Quels sont les facteurs de transformation du paysage ?

Les paysages se transforment sous l’influence de processus naturels ou d’activités humaines. Ils peuvent ainsi gagner certaines qualités et en perdre d’autres. La transformation des paysages suisses s’est accélérée au cours des cent dernières années, et plus particulièrement durant les dernières décennies. Beaucoup de lieux ont ainsi perdu des éléments naturels et culturels de grande valeur. Les paysages changent aussi parce que la manière dont nous les percevons évolue. L’OFEV a pour but de préserver la diversité des paysages et d’assurer leur développement dans le respect de leur caractère.

Le paysage actuel est façonné en grande partie par l'exploitation par l'homme et par l'urbanisation, mais aussi par l'action des générations antérieures. Les facteurs à l'œuvre sont essentiellement les activités agricoles, le développement des zones urbaines et la construction d'infrastructures, comme les routes, les voies ferrées, les ouvrages de production d'énergie ou encore les équipements de loisirs.

De nouveaux quartiers d'habitation et zones d'activité sortent de terre. On bâtit sur des terres jusqu'à présent cultivées et ouvertes, ce qui imperméabilise le sol. L'agriculture poursuit sa transformation structurelle : l'intensification des activités agricoles entraîne un nivellement du relief  ou la perte de petits éléments qui structurent le paysage et qui ont une fonction écologique précieuse, comme les bosquets, les haies et les arbustes. L'abandon de certaines activités provoque l'embroussaillement des prairies d'estivage.

Le réseau de transport a connu un véritable essor, surtout au cours des dernières décennies, morcelant le paysage en unités de plus en plus exiguës.  La construction d'ouvrages hydrauliques, comme des retenues et des centrales au fil de l'eau, mais aussi de lignes à haute tension, d'éoliennes et d'installations solaires a déjà fortement modifié le paysage dans de grandes parties de la Suisse. La nécessité de bâtir de nouvelles installations pour exploiter les énergies renouvelables aura un impact considérable sur la transformation du paysage au cours des années à venir.

Les mesures de protection contre les crues et les travaux d'enterrement, de rectification et de canalisation des cours d'eau ont totalement refaçonné le réseau hydrographique au cours du XXe siècle. La loi sur la protection des eaux oblige maintenant à revitaliser les cours d'eau en tenant compte des qualités paysagères, comme l'accessibilité, et des aspects récréatifs. Pour satisfaire les besoins dans le domaine des loisirs, c'est-à-dire la demande d'activités récréatives, sportives et touristiques, on aménage des installations et des équipements hors des zones urbaines, par exemple des restaurants, des remontées mécaniques, des pistes de ski et de luge d'été, des parcs d'attraction, des pistes de VTT, etc.

Au final, c'est la somme d'une multitude d'interventions et d'atteintes petites et grandes qui engendre la transformation du paysage. Le programme de monitoring Observation du paysage suisse (OPS) documente à la fois les facteurs transformant le paysage et la transformation même du paysage. Il porte une attention particulière aux aspects de perception du paysage.

Données

Informations complémentaires

Documents

Contact
Dernière modification 02.10.2018

Début de la page

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themes/paysage/info-specialistes/quels-sont-les-facteurs-de-transformation-du-paysage--.html