3e Newsletter Forêts 2017 – 2 octobre 2017

Hans Romang
Hans Romang, directeur de la division Espèces, écosystèmes, paysages, OFEV

Editorial de Hans Romang, directeur de la division Espèces, écosystèmes, paysages, OFEV

Chers lecteurs,

La nature occupe depuis toujours une place particulière dans ma vie. Elle m’apporte calme et sérénité. Elle m’aide à maîtriser ce qui paraît insurmontable et à rassembler mes forces pour m’attaquer à de nouvelles tâches. La puissance impressionnante des montagnes, la charge symbolique d’un arbre ou la légèreté des insectes m’accompagnent dans mes décisions. Mon attachement à la nature m’a conduit il y a deux ans à l’Office fédéral de l’environnement. En tant que directeur de la division Espèces, écosystèmes, paysages, je peux concevoir, développer et réaliser de grands projets pour notre environnement.

Le 6 septembre, nous avons reçu le feu vert du Conseil fédéral pour mettre en œuvre le plan d’action de la Stratégie Biodiversité Suisse. Il s’agit de l’instrument le plus récent de notre politique environnementale. Il nous permet d’agir de manière encore plus ciblée en faveur de la nature. Les mesures et les projets pilotes du plan d’action se concentrent sur la promotion directe de la biodiversité sur le terrain, jettent un pont entre ce domaine et les autres politiques sectorielles de la Confédération, et contribuent à sensibiliser les preneurs de décisions et la population à l’importance et à l’utilité de la biodiversité.

L’engagement en faveur de la biodiversité est aussi un engagement au service de l’être humain, de notre société et des générations à venir. Car la biodiversité est le fondement de notre vie. Si nous voulons la préserver durablement, nous devons continuer d’appliquer les stratégies qui ont fait leur preuve en matière de protection de la nature, tout en nous montrant prêts à tester de nouvelles approches et à nous ouvrir à de nouvelles idées. Ainsi, l’utilisation de la biodiversité n’est pas forcément inconciliable avec la protection de la nature. La sylviculture proche de la nature pratiquée en Suisse montre que des utilisations durables permettent aussi de conserver, voire de créer de nouveaux habitats pour des espèces ainsi que des lieux permettant à la population de faire d’émouvantes découvertes de la nature.

Les exigences du plan d’action en matière de biodiversité nous concernent tous. Nous sommes appelés à nous engager pour conserver cette base indispensable à notre existence. Les discussions quant aux modalités de la mise en œuvre des mesures et des projets pilotes et leur concrétisation demandent de la part de tous les milieux concernés une grande ouverture au dialogue et au compromis. Je me réjouis de relever ce défi et de trouver avec vous de bonnes solutions pour la nature et pour nous tous.

Avec mes meilleures salutations

Hans Romang, directeur de la division Espèces, écosystèmes, paysages



Plan d’action de la Stratégie Biodiversité Suisse

Le 6 septembre 2017, le Conseil fédéral a adopté le plan d’action de la Stratégie Biodiversité Suisse (SBS), qui concrétise les objectifs de la SBS. Les mesures et projets pilotes du plan d’action permettront de soutenir la biodiversité de manière directe (création d'une infrastructure écologique, conservation des espèces), de construire des ponts entre ce domaine et les autres politiques sectorielles de la Condéfération (p. ex. agriculture, aménagement du territoire, transports, développement économique), et de sensibiliser les preneurs de décisions et la population à l'importance de la biodiversité comme base de la vie.


Un vif intérêt pour le bois suisse : bilan des Journées du bois suisse

Journées du bois Suisse

Avec les « Journées du bois suisse » organisées les 14 et 15 septembre dernier dans tout le pays, le secteur de la forêt et du bois a invité la population à découvrir ses activités. Les entreprises participant à cet événement ont pu accueillir pendant ces deux jours quelque 80 000 visiteurs, dont de nombreuses classes d’écoles : 26 actions régionales réparties sur 80 sites ont montré au grand public tout le spectre de l’exploitation des forêts et de la transformation du bois, du travail artisanal traditionnel à l’utilisation de machines de haute technologie.

« Le projet a bien fonctionné et peut être considéré comme une réussite », se réjouissent le président du comité d’organisation Toni Horat et la cheffe de projet Regina Weber. « Cette fréquentation remarquable est le fruit des efforts conjoints des 178 entreprises qui ont consenti un engagement financier et personnel considérable. La créativité et la mise en œuvre des différents programmes étaient très impressionnantes. »

Ce projet était intégré dans la campagne #WOODVETIA, menée par l’Office fédéral de l’environnement et le secteur de la forêt et du bois.

#WOODVETIA: Deviens une légende taillée en bois suissse!

