Conséquences de l'alimentation sur l'environnement

Quel est l'impact environnemental de l'alimentation? Conséquences de l'alimentation sur l'air, les eaux, le climat, les sols, la biodiversité, le paysage, la biosécurité ainsi que sur les déchets et matières premières. 

La production agricole, la transformation industrielle des aliments ainsi que leur emballage, leur distribution, leur préparation et leur consommation sont intégrés dans des cycles de matières globaux. Dès lors, une part importante de l’impact environnemental est délocalisée à l’étranger.

Conséquences en Suisse


Air 

Les émissions d’ammoniac et les dépôts azotés provenant de l’agriculture continuent à dépasser ce que les écosystèmes peuvent supporter. Ils ont certes diminué au cours de la période 1990–2000, mais n'ont depuis lors que légèrement diminué et se situent encore à un niveau élevé. 

Eaux

La concentration en phosphore due aux activités agricoles est trop importante dans plusieurs lacs, ce qui entraîne un appauvrissement en oxygène. De nombreux cours d'eau de taille petite et moyenne présentent des concentrations de produits phytosanitaires trop élevées, en particulier dans les régions où les grandes cultures et les cultures spéciales sont nombreuses.

Climat

En 2016, l’agriculture était responsable de 13,2 % des émissions de gaz à effet de serre de la Suisse. Les émissions de gaz à effet de serre de l’agriculture n’ont que très peu diminué après l’an 2000 (c’est également le cas pour la pollution de l’air et des eaux).

À cela s’ajoutent les émissions de gaz à effet de serre provenant de la transformation, du stockage (réfrigération) et du transport des denrées alimentaires.

Sols

Les métaux lourds présents dans les produits phytosanitaires ou les engrais de ferme polluent certains sites et, partant, mettent en danger la préservation de la fertilité du sol et la santé humaine.

Biodiversité 

L’objectif de surface pour les surfaces de promotion de la biodiversité dans les zones agricoles est atteint à l’échelle du pays. Il existe cependant encore d’importants déficits au niveau régional, et la qualité ainsi que la mise en réseau de ces surfaces sont insuffisantes pour enrayer la perte de biodiversité. 

Paysage

L'agriculture joue un rôle essentiel dans la préservation et l’entretien des paysages. La qualité paysagère est toutefois altérée par la disparition d’éléments structurels comme les buissons ou les haies sur les surfaces agricoles utiles. Le changement d’affectation des terres cultivables en surfaces d’habitation et d’infrastructure et la progression de la forêt due à la déprise agricole diminuent aussi la richesse des paysages et des expériences que l’on peut y faire.

Biosécurité 

L’utilisation d’organismes génétiquement modifiés (OGM) dans l’agriculture suisse est soumise à un moratoire jusqu’en 2021. Le rôle que joueront à l’avenir les OGM dans la production de denrées alimentaires indigène devra faire l’objet d’une nouvelle réglementation lorsque le moratoire aura expiré.

Déchets et matières premières

En Suisse, quelque 2,5 millions de tonnes d’aliments sont jetées chaque année tout au long du processus de création de valeur, du champ à l’assiette. Or une grande partie de ces déchets pourrait être évitée. De plus, les solutions permettant de se nourrir en gagnant du temps (p. ex. les plats préparés) et les emballages à usage unique proposés par les établissements de restauration rapide contribuent à l’accroissement des quantités de déchets et aggravent le problème de leur abandon sur la voie publique (littering).

Contact
Dernière modification 30.11.2018

Début de la page

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themes/alimentation-logement-mobilite/alimentation/consequences.html