4e Newsletter Forêts 2020 (22.12.2020)

Éditorial de Michael Reinhard

Michael Reinhard

Chères lectrices, chers lecteurs,

Alors que j’écris ces lignes depuis mon domicile dans le canton de Vaud, nous nous trouvons une fois de plus sous une couche d’épais brouillard qui s’étend sur le Plateau. Et en montagne, le soleil brille. Un mois de novembre à nouveau passablement sec, avec de moindres impacts sur la forêt, alors que la période de végétation s’est terminée. 2020 sera probablement à nouveau une année record en termes de météorologie, non sans conséquences pour nos forêts. À l’image de l’état des forêts, nous venons de passer une année compliquée sous le signe de nouvelles manières de travailler et des échanges plus intenses. Si nous avons pu tenir notre feuille de route en 2020, à l’exemple de l’entrée en vigueur du nouveau régime sur la santé des végétaux ou de la définition de nouveaux outils pour lutter contre le commerce de bois illégal, la priorité cette année était certainement de pouvoir financer tous les projets planifiés et de continuer de soutenir au maximum l’économie par ce biais. Ceci a été fait dans nos possibilités d’action et je félicite mon team d’avoir fait preuve d’imagination pour aller de l’avant et remplir sa mission tout au long de cette année spéciale. Mais je souhaite aussi souligner le travail des partenaires externes, institutionnels et privés, qui ont eux aussi dû montrer leur faculté d’adaptation au moment où tout n’était plus possible.

Parmi nos grands chantiers en cette fin d’année 2020, je souhaite mentionner le nouveau plan de mesures qui accompagne la politique forestière et qui est en cours de finalisation au sein du département et guidera notre travail dès le début de l’année prochaine. Ce travail très intense au cours de deux dernières années avec tous nos partenaires externes reprend dans les grandes lignes le plan de mesures 2015-2020, le complétant et l’actualisant. La nouvelle politique de la ressource bois était également au « menu » de l’année 2020 avec une focalisation sur la chaîne de la valeur ajoutée et de la construction climat-optimisée et durable, l’innovation et la communication. La politique de la ressource bois s’élargit doublement ; d’une part elle englobera désormais l’économie biosourcée, dès lors qu’elle peut porter un avantage pour la société et la nature, et d’autre part, de nouveaux offices fédéraux la soutiennent désormais. Le tableau actuel composé de l’OFEV, de l’OFEN et du SECO sera complété par l’OFAG, l’ARE, l’OCL, l’OFC et l’OFL.

L’année 2021 est maintenant à nos portes. Je vous souhaite, chères lectrices et chers lecteurs, amies et amis de la forêt et du bois, de belles fêtes de fin d’année et, en particulier, une très bonne santé pour cette nouvelle année.

Michael Reinhard
Chef de la division Forêts, Office fédéral de l’environnement



Politique de la ressource bois 2030 et plan d’action Bois 2021-2026

La politique de la ressource bois vient étayer la Stratégie pour le développement durable de la Suisse. Placée sous l’égide de l’Office fédéral de l’environnement (OFEV), elle apporte une contribution substantielle aux politiques forestière, climatique, énergétique et régionale, ainsi qu’à d’autres politiques sectorielles, de même qu’aux objectifs de développement durable de l’ONU. Elle est mise en œuvre en collaboration avec les partenaires concernés dans le cadre notamment du plan d’action bois et de ses deux principaux axes que sont la création de valeur ajoutée du bois suisse et les constructions respectueuses du climat, mais aussi des thèmes transversaux de la communication et de l’innovation.

Schwerpunkte_AP_Holz_2021-2026_FR

Actualités sur le plan de la protection des forêts

Adaptation de l’OMP-OFEV au 1er janvier 2021

L’ordonnance de l’OFEV sur les mesures phytosanitaires au profit de la forêt (OMP-OFEV ; RS 916.202.2) sera adaptée au 1er janvier 2021 en raison de nouvelles dispositions applicables au sein de l’Union européenne. De nouvelles mesures ont été définies pour certaines essences importées en provenance du Canada et des États-Unis. Le pays d’origine devra désormais prendre des mesures de traitement pour prévenir l’introduction involontaire dans le pays destinataire de l’argile du frêne (Agrilus planipennis). En outre, le champignon Gibberella circinata (Fusarium circinatum) sera classé comme organisme de quarantaine. Ces adaptations permettront de mieux protéger la Suisse contre l’introduction et la propagation de ces deux organismes nuisibles dangereux pour les forêts.

