3e Newsletter Forêts 2021 (28.09.2021)

Éditorial de Michael Reinhard

Michael Reinhard

Chères lectrices, chers lecteurs,

Les 2 et 3 septembre dernier, j’ai eu la possibilité de rencontrer mes homologues des pays germanophones lors de la rencontre « D-A-CH-Li-Süd-Lux » à Brixen, dans le Tyrol du Sud, à laquelle ont participé l’Autriche, l’Allemagne, le Liechtenstein, le Luxembourg, la région du Tyrol du Sud et la Suisse. Deux journées d’échanges très intéressantes sur les traces de la tempête Vaia, qui met en lumière des problématiques et des défis identiques dans nos pays voisins. Comment réunir sous un seul toit toutes les attentes grandissantes, du point de vue tant socio-économique qu’environnemental, que les forêts doivent satisfaire à, dans un contexte où ces dernières sont exposées à des stress accrus d’origines multiples ? Il apparait clairement que seules des forêts gérées de manière intégrale pourront répondre à ces défis. La Suisse est en bonne position. En effet, nous chapeautons cette année le réseau « Integrate » avec l’Institut forestier européen, et organiserons d’ailleurs la réunion annuelle dédiée à la gestion intégrée et intégrale à Boudry (NE) en novembre 2021.

Nul doute, entre protection et utilisation, les forêts sont à nouveau sur le devant de la scène, en témoignent également les nombreuses interventions parlementaires de ces dernières années. En réponse à la motion du conseiller aux États Daniel Fässler, le Conseil fédéral a demandé au Parlement, en août dernier, un crédit supplémentaire de 25 millions de francs pour l’année en cours, suivi de 25 millions de francs supplémentaires par an pour les trois années suivantes en vue d’assurer la stabilité des peuplements, les coupes de sécurité et le rajeunissement forestier adapté aux changements climatiques. L’OFEV travaille à cette fin de manière très intense, de concert avec les cantons pour une mise en œuvre dans le cadre des conventions-programmes actuelles, qui durent encore jusqu’en 2024.

Je vous souhaite, chères lectrices et chers lecteurs, une bonne lecture et un bel automne !

Michael Reinhard

Chef de la division Forêts, Office fédéral de l’environnement



Mise en œuvre de la motion Fässler « Garantir un entretien et une exploitation durables des forêts »

La motion Fässler 20.3745 « Garantir un entretien et une exploitation durables des forêts » ayant été adoptée le 1er juin 2021, les moyens alloués (100 millions de francs au total) devront être rapidement engagés. Ainsi, un premier paquet couvre la partie de la motion prévoyant des contributions financières supplémentaires pour les trois programmes partiels de la convention-programme Forêt. Les trois mesures demandées par l'auteur de la motion en vue de l'entretien durable des forêts sont traitées dans un second paquet.
Les données des cantons concernant le premier paquet ont été remises à l'Office fédéral de l’environnement (OFEV). Une fois que les conventions-programmes auront été adaptées, les premiers 25 millions pourront être versés aux cantons cette année encore. Les travaux visant à définir les conditions-cadres relatives au second paquet sont en cours.


Obligations découlant de la nouvelle ordonnance sur le commerce du bois : des webinaires et une vidéo pour répondre aux questions

À partir du 1er janvier 2022, le bois issu d’une récolte illégale ainsi que les produits fabriqués avec ce bois ne pourront plus être mis sur le marché en Suisse. L'ordonnance sur le commerce du bois (OCBo) entrera en vigueur en même temps que la loi révisée sur la protection de l'environnement. Elle oblige tous les acteurs du marché à respecter leur devoir de diligence, à réduire le plus possible le risque que du bois illégal soit mis sur le marché ainsi qu'à assurer la traçabilité des transactions.

Les « opérateurs », à savoir les entreprises qui importent pour la première fois en Suisse du bois ou des produits dérivés du bois en provenance de pays tiers et de l'Union européenne, sont concernés en première ligne. Ils sont responsables de garantir que ce bois ou ces produits ne sont pas issus d’une récolte ou d’un commerce illégaux.

L’essentiel en deux webinaires

Deux webinaires doivent permettre aux entreprises de se préparer et de les renseigner au sujet :

  • de la nouvelle réglementation en vigueur en Suisse et de ses implications ;
  • du rôle des entreprises pour un commerce légal de bois ;
  • du devoir de diligence des entreprises et de sa mise en œuvre.

Ces webinaires prévoient aussi la possibilité pour les entreprises de poser des questions et de recevoir des réponses.


Achim Schafer explique, dans une vidéo, ce que l'OCBo implique pour les acteurs du marché et ce qui changera.


Communication des résultats de WaMos 3 lors de la JIF 2022

L'enquête WaMos (monitoring socioculturel des forêts) a été menée pour la troisième fois début 2020. Elle a été accompagnée cette fois-ci d'études de cas régionales, d'une enquête auprès d'experts relative au monitoring des visiteurs ainsi que d'analyses des réseaux sociaux, de la littérature spécialisée et des résultats de l’enquête sous l’angle de la politique forestière. Dix cantons ont accepté de se soumettre à une enquête approfondie.
Lors de la Journée internationale de la forêt 2022 (JIF, le 21 mars 2022), l'OFEV présentera les résultats de WaMos 3, en collaboration avec le canton de Fribourg. Les cantons ayant accepté une enquête approfondie auprès de leur population présenteront également leurs résultats lors de la JIF ou peu après.

Les thèmes « Forêts et production et consommation durables » et « Forêt et santé » ont été fixés à l'agenda international des JIF, respectivement de 2022 et de 2023. La communication des résultats de WaMos 3 lors de la JIF 2022 fera référence au thème de celle-ci.


