Biodiversité : programmes de surveillance

Le système actuel de monitoring de la biodiversité se compose de plusieurs programmes et projets de surveillance.

Le recensement et la surveillance de la biodiversité permettent de définir des mesures de conservation.

La Convention sur la diversité biologique (Convention de Rio de 1992) exige notamment des pays signataires qu'ils étudient et surveillent la biodiversité sur leur territoire.

Monitoring de la biodiversité (MBD)

Le MBD est un projet d'observation de l'environnement à long terme, comparable à d'autres programmes de l'OFEV tels que l'Inventaire forestier national suisse (IFN) et l'Observatoire national des sols (NABO).

Suivi des effets de la protection des biotopes en Suisse

Le projet « Suivi des effets de la protection des biotopes en Suisse », lancé en 2011 et mené conjointement par l'OFEV et l'Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage (WSL), étudie si l'évolution des biotopes d'importance nationale est conforme aux objectifs de protection, c'est-à-dire si la surface et la qualité de ceux-ci se maintiennent.

Le suivi des effets, conçu sur le long terme, sert également de système d'alerte pour la Confédération et les cantons.

Indicateurs agroenvironnementaux ALL-EMA

Sur mandat de l'OFEV et de l'Office fédéral de l'agriculture (OFAG), Agroscope a développé le programme de surveillance à long terme « Arten und Lebensräume Landwirtschaft - Espèces et milieux agricoles » (ALL-EMA).

ALL-EMA mesure l'évolution de la diversité des espèces et des milieux naturels dans le paysage agricole et évalue la réalisation des objectifs environnementaux de l'agriculture. Le programme a été volontairement conçu en complément des programmes nationaux de surveillance de l'OFEV et fait partie intégrante du système des indicateurs agroenvironnementaux de l'OFAG.

Listes rouges

Les listes rouges constituent des rapports d'expertise scientifiques reconnus, qui dressent le bilan du degré de menace pesant sur les espèces indigènes et les principaux types de milieux existant en Suisse, qu'ils soient naturels ou plus ou moins modifiées par les activités humaines. Les projets relatifs au programme des listes rouges sont coordonnés par l'OFEV. Il existe à ce jour des listes rouges pour 27 groupes d'organismes et 162 types de milieux.

Centres d'informations et de données Biodiversité et Paysage

Les centres de données nationaux gèrent différents types d'informations sur la biodiversité. Ces informations proviennent d'acteurs publics mais aussi de particuliers et d'institutions.

En étroite collaboration avec InfoSpecies comme réseau suisse des centres d'informations et de données faunistiques, floristiques et mycologiques, l'OFEV administre des centres de données relatifs aux espèces pour :

  • les animaux (CSCF, Station ornithologique suisse),
  • les plantes (InfoFlora),
  • les champignons (Swissfungi),
  • les lichens (SwissLichens)
  • les mousses (NISM).

Le Centre de données Nature et Paysage (DNL) est quant à lui consacré aux biotopes d'importance nationale et leurs relevés scientifiques. Avec le DNL, l'OFEV et le WSL poursuivent l'objectif de réunir les inventaires existants (marais, zones alluviales, prairies sèches, etc.) de la Confédération en une seule et unique banque de données et de mettre celle-ci en relation avec d'autres centres de données de l'OFEV.

La plupart des données relatives aux inventaires nationaux est intégrée à l'infrastructure de données de la Confédération (OFEV, OFS, swisstopo) et figure dans le catalogue des géodonnées de base relevant du droit fédéral (OGéo, annexe 1).

Statistiques de la pêche

L'OFEV rassemble et exploite des données concernant la pêche afin de détecter les évolutions éventuelles. Les statistiques disponibles portent sur les domaines suivants :

  • prises par la pêche professionnelle,
  • prises par la pêche de loisir,
  • repeuplements,
  • piscicultures,
  • importations de poissons,
  • mortalité des poissons.

Statistiques de la chasse

L'OFEV met à jour chaque année la statistique fédérale de la chasse. Les données sont relevées par les cantons puis remises à la Confédération. Ces statistiques permettent de suivre les évolutions dans les domaines suivants :

  • effectifs de la faune sauvage,
  • tirs,
  • nombre de personnes autorisées à chasser, de gardes-faune et de gardes-chasse,
  • gibier péri,
  • dégâts causés par les sangliers,
  • expansion d'espèces ne faisant pas partie de la faune indigène (espèces exotiques) en Suisse.

Contact
Dernière modification 13.04.2016

Début de la page

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themes/biodiversite/etat/biodiversite---programmes-de-surveillance.html