L’Année internationale de la santé des végétaux touche à sa fin

Malgré la situation épidémiologique en 2020, certaines activités ont été menées en Suisse dans le cadre de l’Année internationale de la santé des végétaux (International Year of Plant Health, IYPH) proclamée par les Nations Unies. Le 30 janvier 2020, le Service phytosanitaire fédéral et ses principaux partenaires nationaux ont donné le coup d’envoi à l’IYPH. Le 12 mars 2020, un timbre spécial à l’effigie du scarabée japonais a été présenté. En outre, une campagne d’information destinée aux voyageurs aériens a été lancée. À l’aéroport, ceux-ci sont informés au moyen de flyers, d’affiches et de films courts sur les nouvelles dispositions, plus strictes, et sur le risque d’introduire des organismes nuisibles particulièrement dangereux.


Thème pour la journée internationale des forêts (JIF) 2021

La journée internationale des forêts 2021 sera placée sous le thème « Forest restoration: a path to recovery and well-being » (la restauration de la forêt, un retour vers le bien-être). Ce thème étant peu d’actualité pour la Suisse, l’OFEV ne proposera pas de thème pour l’édition 2021 et permet aux partenaires de le choisir eux-mêmes.


Poursuite de la campagne « Diversité des forêts »

Kampagnenmarke-positiv-FR

Depuis le mois de mai dernier, la campagne « Diversité des forêts » attire l’attention des promeneurs sur le thème de la biodiversité en forêt. Installés dans près de 80 forêts à travers la Suisse, les parcours et leurs statues en bois en constituent les points forts. 

Durant la pandémie liée au coronavirus, les forêts ont vu leur attrait augmenter encore. Il nous semble donc plus important que jamais de sensibiliser la population à la vie en forêt et aux besoins de ses habitants. Les écoles et les familles ont beaucoup apprécié cette offre alliant découverte et apprentissage en forêt. En effet, ces derniers mois, de nombreuses classes ont thématisé l’importance de la biodiversité en forêt et nous ont remerciés d’avoir mis sur pied cette campagne. Ces remerciements reviennent bien entendu à tous ceux qui ont contribué activement à la réussite de la campagne.

L’OFEV a par conséquent décidé de prolonger la campagne d’une année et de donner suite ainsi à une requête qui lui a souvent été adressée. Les sujets soigneusement élaborés et assortis des parcours en forêt continueront dès lors de fasciner les visiteurs et de leur laisser des souvenirs inoubliables.


La tolérance climatique d’essences forestières testée dans toute la Suisse

Avec le changement climatique, de nombreuses essences sont de plus en plus exposées à la sécheresse. La question est donc de savoir où elles pourront pousser à l’avenir. L’Institut fédéral de recherches WSL, l’Office fédéral de l’environnement (OFEV), 20 offices cantonaux des forêts et de nombreuses exploitations forestières s’associent et mettent en place de multiples plantations expérimentales afin d’y tester la tolérance climatique de 18 essences forestières.


Essai d’assainissement des sols forestiers avec de la chaux

En collaboration avec trois cantons, l’OFEV mène des essais d’assainissement pour lutter contre l’acidification des sols forestiers. Le projet vise à étudier l’effet du chaulage sur le sol et la vitalité des arbres sur des sites forestiers acidifiés en profondeur et appauvris en nutriments. L’objectif consiste à neutraliser les dépôts acidifiants de l’air occasionnés par les activités humaines et de restaurer la capacité tampon des sols. La chaux est un produit naturel et constitue un amendement au sens de l’ordonnance sur le Livre des engrais. 

Ce projet fait partie des travaux de mise en œuvre de la Politique forestière 2020 et du postulat déposé par le conseiller national Erich von Siebenthal, qui portent sur l’amélioration de la fertilité des forêts fortement affectées par les apports anthropiques. Lancé à l’automne 2020, le projet s’étendra sur quatre ans dans un premier temps. 

