« Les femmes sont sous-représentées dans les métiers techniques de l’environnement »

Monika Joss, spécialiste des questions de genre et de la communication, a rédigé la brochure Métiers d’avenir dans le domaine de l’environnement – avec des femmes et des hommes, à la demande d’Ortra Environnement et des Professionnelles en environnement. Elle nous explique comment s’y prendre pour attirer plus de femmes dans les métiers techniques de l’environnement.

Propos recueillis par Kaspar Meuli 

environnement : Quelle importance les jeunes femmes accordent-elles aux professions de l’environnement?

Monika Joss: En ce qui concerne l’éducation à l’environnement, l’activité de conseil et les sciences de l’environnement dans les écoles supérieures et les hautes écoles spécialisées, les femmes sont déjà bien représentées. Elles sont cependant très rares dans les domaines techniques, comme le recyclage, la distribution d’eau, les énergies renouvelables et la construction. Aujourd’hui encore, les professions techniques sont l’apanage des hommes, et cela se retrouve dans les métiers de l’environnement. Les femmes demeurent sous-représentées dans ce secteur porteur.

L’égalité des chances est-elle respectée dans les métiers de l’environnement ? Des adaptations sont-elles nécessaires ?

Des adaptations sont requises à différents niveaux. La promotion de ces métiers doit être conçue pour s’adresser aussi aux jeunes femmes.

Monika Joss
« Une femme qui choisit un métier dit masculin sera, aujourd’hui encore, soupçonnée de manquer de féminité. » Monika Joss

La branche de la construction essaie d’attirer les jeunes femmes en organisant un concours de « Miss Génie civil ». Qu’en pensez-vous ?

Une femme qui choisit un métier dit masculin sera, aujourd’hui encore, soupçonnée de manquer de féminité. Je pense que l’élection d’une miss tente de démentir ce préjugé. C’est d’ailleurs son défaut : elle combat le stéréotype selon lequel « les femmes ne s’intéressent pas au génie civil » par une autre idée reçue, qui veut que « les femmes s’intéressent aux concours de miss ».

Comment attirer davantage de jeunes femmes vers les métiers techniques de l’environnement ?

Il est clair que les filles ne reçoivent pas les mêmes jouets que les garçons. Nous savons aussi qu’à performances égales, les enseignants inexpérimentés donnent de plus mauvaises notes en mathématiques aux filles qu’aux garçons. Les jeunes femmes choisissent leur apprentissage dans un éventail de professions nettement plus restreint. Tout cela a pour conséquence que les femmes aussi bien que les hommes choisissent des métiers en fonction de leur sexe. Des mesures s’imposent donc à tous les niveaux, du jardin d’enfants à l’entrée dans le monde professionnel. La brochure Métiers d’avenir dans le domaine de l’environnement – avec des femmes et des hommes, cofinancée par l’OFEV, intervient au niveau de l’orientation professionnelle.

Contact
Dernière modification 30.04.2018

Début de la page

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themes/formation/dossiers/magazin2016-4-dossier/-in-den-technisch-gepraegten-umweltberufen-sind-frauen-untervert.html