Politique forestière 2020

Avec sa Politique forestière 2020, la Confédération crée des conditions-cadres favorables pour permettre aux forêts de remplir leurs multiples fonctions en faveur de la société, de l’économie, de l’environnement et du climat. Elle jette ainsi les bases pour une gestion durable, efficace et novatrice des forêts.

Le 31 août 2011, le Conseil fédéral a fixé les lignes stratégiques de la Politique forestière 2020, qui concilie des intérêts sociaux différents et souvent contradictoires. Les dispositions légales correspondantes sont entrées en vigueur au 1er janvier 2017.

Politique forestière 2020

Cover Politique forestière 2020

Visions, objectifs et mesures pour une gestion durable des forêts suisses. 2013

Objectifs

La Politique forestière 2020 fixe onze objectifs :

  • le potentiel d’exploitation durable du bois est mis à profit ;
  • la forêt et l’utilisation du bois contribuent à atténuer les changements climatiques et les effets de ces derniers sur les prestations forestières restent minimes ;
  • la fonction protectrice de la forêt est assurée ;
  • la biodiversité est préservée et améliorée de façon ciblée ;
  • la surface forestière est conservée ;
  • la capacité de production de l’économie forestière est améliorée ;
  • les sols forestiers, l’eau potable et la vitalité des arbres ne sont pas en danger ;
  • les forêts sont protégées contre les organismes nuisibles ;
  • l’équilibre entre la forêt et le gibier est assuré ;
  • les activités de loisirs et de détente ménagent les forêts ;
  • la formation, la recherche et le transfert des connaissances sont garantis.

Pour atteindre ces objectifs, la Confédération a mis au point en 2012 un plan de mesures en collaboration avec les cantons et d’autres acteurs. Si la mise en œuvre de la plupart des mesures a pu débuter immédiatement, certains points ont toutefois nécessité quelques adaptations législatives.

Mise en œuvre

Le plan de mesures prévoit une mise en œuvre en deux étapes. La première étape a pris fin en 2015 et la seconde durera jusqu’en 2019. Un rapport de l’EPF de Zurich et de la Haute école des sciences agronomiques, forestières et alimentaires (HAFL) montre l’état d’avancement de la mise en œuvre des mesures par la Confédération, les cantons et autres acteurs-clés et évalue la réalisation des objectifs.

Selon les conclusions de ce rapport intermédiaire, la mise en œuvre de la Politique forestière 2020 est en bonne voie pour la plupart des objectifs. Elle accuse toutefois un retard dans les domaines suivants : mise à profit du potentiel d’exploitation du bois, capacité de production de l’économie forestière, santé des forêts (sols forestiers, eaux souterraines et vitalité des arbres), équilibre entre la forêt et le gibier et activités de loisirs et de détente. Les avancées les plus marquées ont été constatées dans les domaines des forêts protectrices et de la biodiversité.

L’OFEV voit sa ligne directrice confirmée par ce même rapport intermédiaire et met l’accent, pour cette deuxième phase qui durera jusqu’à fin 2019, sur les objectifs affichant un retard. Pour les cantons, les propriétaires forestiers, les exploitants, les spécialistes de la forêt et les associations, c’est aussi une occasion de faire un état des lieux et d’adapter leur engagement en conséquence.

Complément à la loi sur les forêts

La mise en œuvre de la Politique forestière 2020 a engendré la nécessité de compléter certaines dispositions de la loi sur les forêts. La loi révisée sur les forêts et l’ordonnance modifiée sont entrées en vigueur au 1er janvier 2017. Elles visent à mieux protéger la forêt contre les organismes nuisibles, à l’adapter aux changements climatiques et à favoriser l’utilisation du bois.

Poursuite après 2020

L’expérience acquise lors de la mise en œuvre de la Politique forestière 2020 est positive et le rapport intermédiaire relatif à la première étape, qui s’est achevée en 2015, présente de bons résultats. Compte tenu des documents stratégiques, un changement de cap fondamental n’est pas nécessaire. Seules des adaptations ponctuelles d’ordre technique devront être réalisées, en particulier concernant les indicateurs et les mesures. Le DETEC a donc décidé de poursuivre, après 2020, les objectifs et les axes stratégiques de l’actuelle politique forestière. Les modifications du plan de mesures pour la période à partir de 2021 seront réalisées en étroite collaboration avec les cantons en tant que partenaires clés de la Confédération.

Informations complémentaires

Contact
Dernière modification 10.04.2018

Début de la page

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themes/forets/info-specialistes/strategies-et-mesures-federales/politique-forestiere-2020.html