Responsabilité dans le contexte des activités de loisirs et de détente en forêt

Fiche d'information à l'intention des propriétaires de forêt et des usagers de cette dernière

Que ce soit pour ses loisirs ou pour sa santé, la population fréquente de plus en plus souvent les espaces boisés, en vertu du libre accès à la forêt qui prévaut en Suisse. Les activités de détente et de loisirs s’inscrivent dans le cadre d'une utilisation durable et intégrale des forêts, mais suscitent souvent des questions quant aux obligations en matière de sécurité de la part de leurs propriétaires, d'une part, et quant à la responsabilité individuelle des usagères et des usagers de la forêt, d'autre part. En principe, la responsabilité individuelle s’applique aussi en forêt. Les propriétaires ne sont pas responsables des dangers qui s’y produisent naturellement (dangers spécifiques de la forêt). Cependant, en ce qui concerne les ouvrages situés en forêt, la responsabilité des propriétaires de ces derniers doit être considérée.

L’OFEV a élaboré une fiche d’information relative aux différents aspects de la responsabilité en forêt.

Information destinée aux propriétaires de forêts et au public (PDF, 3 MB, 28.09.2021)Responsabilité lors d’activités de loisirs et de détente en forêt | Fiche


Nouveaux formulaires pour l'autorisation de l'utilisation de produits phytosanitaires en forêt

Les produits phytosanitaires (PPh) ne peuvent être utilisés en forêt qu'à titre exceptionnel. Les cantons sont compétents pour l'octroi des dérogations. L'OFEV, le groupe de travail « Protection des forêts suisses » de la Conférence des inspecteurs et inspectrices cantonaux des forêts (CIC) et le conseil de direction de la CIC ont élaboré de nouveaux formulaires afin d'harmoniser et d'optimiser à l'échelle nationale la procédure pour autoriser l’utilisation des PPh en forêtde dérogation. Ces formulaires sont dès à présent à la disposition des services cantonaux. Ils servent à la sensibilisation des utilisateurs et contribuent notamment à l’examen de solutions de substitution aux PPh moins polluantes.

Pour en savoir plus sur les solutions de substitution aux produits phytosanitaires utilisés en forêt afin de protéger le bois (dossier Internet du janvier 2021) : 


Manifestations

Atelier – évaluation intégrée des services écosystémiques forestiers, valeurs et et conflits

L’École polytechnique fédérale de Zurich (ETHZ) et la division Forêts de l’OFEV organisent les 14 et 15 décembre 2021 un atelier sur les services écosystémiques forestiers à l’ETHZ. L'événement s'adresse aux professionnels de la forêt et à toutes personnes travaillant sur des thématiques forestières ainsi qu’aux chercheurs et aux étudiants. Les objectifs de l'atelier sont de permettre aux participants (1) d’améliorer leur compréhension des services écosystémiques forestiers et de la valeur de ces derniers, (2) d’explorer le cadre d'évaluation intégrée (évaluation monétaire incluse) et (3) d’appliquer les outils d'évaluation à huit études de cas. Les services écosystémiques forestiers tels que la protection contre les dangers naturels, la séquestration de CO2, la filtration de l'eau potable, la conservation de la biodiversité ou encore l'atténuation de la chaleur seront notamment analysés selon la méthode d'évaluation intégrée. Cet atelier est organisé avec le réseau d’experts Ecosystem Services Partnership (ESP).

Vous trouverez plus d’informations dans le flyer en annexe et sur ce site Internet :

ETH Zürich: Workshop on Integrated Assessment of Forest Ecosystem Services, Values and Trade-Offs

Inscription en ligne

Le nombre de participants étant limité, une liste d'attente sera tenue si nécessaire. La date limite d'inscription est le 15 novembre 2021.


Informations complémentaires

Étude Downscaling CH2018 – calcul d'indices météorologiques et relatifs à la sécheresse pour la recherche forestière

Méthodes et résultats

Sur mandat de l'OFEV, les scénarios climatiques CH2018 ont été appliqués aux forêts suisses. Les scénarios orginaux RCP2.6, RCP4.5 et RCP8.5 ne sont disponibles que dans une résolution spatiale grossière. Les paramètres climatiques ont donc aujourd’hui été calculés pour une grille de 250 m x 250 m et sont désormais adaptés aux évaluations en matière d'écologie forestière.

Les personnes intéressés peuvent se procurer les données sur : www.meteotest.ch


Personnel

Après 43 ans au service de l'OFEV et des offices ayant précédé celui-ci, Bernhard Rieder prend une retraite bien méritée. Il s'est occupé des finances du plan d'action bois et a travaillé pour le Soutien à la Recherche Forêt et Bois, le monitoring du bois et le monitoring de l'économie forestière ainsi que pour la formation professionnelle forestière. Nous lui souhaitons, à lui et à sa famille, le meilleur pour cette nouvelle étape. Le poste que Bernhard Rieder occupait sera repourvu au 1er décembre 2021.

Ivo Gasparini a quitté la division Forêts le 31 juillet 2021 après avoir travaillé pendant une année en tant que collaborateur scientifique et effectué un stage de six mois auparavant. Ivo a travaillé en particulier sur les thèmes des services forestiers ainsi que de la formation et du transfert de connaissances dans le domaine des forêts. Il commence maintenant son travail de master dans le domaine des dangers naturels à Lausanne. Son poste à durée déterminée à l'OFEV ne sera pas repourvu.

Contact
Dernière modification 28.09.2021

Début de la page

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themes/forets/newsletter/3-newsletter-foret-28-09-2021.html