Les surfaces expérimentales se trouvent à : 

  • Busswil bei Melchnau BE (forêt de sapins, altitude 620 m), 
  • Menzingen ZG (forêt d’épicéas, altitude 980 m), 
  • Bachs ZH (forêt de hêtres, altitude 600 m).

Le chaulage expérimental (PDF, 2 MB, 07.12.2020)Information à la population (dépliant)


Informations supplémentaires

Point of Fire : Cadeau client pour améliorer la qualité de l’air

Point of Fire, tooujours de bon conseil

Composés de laine de bois suisse et pourvus de conseils sur l’allumage correct du bois, les allume-feu sont une aide bienvenue pour les ramoneurs et les contrôleurs de combustion lorsque ceux-ci sont en contact avec des clients qui utilisent leur installation de manière incorrecte. Si les clients ne sont pas chez eux, il est possible de leur laisser le cadeau à titre de recommandation pour préserver la qualité de l’air. 

point-of-fire.ch/fr/boite-a-outils/cadeau-client

Newsletter du 22 décembre 2020 sur le Plan d’action bois :

Sommaire :

  • Merci – Grazie – Grazia - Danke
  • Politique de la ressource bois
  • Plan d’action bois 2017-2020
  • Plan d’action bois 2021-2026
  • Agenda
 

Publications

Le chaulage expérimental (PDF, 2 MB, 07.12.2020)Information à la population (dépliant)


Personnel

Nous quitte : 

M. Giorgio Walther, qui prendra une retraite bien méritée fin décembre, après 21 années de bons et loyaux services au sein de l’OFEV. Il a travaillé pour l’Inventaire forestier national et Sanasilva (WSL, Birmensdorf) ainsi qu’un bureau d’ingénieurs (Saint-Moritz/Coire) et à l’école forestière de Maienfeld avant de rejoindre l’Office fédéral de l’environnement, des forêts et du paysage en 1999. À l’époque, Giorgio a pris la direction de l’arrondissement forestier fédéral no 4 comme inspecteur forestier. Aujourd’hui, il quitte l’OFEV en tant que responsable de la région forestière 4 (cantons AI, AR, GL, GR, SG, SZ, TI et TG). Dans cette fonction, il a assumé la responsabilité de la conservation des forêts, du droit forestier et des instruments de promotion dans le domaine de la gestion des forêts et a entretenu des contacts étroits avec les cantons et les autorités directrices fédérales. Avec son départ, nous perdons un vaste savoir-faire en matière d’exécution ainsi que de précieuses connaissances pratiques forestières. Ses compétences nous manqueront, tout comme son humour. Remerciant Giorgio pour toutes ses années d’engagement en faveur de la forêt, nous lui formulons tous nos vœux de bonne santé et lui souhaitons plein succès pour le nouveau chapitre qu’il est sur le point de commencer.

Nous rejoignent :

Mme Jacqueline Bütikofer, qui succède à Giorgio Walther au 1er janvier 2021 en tant que responsable de la région forestière 4 (cantons AI, AR, GL, GR, SG, SZ et TG). Elle reprend les tâches de son prédécesseur dans le domaine de la conservation des forêts (notamment les dossiers de défrichement) et des conventions-programmes (en matière de gestion des forêts). Elle est titulaire d’un bachelor en sciences forestières, qu’elle a obtenu auprès de la HAFL de Zollikofen, et d’un EMBA.

M. Fabian Reusser, qui a rejoint en novembre 2020 la division afin de renforcer l’équipe chargée de la régulation du commerce du bois. Il contribue à mettre sur pied l’exécution de la nouvelle ordonnance sur le commerce du bois OCBo (conçue par analogie avec le Règlement européen dans le domaine du bois), notamment en ce qui concerne les instruments de mise en œuvre et de contrôle ainsi que la détermination des essences. Grâce à ses études à la BFH-AHB de Bienne et à son expérience professionnelle acquise dans la filière du bois et au Bureau fédéral de la consommation BFC (exécution de l’obligation de déclarer le bois et les produits du bois), il dispose d’un large savoir-faire pour accomplir ses tâches au sein de la section Industrie du bois et économie forestière. 

Jacqueline Bütikofer et Fabian Reusser, soyez les bienvenus parmi nous !

Contact
Dernière modification 22.12.2020

Début de la page

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themes/forets/newsletter/4-newsletter-foret-22-12-2020.html