Une nouvelle carte de l’aléa ruissellement pour combler les lacunes en matière de protection contre les inondations

Berne, 03.07.2018 - La Suisse dispose désormais à l’échelle nationale d’une carte de l’aléa ruissellement et, partant, d’un précieux outil supplémentaire pour prévenir les inondations. En effet, alors que les pluies devraient se faire plus fréquentes et plus abondantes en raison des changements climatiques, près de la moitié des dégâts occasionnés en cas d’inondation sont imputables au ruissellement. Les secteurs public et privé ont donc travaillé main dans la main afin de créer cette carte et de permettre ainsi à la Suisse d’être mieux préparée pour affronter les changements climatiques.

Le 3 juillet 2018, l’Office fédéral de l’environnement, l’Association Suisse d’Assurances et l’Association des établissements cantonaux d’assurance ont présenté conjointement à Berne la nouvelle carte de l’aléa ruissellement. Les crues ne sont pas toujours les seuls responsables d’inondations. En effet, l’eau de pluie qui ne peut pas s’infiltrer dans les sols et qui, partant, s’écoule sur les surfaces ouvertes peut, elle aussi, en causer. Le ruissellement provoque jusqu’à la moitié des dommages occasionnés par les inondations. Ce phénomène tend par ailleurs à se multiplier ces dernières années, comme le montrent les récents événements survenus à Zofingue en juillet 2017 ou encore à Lausanne en juin 2018 (voir encadré 2). Avec la hausse des températures due au réchauffement climatique, les précipitations devraient se faire plus abondantes et plus fréquentes, ce qui devrait conduire à une recrudescence des épisodes de ruissellement. La nouvelle carte permettra ainsi à la Suisse de mieux se parer contre les effets des changements climatiques. 

Les eaux de ruissellement responsables d’importants dégâts

La carte présente les régions suisses potentiellement menacées par le risque de ruissellement et indique les différentes hauteurs d’eau qui peuvent être atteintes (voir encadré 1). En Suisse, près de deux tiers des bâtiments sont susceptibles d’être touchés par le ruissellement. Les architectes, les maîtres d’ouvrage, les urbanistes, les autorités ou les forces d’intervention trouvent en cette carte un outil les aidant à planifier des mesures de protection. En effet, certaines mesures relativement simples peuvent empêcher l’eau de pénétrer dans les bâtiments et prévenir ainsi d’éventuels dommages. Il peut s’agir, par exemple, de rehausser les puits de lumière ou d’installer des barrages et des seuils surélevés à l’entrée des parkings souterrains. Étant donné que la carte traite également les zones non bâties, elle est utile aux agriculteurs qui entendent prendre des mesures de protection du sol. Le canton de Lucerne utilise cet instrument depuis deux ans et se félicite des résultats obtenus. Si les mesures de protection contre le ruissellement sont prises en compte dès la phase de planification d’un projet de construction, elles n’induisent que peu voire pas de coûts supplémentaires.

La carte de l’aléa ruissellement en Suisse est librement accessible sur www.map.geo.admin.ch. De nature informative, elle n’a aucune valeur contraignante et vient compléter les cartes des dangers cantonales existantes. La Suisse est l’un des premiers pays à élaborer une carte visant à prévenir le ruissellement et joue ainsi sur la scène internationale un rôle de pionnier en la matière.

Encadré 1 : Modèles informatiques novateurs pour l’ensemble de la Suisse
Lors de la création de la carte, l’ensemble du territoire suisse a été modélisé sur ordinateur. Il était alors primordial, pour obtenir un résultat fiable, de disposer non seulement de données relatives aux quantités de précipitations, à la couverture et à l’état du sol ainsi qu’à la capacité de rétention de ce dernier, mais aussi d’un modèle de terrain numérique à haute résolution. Fruit de ce dur labeur, la carte expose les voies d’écoulement des eaux ainsi que les zones à risque et indique les différentes hauteurs d’eau qui peuvent être atteintes.

Encadré 2 : Zofngue frappée par les inondations en juillet 2017
Le 8 juillet 2017, la région de Zofingue, dans le canton d’Argovie, a essuyé un violent orage tel qu’il ne s’en produit que tous les cent ans. Si les pluies diluviennes qui se sont abattues sur la région n’ont pas entraîné le débordement de la rivière locale, la Wigger, elles ont néanmoins causé des inondations, des glissements de terrain et des coupures d’électricité. Les eaux de pluie qui ont ruisselé ont inondé les commerces, les caves, les garages et passages souterrains ainsi que le parking de la gare. L’approvisionnement en eau potable a été partiellement interrompu. Il a fallu solliciter plusieurs jours durant l’aide des sapeurs-pompiers et de la protection civile. Heureusement, aucun blessé n’est à déplorer. Les dégâts matériels, colossaux, se sont toutefois chiffrés à plus de 90 millions de francs.


Adresse pour l'envoi de questions

Section Médias OFEV
Téléphone: +41 58 462 90 00
Courriel: mediendienst@bafu.admin.ch



Auteur

Office fédéral de l'environnement OFEV
http://www.bafu.admin.ch/fr

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/documentation/communique/anzeige-nsb-unter-medienmitteilungen.msg-id-71426.html