Portrait: 2015, année du sol marécageux

20.05.2015 - Les sols marécageux présentent une diversité surprenante et offrent un habitat indispensable à de nombreuses espèces animales et végétales adaptées à l’humidité. Près de la moitié des plantes menacées de Suisse dépendent ainsi des zones humides. Une fois drainés, c’est-à-dire asséchés, les marais se transforment en terrains agricoles très productifs.

Fluvisol à anmoor (sols tourbeux dégradés)
Fluvisol à anmoor (sols tourbeux dégradés): le drainage du Seeland et le travail du sol ont entraîné la réduction de la couche de tourbe jadis marécageuse. D’une hauteur de 200 centimètres à l’origine, elle n’atteint plus que 32 centimètres aujourd’hui.
© SSP

Leur exploitation réduit toutefois leur teneur en tourbe, ce qui fait disparaître peu à peu le sous-sol fertile. Résultat: aucun autre milieu n'a subi une telle destruction au cours de ces 150 dernières années. Les marais sont aujourd'hui strictement protégés. La Société suisse de pédologie (SSP) a fait du sol marécageux le sol de l'année 2015.

Les trois inventaires fédéraux recensent quelque 1200 bas-marais, 550 hautsmarais et 89 sites marécageux. Les destinations suivantes intéresseront les personnes qui souhaitent découvrir des régions fortement influencées par ce type de sols:

Rothenturm-Schwantenau (SZ): ce nom reste étroitement lié à la protection des marais en Suisse. L’armée voulait y construire une place d’armes, mais l’initiative de Rothenturm acceptée par le peuple en 1987 l’en a empêché. Depuis, la Constitution protège les marais et sites marécageux d’importance nationale.

Seeland (BE/FR): le Grand Marais, qui fut longtemps le site marécageux le plus étendu du pays, a été asséché aux XIXe et XXe siècles lors des corrections des eaux du Jura. Il est devenu la principale zone maraîchère de Suisse.

Vallée du Rhin saint-galloise: à Altstätten, les bâtiments de l’ancienne fabrique Schollenmühle témoignent de l’extraction industrielle de la tourbe, qui a façonné le paysage jusqu’au siècle dernier.

Les Ponts-de-Martel (NE): dans le Jura, la tourbe des marais qui se sont formés après le retrait du glacier du Rhône peut atteindre jusqu’à cinq m d’épaisseur. L’utilisation de cette matière première et le drainage ont toutefois réduit à 130 hectares la surface occupée par la végétation typique de ces milieux.

Plaine de l’Orbe (VD): le vaste secteur humide situé à l’embouchure de l’Orbe dans le lac de Neuchâtel a été fortement drainé au cours des XIXe et XXe siècles.

Glaubenberg-Habkern-Sörenberg (LU): certains de ces sites marécageux font partie de la réserve de biosphère UNESCO de l’Entlebuch. Un « sentier des marais » de 80 km permet de découvrir la région.

Jean-Luc Brülhart

Informations complémentaires

Contact
Dernière modification 20.05.2015

Début de la page

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themes/sol/dossiers/portrait-sol-marecageux.html