Le 1er août, l’environnement et le risque d’incendie de forêt

25.07.2019 - Jeunes et moins jeunes se réjouissent des feux et des feux d’artifice de la fête nationale. Cependant, cet événement a aussi des effets non désirables, tels que la pollution de l’air et la pollution sonore accrues. En raison du risque actuel d’incendie de forêt, plusieurs régions font l’objet de restrictions voire d’une interdiction de faire du feu dont il faut absolument tenir compte.

1. August
© Markus Forte

Effets des feux d’artifice sur la qualité de l’air

Environ 1800 tonnes de feux d’artifice sont vendues chaque année en Suisse (en moyenne pour la période 2010-2018) selon les estimations de l’Office fédéral de l’environnement (OFEV). Parmi elles, près de 25 % d’éléments pyrotechniques emballés dans du bois, du carton, du plastique ou de l’argile dégagent 320 tonnes de poussières fines dans l’atmosphère, ce qui représente 2 % des émissions annuelles en Suisse. Après combustion, les composés métalliques colorants des éléments pyrotechniques se déposent sur les sols et dans les eaux. Cette pollution est toutefois faible.

Feux d’artifice (Résumé)

Impacts sur l’environnement et aspects de sécurité. 2014

Problèmes respiratoires pour les personnes sensibles

L’allumage de feux d’artifice produit localement et rapidement des quantités considérables de fumée et donc de poussières fines, qui occasionnent des troubles respiratoires et des toux chez les personnes sensibles, notamment lorsqu’il n’y a pas de vent. C’est pourquoi les personnes qui souffrent de maladies des voies respiratoires et de maladies cardio-vasculaires devraient éviter de se trouver à proximité immédiate de feux d’artifice. Les feux d’artifice publics sont moins problématiques : ils sont limités dans le temps, et la fumée se disperse au-dessus et à distance du public. Par contre, les émissions des feux d’artifice plus petits allumés par les particuliers ont un impact bien plus direct et durable sur la santé.

Danger pour les personnes et stress pour les animaux

Les feux d’artifice s’accompagnent souvent d’un niveau sonore élevé et peuvent donc occasionner des dommages auditifs irréversibles chez les personnes se trouvant à proximité. Il est donc primordial de respecter la distance de sécurité minimale précisée sur l’emballage. De plus, le bruit occasionné constitue aussi une nuisance considérable pour les animaux. Par conséquent, les feux d’artifice doivent être utilisés avec retenue et ne pas être allumés plusieurs jours avant le 1er août.

Les déchets n’ont pas leur place dans les feux du 1er août

Les feux du 1er août peuvent dégager des substances toxiques (p. ex. dioxines) si des déchets plastiques, du bois traité chimiquement, du bois de démolition ou des déchets de chantier sont brûlés. Ces dernières années, la situation s’est notablement améliorée. En effet, l’allumage de bûchers de bois sec non traité provenant des forêts ou de scieries ou de bois flotté sec ne pose aucun problème. En raison de la situation actuelle d’incendie de forêt, les instructions des autorités cantonales et locales doivent être impérativement suivies.

Risque d’incendie de forêt

En cas de risque d’incendie de forêt, les cantons et les communes peuvent limiter l’allumage de feux d’artifice. Les instructions des autorités locales doivent être impérativement suivies. Que ce soit en forêt ou dans des espaces dégagés, la prudence est toujours de mise lorsqu’on allume un feu, même si le danger d’incendie de forêt est faible ou limité. L’OFEV offre une vue d’ensemble de l’actuel danger d’incendie de forêt et des mesures ordonnées par les cantons.

Renseignements : Section Médias, OFEV, tél. 058 462 90 00

Contact
Dernière modification 27.07.2018

Début de la page

https://www.bafu.admin.ch/content/bafu/fr/home/themes/air/dossiers/premier-aout-environnement.html