Statistique forestière suisse 2016 - La récolte de bois à son niveau le plus bas depuis 10 ans

La récolte de bois suisse a continué de diminuer en 2016. Totalisant 4,46 millions de mètres cubes, elle a reculé de 2 % par rapport à 2015. La quantité de bois récoltée a atteint son niveau le plus bas depuis dix ans. La situation économique des exploitations forestières est restée tendue en 2016. Ce sont là quelques-uns des résultats de la statistique forestière de l’Office fédéral de la statistique et du Réseau des exploitations forestières de l’Office fédéral de l’environnement.


Évaluation intermédiaire de la convention-programme dans le domaine de la gestion des forêts 2016 – 2019 : objectif 1 « Optimisation des structures et processus de gestion »

Dans le cadre du premier objectif de la convention-programme dans le domaine de la gestion des forêts, l’Office fédéral de l’environnement soutient les cantons dans la mise en œuvre de mesures visant à améliorer les structures et processus de gestion, notamment en matière de coopération interentreprise et interpropriété. L’objectif du programme contribue ainsi à améliorer la capacité de production de l’économie forestière. Une évaluation intermédiaire de la période de programme actuelle effectuée par la Haute école des sciences agronomiques, forestières et alimentaires montre que cet objectif n’est pas encore atteint et qu’il est donc judicieux de poursuivre le programme.


Informations supplémentaires

Rétrospective du congrès à l’occasion du 125e anniversaire de l’IUFRO en 2017 à Fribourg-en-Brisgau (D)

L’International Union of Forest Research Organizations (IUFRO) a fêté son 125e anniversaire à l’occasion d’un congrès qui s’est déroulé du 18 au 22 septembre dernier à Fribourg (D). Marc Chardonnens, directeur de l’Office fédéral de l’environnement, a représenté la Suisse lors de la réunion ministérielle. Notre pays a participé à l’organisation de la manifestation en sa qualité de membre fondateur l’institution. Ce réseau mondial de chercheurs spécialistes de la forêt regroupe aujourd’hui 15 000 membres provenant de 700 institutions réparties dans plus de 110 pays. La période de la fondation de l’institution en 1892 a été marquée, en Europe centrale, par la surexploitation des forêts et les catastrophes naturelles qui en ont résulté, comme les inondations, les laves torrentielles et les avalanches. À cette époque, une collaboration scientifique internationale représentait une importante avancée. Aujourd’hui, cette coopération se révèle plus importante que jamais pour relever les défis liés au changement climatique. 

Informations sur le programme de la conférence, les discussions et la présentation des résultats des recherches sur :

iufro2017.com

Plan d’action bois

Information au sujet du programme subséquent WoodwisdomNet+

La Suisse peut à nouveau participer à un programme de l’UE dans le cadre du réseau de recherche européen ERA-NET. La Commission de l’UE a en effet approuvé le programme Cofund ForestValue Bioeconomy. Les entreprises et instituts de recherche suisses peuvent saisir cette occasion pour s’associer à la collaboration européenne et participer au programme. Des informations détaillées seront communiquées en automne par Swiss Wood Innovation Networt, la Commission pour la technologie et l’innovation et l’Office fédéral de l’environnement. 

Thèmes de la Journée internationale des forêts en 2018 et en 2019

Forêts et villes durables  en 2018 et Forêts et éducation en 2019 : tels sont les thèmes choisis par le Forum des Nations Unies sur les forêts (UNFF) pour les deux prochaines Journées internationales des forêts. Ces thèmes seront soutenus par les 14 institutions mondiales du domaine forestier et donc aussi repris par l’Office fédéra l’environnement.


Manifestations

3e forum sur le transfert de connaissances dans le domaine forestier – appel pour des contributions aux ateliers

Le troisième forum sur le transfert de connaissances dans le domaine forestier aura lieu le jeudi 24 mai 2018 au Centre forestier de formation à Lyss. Des spécialistes issus de la pratique, de la recherche et de l’enseignement se réuniront pour un échange d’expériences et de connaissances. Après les exposés et les débats publics de la matinée, une série d’ateliers de courte durée intégrant des contributions de la pratique et de la recherche seront consacrés à des échanges des thèmes d’actualité. Vous trouverez des informations détaillées sur le lien ci-dessous.
Les personnes intéressées à proposer un atelier peuvent s’inscrire jusqu’au 15 novembre au moyen du formulaire de contact sur Internet :
www.bafu.admin.ch/wissenstransfer-wald

À partir du 15 novembre, le programme détaillé sera disponible et les inscriptions seront ouvertes aux participants.

#WOODVETIA

Exposition de toutes les statues et dévoilement de la 20e sculpture le 9 novembre 2017 sur la Waisenhausplatz à Berne

Contact
Dernière modification 02.10.2017

Début de la page

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themes/forets/newsletter/3-newsletter-foret-2017-02-10-2017.html