les résineux sont exploités presque trois fois plus que les feuillus. Les assortiments vendus sont les grumes pour les scieries (50 %), le bois d’industrie pour la fabrication du papier et de panneaux de bois (10 %) et le bois-énergie de la forêt pour le chauffage au bois (40 %). La répartition des assortiments a changé depuis 2005. En effet, le bois est toujours plus utilisé à des fins énergétiques tandis que la quantité de grumes et de bois d’industrie a diminué.

Récolte de bois en Suisse par assortiment de 1990 à 2017
Récolte de bois en Suisse par assortiment de 1990 à 2017

En 2017, le canton de Berne a récolté de loin le plus gros volume de bois avec 918 000 m3, devant les cantons de Zurich avec 422 000 m3, de Vaud avec 398 000 m3, des Grisons avec 374 000 m3 et d’Argovie avec 372 000 m3. Au total, environ deux tiers du bois utilisé proviennent de forêts appartenant à des organes de droit public comme les communes et les corporations, et un tiers est issu de forêts privées.

Récolte de bois par canton de 2014 à 2017
Récolte de bois par canton de 2014 à 2017

Conditions économiques

La vente de bois est la principale source de revenus des entreprises forestières suisses et génère environ 202 millions de francs par an (40 % des recettes totales). Les coûts de production et les recettes sont déterminants en matière d’exploitation et d’utilisation du bois. La définition des prix dépend des événements naturels, telles les tempêtes, des conditions sur les marchés internationaux et du contexte économique. Par ailleurs, les coûts salariaux représentent le poste de dépenses le plus élevé des entreprises forestières. Les produits de la vente du bois et les coûts salariaux ont progressé de manière opposée depuis les années 1980 : tandis que les prix du bois brut d’épicéa et de sapin ont fortement chuté ces dernières décennies, passant d’environ 250 à 100 CHF/m3 les dépenses de main-d’œuvre n’ont quant à elles cessé d’augmenter (cf. Étude « Évolution des prix du bois brut et des coûts salariaux dans l’économie forestière »).

Informations complémentaires :

Contact
Dernière modification 22.10.2018

Début de la page

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themes/forets/info-specialistes/gestion-forestiere/holzernte.html