Dissémination expérimentale d’OGM : l’OFEV autorise un complément de recherche

Berne, 31.03.2021 - Le 31 mars 2021, l’Office fédéral de l’environnement (OFEV) a autorisé l’Université de Zurich à disséminer, à titre expérimental, des lignées de blé modifiées génétiquement avec une résistance améliorée contre l’oïdium. Il s’agit d’un complément à des essais autorisés en 2019.

Depuis 2008, l’Institut de biologie végétale et de microbiologie de l’Université de Zurich mène des essais en plein champ utilisant des lignées de blé transgéniques avec une résistance améliorée contre l’oïdium, un champignon phytopathogène. L’objectif est de mieux comprendre comment ces lignées se comportent en plein champ et comment les diverses combinaisons de gènes influencent la résistance.

Dans le cadre de cette recherche, l’Office fédéral de l’environnement (OFEV) a autorisé en 2019 un essai en plein champ utilisant des lignées de blé transgéniques pour les années 2019 à 2023. La présente demande est un complément à cette recherche. Elle vise à comparer des lignées parentales disséminées entre 2008 et 2010 et entre 2014 et 2018 avec les lignées de l’essai en cours.

Du fait que la demande poursuit des objectifs similaires, que les lignées transgéniques ont été utilisées lors d’essais préalablement autorisés, et que la documentation des essais précédents est disponible, l’OFEV a accepté une demande d’autorisation simplifiée. Le 31 mars 2021, l’OFEV a approuvé la dissémination expérimentale tout en définissant les mesures que devra prendre l’Université de Zurich pour éviter une quelconque propagation de matériel génétiquement modifié hors de la surface d’expérimentation. Ces conditions sont semblables à celles imposées aux essais précédents avec du blé génétiquement modifié.

Effectués à Reckenholz (ZH) sur le site protégé de l’institut de recherche Agroscope, les essais contribueront à la recherche fondamentale ainsi qu’à l’étude des aspects de biosécurité liés à la dissémination de plantes génétiquement modifiées.

En Suisse, la culture de plantes génétiquement modifiées à des fins de recherche est soumise à autorisation. Leur emploi dans l’agriculture est interdit jusqu’à fin 2021 en raison du moratoire en vigueur. En novembre 2020, le Conseil fédéral a soumis à la consultation une modification de la loi sur le génie génétique (LGG) visant à prolonger ce moratoire jusqu’à la fin 2025. Les résultats de la consultation sont en cours d’analyse.


Adresse pour l'envoi de questions

Section Médias OFEV
Téléphone: +41 58 462 90 00
Courriel: mediendienst@bafu.admin.ch



Auteur

Office fédéral de l'environnement OFEV
http://www.bafu.admin.ch/fr

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/documentation/communique/anzeige-nsb-unter-medienmitteilungen.msg-id-82918.html